Tout savoir sur les lochies

Femme en consultation chez le docteur

Les lochies, ou pertes de sang, apparaissent après l’accouchement, durent environ 40 jours et sont le signe que l'utérus revient à la normale. Comment se présentent-elles et que faut-il surveiller ?

 
Les lochies sont des pertes, de sang au début, puis qui changent ensuite d’aspect. Les lochies commencent immédiatement après l’accouchement et peuvent durer jusqu'à la fin de la période puerpérale, c’est-à-dire jusqu’à environ 40 jours après la naissance.

Immédiatement après la phase d'expulsion du bébé, l'utérus se contracte et se place dans la zone située au-dessus du nombril. 10 à 15 jours après l'accouchement, l'utérus est déjà à la hauteur du pubis et, à la fin de la période puerpérale, il a retrouvé ses dimensions normales. Le poids de l'utérus change aussi. S’il pèse environ 1 kg quand l’enfant naît, après 40 jours il pèse à nouveau entre 60 et 90 grammes.

Mais, à quoi est dû ce changement ? Les causes sont dues aux cellules musculaires utérines qui diminuent en volume et en quantité, et qui s’abiment en produisant des pertes qui sont appelées lochies.

Quelles sont les causes des lochies ?

Les lochies ou perte de sang sont causées par trois phénomènes :

1/ Le détachement du placenta, l'organe qui a fourni de l'oxygène et des nutriments au fœtus pendant la grossesse. Il se forme une plaie qui commence à saigner à l’endroit de l'utérus où le placenta se trouvait. À cet endroit, une grande quantité de globules blancs « arrivent » immédiatement pour former un mur de défense contre les éventuelles bactéries qui pourraient infecter la plaie. Grâce à ce bouclier protecteur, les pertes de sang causées par la blessure sont réduites. Ce processus s'arrête généralement quatre semaines après l'accouchement. Cependant, il ne s’agit pas d’un processus normal de cicatrisation, mais plutôt d’une reconstruction des tissus. S’il se forme une cicatrise à l’endroit où le placenta était situé, l’implantation d’un nouvel ovule fécondé ne pourra pas se faire dans le futur.

2/ La suppression de la muqueuse qui recouvre l'utérus pendant la grossesse est le deuxième élément qui cause les lochies. Cette couche est composée d'un abondant tissu qui, grâce à sa présence, fait de l'utérus un endroit accueillant pour le fœtus et qui est expulsée dans sa grande majorité au moment de l’accouchement. La couche la plus profonde de ce tissu est éliminée lentement en produisant les lochies.

3/ La destruction par lyse d'une partie des fibres de l’utérus, à la fin de la grossesse, conduit à une partie de cette sécrétion appelée lochies.

Comment évoluent les lochies ?

- Au cours des 7 à 8 premiers jours après l'accouchement, les pertes sont assez abondantes, ont une couleur rouge vif et sont accompagnées de contractions de l'utérus qui leur permettent de se débarrasser plus facilement des résidus. Le contenu des premières pertes de sang est formé de sang, de fragments de membranes placentaires et de microorganismes.

- Après 10 jours, la quantité de sang diminue progressivement. La plaie du placenta se referme et les lochies prennent une couleur jaune, une couleur cireuse dans laquelle on peut observer de petites traces de sang. Ces pertes contiennent un liquide semblable au sérum du sang, dans lequel sont dispersés les globules blancs, les restes de la membrane qui recouvre l'utérus, du mucus et de petites quantités de globules rouges.

- 15 jours après l’accouchement, les pertes prennent un aspect crémeux et une couleur blanc cassé, et leur contenu est formé principalement de globules blancs, de fragments de tissu épithélial et de cellules de la membrane qui recouvre l’utérus, qui sont dégénérées.
 

Que faire si vous souffrez de fièvre et de saignements ?

Si les pertes deviennent soudainement très abondantes et sont un véritable saignement, il faut consulter votre médecin. Tout comme si les pertes dégagent une mauvaise odeur ou si la maman a de la fièvre. Ces symptômes peuvent laisser soupçonner une endométrite, une infection assez rare du tissu intérieur qui couvre l'utérus et se résout généralement avec des antibiotiques.
 

Les lochies disparaissent avant si vous allaitez

Si la maman allaite son enfant, les pertes durent généralement moins de 20 ou 30 jours. La succion de l'enfant active un reflexe dans le corps de la mère qui l’oblige à produire deux hormones : la prolactine et l'ocytocine. La première garantie une production constante de lait, alors que l'ocytocine stimule les contractions de l’utérus en facilitant et accélérant l'élimination des résidus.

Une bonne hygiène est nécessaire si vous avez des lochies

Tout au long de la période des lochies, vous devez suivre des normes d'hygiène strictes :

- Eviter les rapports sexuels. Le col de l’utérus n'est pas complètement refermé et les substances infectées peuvent atteindre cet organe et causer une infection.

- Laver la zone avec un savon spécifique, qui contient le même degré d'acidité que la muqueuse vaginale. Il faut se laver en effectuant un mouvement du vagin vers l'anus, et non l'inverse, afin d'éviter la propagation des bactéries présentes dans la région anale.

- Sécher soigneusement la zone avec une serviette et sans frotter.

- Utiliser des serviettes hygiéniques et les changer fréquemment, et éviter les tampons, qui favorisent l'entrée de bactéries dans l'utérus.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

Articles pour vous

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Le Coin des Mamans : activités récentes

banner mama