Renforcer le périnée : 4 conseils essentiels

Renforcer le périnée : 4 conseils essentiels

Le périnée joue un rôle décisif dans l'accouchement, il est donc important de le garder tonique, aussi bien pendant la grossesse qu’après l'accouchement. Voici 4 conseils en or à garder à l'esprit pour prendre soin de votre périnée !


Le périnée est la bande de muscle entre le pubis et le coccyx qui sert de support et de soutien aux différents organes comme la vessie par exemple, et qui est impliqué dans la contraction volontaire des sphincters.

Pendant la grossesse, le périnée doit soutenir l'utérus qui grossit et il est nécessaire de maintenir un bon tonus musculaire et une élasticité suffisante ; tout cela pour faire face à l’accouchement de la meilleure manière possible. En effet, une perte de tonicité peut provoquer une incontinence urinaire, c’est-à-dire des fuites d’urine.

Après l'accouchement, comme le plancher pelvien (autre petit nom du périnée) a tendance à perdre certaines de ses fonctionnalités, la rééducation est très utile. Cependant, il faut laisser le corps revenir à la normale progressivement, il est donc conseillé d’attendre 6 à 8 semaines avant de commencer les exercices de renforcement post-partum du périnée. Il est essentiel d’aller voir un professionnel qui saura vous aider pour faire ces exercices, mais aussi améliorer la force, la capacité de confinement et le travail des muscles du plancher pelvien.

Les quatre lignes directrices à suivre pour renforcer le périnée

1/ Pendant la grossesse, vous pouvez faire une série d'exercices, tels que les exercices de Kegel, qui aident à tonifier les muscles du périnée et à récupérer l'élasticité perdue. Le massage du périnée est aussi très utile.

2/ Vous pouvez également travailler l'activité musculaire grâce à la physiothérapie qui permet de prendre conscience se son plancher pelvien et d’apprendre les exercices de contraction et de relaxation du périnée.

3/ Il est également très utile de faire pipi fréquemment et d’éviter toute consommation excessive de liquides si vous n'avez pas accès facilement aux toilettes. En effet, se retenir de faire pipi peut conduire à une distension de la vessie, ce qui, si vous ne pouvez pas la vider, soumet les muscles pelviens à un effort.

4/ Vous devez finalement garder une bonne posture pour éviter de surcharger l'abdomen, et une bonne régularité de l'intestin (aller souvent aux toilettes), car cela affecte aussi le plancher pelvien.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner mama