Certaines mamans craignent que leur accouchement ne soit difficile et que le gynécologue-obstétricien ne doive aider le bébé à sortir. Nos experts vous aident à affronter ce type de peurs.

 

Que se passerait-il s'il fallait utiliser la ventouse ?

Plus que les ventouses, c'est la manœuvre dite de Kristeller qui fait le plus peur aux mamans. La manœuvre de Kristeller est une technique qui consiste en une série de pressions réalisées sur le fond de l'utérus et effectuées en même temps que les contractions utérines, afin de faciliter la descente du bébé vers le bassin.

Quant aux forceps, leur utilisation est de moins en moins fréquente, même si l'on continue à les utiliser dans certaines maternités pendant l'expulsion, à la fin de l'accouchement.

N'ayez pas peur car :

Ces interventions, qui sont nécessaires lorsque les poussées de la maman sont insuffisantes, ont pour fonction d'écourter la période de l'expulsion et de soulager les douleurs de la maman et la fatigue de l'enfant. De plus, elles ne peuvent être utilisées que si le bébé est en bonne condition de santé. Dans le cas contraire, il faudrait avoir recours à une césarienne.

 

Est-ce qu'il va falloir me faire une césarienne ?

L'une des peurs les plus répandues chez les futures mamans est qu'il soit nécessaire d'effectuer une intervention d'urgence, à cause, par exemple, d'un décollement du placenta. Cependant, vous ne devez pas avoir peur car le personnel médical est toujours préparé à l'éventualité d'une césarienne.

N'ayez pas peur car :

Cette intervention s'est perfectionnée au cours des années et les techniques actuelles permettent une extraction rapide de l'enfant, une rapide récupération physique de la mère et un minimum de dégâts esthétiques. Si ce qui vous inquiète est l'anesthésie, pensez qu'on utilise en général que la péridurale, qui permet à la maman d'être réveillée et qui endort seulement les centres nerveux et la douleur au niveau du pelvis et des jambes.

 

Et si je fais une hémorragie ?

Il est relativement rare qu'une hémorragie se déclenche pendant l'accouchement, mais cela peut avoir lieu :

- Avant le début du travail, à cause d'un placenta praevia (un placenta trop bas) ou un décollement du placenta, même si celui-ci est bien positionné.

- Après l'accouchement, au cours des premières heures, si l'utérus est peu tonique et a donc des difficultés à se contracter.

N'ayez pas peur car :

Le personnel médical sait comment faire face à ces urgences. Si, dans le premier cas, il est nécessaire d'arriver rapidement à la maternité afin de sauvegarder la santé de la maman et de l'enfant, dans le second cas de figure, la femme est déjà en salle de travail et l'hémorragie peut être contrôlée avec plus de facilité.

 

Et si on doit me faire une transfusion ?

Dans ce cas, la maman a peur d'être infectée avec du sang contaminé.

La transfusion peut être nécessaire s'il y a décollement du placenta, mais il est moins probable qu'on vous transfuse si vous souffrez d'une hémorragie après l'accouchement.

N'ayez pas peur car :

La transfusion n'est nécessaire que dans 1 cas sur 1000 et le risque de contamination n'existe pratiquement pas.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner mama

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

Pratique_bebesetmamans.jpg