Médecins Sans Frontières dénonce le taux élevé de mortalité maternelle dans les pays en voie de développement. Cependant, il est possible de la réduire si on garantit aux futures mamans un accès à des soins obstétricaux d'urgence.

 

Chaque jour, 800 femmes meurent dans le monde des suites de complications liées à la grossesse et à l'accouchement. La quasi-totalité de ces décès surviennent dans des pays en voie de développement. De nouvelles recherches menées dans le cadre des projets de Médecins Sans Frontières (MSF) à Kabezi (Burundi) et à Bo (Sierra Leone) révèlent qu'il est possible de réduire la mortalité maternelle de 74% si on garantit aux femmes enceintes un accès à des soins obstétricaux d'urgence.

 

La réduction de la mortalité maternelle : des expériences positives

Les données de MSF indiquent que l'introduction d'un système de déplacement en ambulance et de services d’obstétriques d'urgence gratuits pour les patientes réduisent les risques de mourir de complications pendant la grossesse. De plus, le coût de ces mesures est très faible : 1,5€ par patiente par an à Bo (Sierra Leone) et 3,2€ à Kabezi (Burundi).

Grâce à la mise en place de ces services, MSF a réussi à réduire la mortalité maternelle de 61% à Bo et de 74% à Kabezi. Il s'agit d’un résultat très positif pour atteindre l'Objectif du Millénaire lié à la mortalité maternelle, qui vise à réduire le chiffre de 75% d'ici à 2015.

Si vous voulez aider : http://www.msf.fr/

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé