La césarienne se caractérise par le fait que la naissance de l'enfant ne se produit pas par voie vaginale, mais à travers une incision chirurgicale de la paroi abdominale et de l'utérus.

 

La césarienne est indiquée dans les situations suivantes :

- En présence d'une disproportion entre le fœtus et le bassin de la mère (la mère, de part sa taille ou sa constitution, a un bassin trop étroit par rapport au corps de l'enfant, ou, tout simplement, le fœtus est très grand). Dans ce cas, un accouchement par voies basses peut provoquer des douleurs et des blessures à la future maman.

- La maman attend don premier bébé et celui-ci se présente en siège. Dans ce cas, la décision de réaliser une césarienne peut être prise à la dernière minute.

- En cas de mauvaise présentation du fœtus.

- La grossesse est gémellaire et les 2 bébés s'empêchent l'un l'autre de sortir.

- Lorsque certaines complications durant la grossesse nécessitent de déclencher l'accouchement.

- Il y a une anomalie dans la position du placenta et, si l'accouchement naturel devait se produire, cela pourrait conduire à une libération anticipée du placenta.

- Il existe une souffrance fœtale lors de l'accouchement qui nécessite que l'enfant soit libéré de toute urgence.

- Le col ne se dilate pas assez malgré des contractions correctes.

- La mère a eu deux enfants ou plus par césarienne.

La césarienne peut être effectuée sous anesthésie générale, bien que des techniques d'anesthésie moins lourdes existent. Quoi qu'il en soit, l'anesthésie générale ne constitue aucun danger pour l'enfant, car l'intervention est brève et l'anesthésie se produit grâce à de petites doses d'anesthésiants. Les nouveau-nés ne ressentent que peu l'anesthésie, tout au plus sont-ils un peu plus « endormis » que d'autres parce qu'ils n'ont pas eu à subir le stress de l'accouchement par voies basses.

La procédure est simple, brève et comporte un risque faible ; l'incision est effectuée dans la région abdominale dans le sens transversal et, après l'intervention il est nécessaire que la maman puisse se reposer, puisqu'elle vient de subir une véritable intervention chirurgicale.

Environ 70% des femmes qui ont eu une césarienne peuvent donner naissance à un deuxième enfant par voies basses. Cependant, cela sera impossible dans le cas où se produisent les mêmes problèmes qui avaient déclenché la première césarienne, ou lorsque la cicatrice n'est pas assez solide pour supporter sans problème les contractions utérines.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner mama

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

Pratique_bebesetmamans.jpg