Les raisons de ne pas recourir à une césarienne lors de la seconde grossesse sont liées à l'incommodité que celle-ci pourrait produire à la maman.

 

- La césarienne empêche de participer activement à l’accouchement, ce qui peut conduire à un sentiment d'insatisfaction.

On peut dire la même chose si l'anesthésie, en cas d'intervention, n'a pas été générale mais péridurale. La péridurale est un type d’anesthésie qui engourdit la partie inférieure du corps à partir du nombril. Bien que cette technique permette d'assister à la naissance du bébé, il est difficile pour la maman de participer aux contractions et à l’expulsion du bébé.

- La césarienne implique un temps de récupération plus long que l'accouchement par voie basse.

Pour une césarienne, l'hospitalisation est prolongée d’au moins cinq jours. De plus, il convient de noter que la douleur causée par la cicatrice rend difficile le fait de bouger pendant les premiers jours, et fait que le commencement de la relation de la nouvelle maman avec son nouveau-né soit plus difficile.

 

Néanmoins, malgré les avantages d'avoir un deuxième enfant par voies basses, dans certains cas, celle-ci ne peut être pratiquée après une césarienne. En voici les principales raisons:

- Les maladies chroniques de la mère, telles que les maladies cardiaques, les maladies rénales, etc.

- Si le bassin de la maman est anormal, c'est-à-dire, trop petit ou mal formé, au point de rendre difficile le passage de son bébé.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé