L'anesthésie rachidienne est généralement utilisée en cas de césarienne ou d'accouchement d'urgence. Nous vous expliquons comment fonctionne ce type d'anesthésie locale, comment elle est administrée et quels avantages et inconvénients elle a pour la femme enceinte.

 

 

L’anesthésie rachidienne est un type d'anesthésie locale qui consiste à injecter l'agent anesthésique dans le liquide céphalorachidien, situé dans le système nerveux central. L'injection se fait généralement dans la région lombaire, dans l'espace situé entre la deuxième et la troisième vertèbre lombaire, ou entre la troisième et la quatrième vertèbre lombaire. C'est un type d'anesthésie qui est utilisé pour certains d'accouchement, par exemple en cas de césarienne ou d'accouchement d'urgence.

  

Avantages et utilisation de l'anesthésie rachidienne

Parmi les avantages de l'anesthésie rachidienne, citons la facilité de son injection, son effet rapide, son faible pourcentage de mortalité, sa faible toxicité dans l'organisme et son extrême efficacité dans le relâchement de la musculature.

On utilise l'anesthésie rachidienne pour les chirurgies du bas-ventre (par exemple, l’extraction d'une hernie), ainsi que dans les césariennes programmées ou d'urgence, pour lesquelles il n'est pas possible de placer un cathéter épidural.

 

(Ça peut vous intéresser : l’accouchement avec anesthésie)

 

Injection de l'anesthésie rachidienne

Lorsque l'anesthésie rachidienne est utilisée pendant l’accouchement, un spécialiste en obstétrique ou en infirmerie doit être présent pendant au moins 20 minutes après chaque injection, afin de surveiller toutes les 5 minutes la tension artérielle de la mère ainsi que le rythme cardiaque du fœtus. Il vérifiera également que l'anesthésie fait effet à la bonne hauteur.

  

(Ça peut vous intéresser : Péridurale et accouchement : avantages et effets secondaires)

 

Dangers et précautions à prendre avec l'anesthésie rachidienne

Normalement, les anesthésiques locaux sont sans danger s'ils sont utilisés avec les doses appropriées. La plupart du temps, les complications proviennent des techniques d'application de l'anesthésie, allant des intoxications systémiques à la paralysie motrice.

Parmi les complications du système nerveux central, certains facteurs tels que l'hypertension ou la rétention d'eau, associés à l'anesthésie rachidienne, peuvent provoquer des convulsions, une épilepsie persistante, une hypoglycémie (en cas de diabète) ou des infections.

Les principales complications du système cardiovasculaire après anesthésie rachidienne sont l'hypotension, l'arythmie et l'arrêt cardiorespiratoire.

 

(Ça peut vous intéresser : Qu'est-ce que l'épisiotomie ?)

  

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM



banner mama

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
1 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - La plupart

    La plupart du temps, les complications proviennent des techniques d'application de l'anesthésie, allant des intoxications systémiques à la paralysie motrice.

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg