Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

Aujourd'hui, de plus en plus de femmes décident d’accoucher dans l'eau. En plus de l'atmosphère de tranquillité et d'intimité que cela crée dans la salle de travail, accoucher dans l’eau présente de nombreux avantages.

 

Accoucher dans l’eau : on supporte mieux la douleur

Dans une baignoire, on se sent plus léger. Cela permet de pouvoir bouger davantage et de faire face aux contractions plus facilement. Dans l’eau, vous pouvez vous abandonner à un état de relaxation qui facilite la production d'endorphines, appelées aussi « hormones de plaisir », et qui ont un effet analgésique. De plus, les catécholamines, qui apparaissent habituellement dans les situations de stress, diminuent.

Les baignoires utilisées pour l'accouchement ont une capacité de 600 litres : plus la femme est immergée dans l’eau, plus la poussée hydrostatique et l'effet de soutien de l'eau sont importants. Grâce à la sensation de légèreté éprouvée, la femme enceinte peut changer de position plus facilement et cela lui permet d'avoir un rôle plus actif durant son accouchement. Son partenaire et la sage-femme assistent la future maman depuis l'extérieur de la baignoire.

 

Dans l'eau, on ressent moins intensément les contractions. Ceci est dû non seulement à la température, mais aussi au massage continu qui se crée lors de chaque mouvement et qui envoie des stimuli au cerveau. Une sorte de « blocage » des voies nerveuses se produit alors. Les terminaisons qui devraient porter le message de la douleur sont occupées et n’arrivent plus à communiquer efficacement.

La durée de la dilatation est réduite et même la phase d'expulsion est vécue avec une intensité plus faible. Dans l'eau, les tissus du canal vaginal sont plus élastiques (ils s'étirent plus facilement) et il n'est presque jamais utile d'effectuer une épisiotomie (l'incision habituellement pratiquée pour faciliter la sortie du bébé).

 

Accoucher dans l’eau : y a-t-il des contre-indications ?

Si aucun problème ne s’est présenté pendant les neuf mois de la grossesse, et si le travail a commencé de manière régulière, il n'y a pas de contre-indication à accoucher dans l’eau. En revanche, il n'est pas possible d'accoucher dans l'eau si le bébé est en position de siège, s'il s’agit de jumeaux ou si la naissance a lieu avant le terme. Par contre, le fait d'avoir déjà accouché par césarienne n'est pas un problème.

Pendant l’accouchement dans l’eau, on contrôle le bien-être du fœtus par une surveillance électronique du cœur du bébé. Un rythme cardiaque anormal peut obliger la mère à sortir de l’eau, tout comme si elle ne sent pas à l’aise ou si elle veut bénéficier d’une péridurale.

 

Accoucher dans l’eau : un accouchement rapide

Quel est le meilleur moment pour entrer dans l’eau ? Normalement, et surtout s'il s'agit d’un premier enfant, on conseille d'entrer dans la baignoire lorsque le travail a commencé et que la dilatation de l'utérus a atteint 3 à 5 cm. Si vous entrez trop tôt dans la baignoire, il y a une possibilité que les contractions s'arrêtent. Et si vous entrez trop tard, il y a un risque que les bénéfices de l’eau soient diminués. Normalement, l’accouchement dure au maximum deux heures et demie.

 

Accoucher dans l’eau : tout se passe bien, pour maman et pour bébé

Et le bébé ? Y a-t-il un risque qu’il avale un peu d’eau ? L'enfant ne respire pas tant qu’il n’entre pas en contact avec l'air. C’est le résultat d’un réflexe automatique, le réflexe d'immersion des mammifères, qui fait que la glotte reste fermée. Par contre, beaucoup d'enfants ouvrent les yeux alors qu’ils sont encore dans l'eau.

Quand faut-il sortir de la baignoire ? Après l'accouchement, la sage-femme pose le bébé sur le ventre de sa mère afin que tous deux puissent profiter des premiers moments, si importants pour la mère et son petit. Ensuite, vous déciderez si vous souhaitez rester dans l'eau jusqu'à l’expulsion du placenta (ce qui prend généralement environ 15 minutes) ou si vous préférez sortir avec bébé.

 

Accoucher dans l’eau : informez-vous à l’avance

Toutes les maternités n'offrent pas la possibilité d'accoucher dans l'eau. Si vous voulez vivre cette expérience, vous devez vous renseigner à l’avance pour choisir la structure la plus appropriée à vos besoins. Dans certaines maternités, seule la possibilité d'être dans l'eau pendant le travail est proposée. Ce qui veut dire que, pour la phase d'expulsion, la femme doit quitter la baignoire. Il est également important de garder à l'esprit que, dans les plus petites structures, il n'y a qu'une seule baignoire ou deux au maximum et il se peut qu’elle soit déjà occupée…

 

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé