Jalousie entre frères et sœurs

J'ai trois enfants, âgés de 2, 5 et 8 ans. Le plus grand n'a pas encore surmonté la naissance de ses frères et sœurs et nous dit des phrases comme «Pourquoi avez-vous eu d'autres enfants? N'aviez-vous pas assez avec moi?  » Je voudrais savoir comment l’aider à surmonter sa jalousie, à se sentir aimé, à profiter de la famille. Je vous remercie.

 

Réponse du Spécialiste

Merci de vous intéresser à ce qu’il faut faire pour que votre enfant se sente plus aimé et profite de la famille. Il serait intéressant que vous puissiez vous rappeler de ce que vous aviez l’habitude de faire ensemble, avant que naissent ses frères et sœurs. Qu’il retrouve sa place à vos côtés, «son trône» car, quoi qu’il arrive, il sera toujours l’aîné, et cela le rend unique. Consacrez-lui plus d'espace et de temps car, certainement, avant, vous profitiez seulement avec lui.

Chaque enfant veut se sentir spécial et partager un moment dans le temps avec ses parents. Dans le fond, nous avons l’habitude de demander de l’attention, de l'affection, des câlins, des caresses, mais pas toujours ouvertement et explicitement. Il est intéressant que vous cherchiez des activités visant à partager: mère et fils, père et fils, parents et enfant. La gestion du temps est importante pour cette tâche, mais tous les trois se sentent certainement plus écoutés et considérés quand vous êtes disponible pour chacun d'entre eux séparément. Vous pouvez aussi insister sur toutes les réalisations et progrès qu’il fait et lui montrer l’importance que cela signifie pour vous.

Je vous recommande de commencer un journal de remerciement pour remercier chaque jour chacun des membres de la famille et vous-même de quelque chose. Ainsi, vous pourrez prouver à votre fils à quel point il est spécial pour vous, avec des choses précises pour lesquelles vous l’avez déjà remercié auparavant. Cela ne vous coutera rien de le lui mentionner et cela lui fera sentir combien il est important pour vous.

Mettez en valeur ses qualités sur tous les plans, à la fois l’intellectuel, l’émotionnel et le relationnel: «Mon fils, tu es (+ adjectif positif)  » et intégrez également l'importance de la valeur du partage, puisqu'une personne profite plus de la vie quand elle partage avec les autres. D'abord, quand il partage avec vous et son père, et aussi quand il le fait avec ses frères et sœurs (vous pouvez lui donner un exemple où il est nécessaire que vous soyez tous réunis pour mieux vous amuser: match de baby-foot, jeux de société, etc ...).


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner mama