Les habitudes alimentaires et le comportement de la future maman au moment des repas influent sur le développement du fœtus. Il faut donc faire très attention aux repas.

 

Pendant la grossesse, vous devez être très prudente avec la nourriture. Pour se développer, le fœtus prend tout ce dont il a besoin chez la mère: les protéines, les graisses, le calcium, le fer, etc. Vous devez donc faire très attention à ce que vous mangez car certains aliments peuvent cacher des substances nocives. Voici une liste des principaux aliments à risque.



Photo 1 de

|

Les salades emballées

Les salades emballées, pré-lavées, sont des aliments sains, mais qu’il faut choisir avec soin. Elles doivent être conservées dans des zones réfrigérées. Évitez les sachets présentant de la condensation à l'intérieur ainsi que ceux contenant des feuilles oxydées et vérifiez la date de consommation.

|

L’œuf dur

L'intérieur de l’œuf dur est pratiquement stérile, mais la coque peut contenir des germes. Pour garantir une sécurité absolue et éliminer les salmonelles, l'idéal est de le cuire. Si vous voulez consommer une sauce à base d'œufs, choisissez plutôt une sauce industrielle offrant toutes les garanties d'une hygiène absolue.

|

Les sushis

Il est trop risqué de préparer les sushis à la maison. Même très fraîche, la chair de poisson peut contenir des larves de parasite (Anisakis), qui provoquent des troubles gastro-intestinaux. Mieux vaut les déguster dans un bon restaurant japonais, où les professionnels savent comment manipuler et préparer le poisson cru. Mais le plus sûr est de faire l’impasse sur les sushis pendant les 9 mois…

|

Le carpaccio

La future maman négative au test de la toxoplasmose doit éviter de consommer du carpaccio, du steak tartare ou toute viande insuffisamment cuite, saignante ou à point. En revanche, il n’y a pas de problème avec les escalopes et toutes les viandes panées puisque l’huile pour les cuire atteint une température suffisamment élevée.

|

Les conserves maison

Dans le cas des conserves à l’huile, il faut se protéger d’une bactérie vivant non pas dans un milieu acide (vinaigre) ou sucré (confitures), mais qui se développe dans des environnements fermés. Pour éviter tout risque, il faut bien nettoyer les produits que vous allez conserver, les faire bouillir dans de l'eau et du vinaigre avant de les placer dans des bocaux stérilisés.