Normalement, la future maman rompt les eaux à la fin de la grossesse, juste avant l’accouchement. Cependant, il faut être attentif à certains signes qui indiquent une rupture prématurée de la poche des eaux.

 

Le sac contenant le fœtus et le liquide amniotique pendant la grossesse est très protégé et sûr jusqu'à la fin de la grossesse, moment où il se rompt et signale le début de travail. Cependant, dans certains cas, rares, le sac peut laisser échapper prématurément du liquide amniotique. Comment peut-on s’en rendre compte? Quelles sont les conséquences? Le liquide peut même s’échapper goutte à goutte. Est-ce dangereux pour le bébé?

- La rupture du sac amniotique se produit généralement lors de la dilatation, mais cela peut aussi arriver avant l'apparition des contractions. Dans la plupart des cas, il est très facile de s’en rendre compte car la future maman se sent baignée d’une grande quantité d’un liquide chaud (jusqu'à un litre). Cependant, lorsque la perte est progressive, se mêlant à la sécrétion de flux habituel, il est difficile de la détecter. Cela arrive quand les membranes amniotiques, au lieu de se déchirer rapidement dans le fond et provoquer une perte abondante de liquide, se fissurent légèrement dans la partie haute laissant échapper lentement le liquide.

- En cas de doute, faites un test en mettant une serviette périodique et observez si elle se mouille progressivement: le liquide amniotique se distingue du flux cervical et de l'urine car il est transparent, inodore et propre. En cas de suspicion d’une fissure, il convient de réaliser des examens dès que possible.

- Le liquide contenant des prostaglandines, des substances qui favorisent l'apparition des contractions, l’accouchement peut se déclencher dans les 24 heures suivant la rupture des eaux.

- Pour les femmes ayant atteint 35 ou 36 semaines de grossesse, la perte du liquide amniotique ne représente aucun danger, contrairement à lorsque la future maman se trouve à moins de 34 semaines car, dans ce cas, la rupture de la membrane laisse l'enfant plus exposé aux possibles infections et le risque d'accouchement prématuré augmente.

- En cas d'infection, il est indispensable de déclencher le travail (par césarienne, si nécessaire). En revanche, si la situation n’est pas alarmante, il faut essayer de tenir le plus longtemps possible pour permettre au fœtus de se développer encore et arriver à une bonne maturation des poumons.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé