Comment sera le bébé d’après l’imagination de ses parents

Un couple rêveur

À quoi ressemblera bébé ? Il y a beaucoup de questions que les parents se posent en attendant le jour de la naissance. Nous vous expliquons comment les parents imaginent leur bébé qui va naître.

 

L'enfant naît bien avant la naissance, dans l'esprit et le cœur de ses parents. Pendant neuf mois, la femme enceinte et son partenaire imaginent l'enfant qui va naître, des fantasmes qui leur permettent non seulement de « façonner » leur enfant, mais aussi d'être conscients mentalement des changements que leur vie va subir.

Comme l'expliquent les psychologues prénataux, les pensées de la femme enceinte se caractérisent par une interaction entre le passé, le présent et le futur. Les images d’elle enfant et adulte, la jeune fille qu’elle était et l’enfant qu’elle aura, de la mère qu’elle a eu et la mère qu’elle deviendra. Tout cela s’entremêle et la femme enceinte peut alors s’identifier avec les deux parties, à la fois la mère et le bébé, par exemple qui protège et qui est protégé. Cela entraîne une augmentation significative de l'activité mentale consciente et imaginative. Pendant la grossesse, les rêves s'intensifient et se concentrent souvent sur le bébé.

Souvent, au cours de cette phase, la femme enceinte et son partenaire se remémorent leurs relations avec leurs parents en leur reprochant certaines attitudes (« Nous ne serons jamais comme eux ») ou, au contraire, en les prenant comme modèles positifs. Les fantasmes se projettent dans l'avenir et les interrogations sur quels types de parents ils seront, grandissent.

 

Les trois étapes des rêves sur l’enfant à naître

Au fil des mois, les « rêves » que fait la femme enceinte changent. Selon les psychologues périnataux, l'imagination des femmes suit trois phases distinctes, correspondantes aux trois trimestres de grossesse :

• La première étape se caractérise par le besoin d'accepter ce qu’il se passe. La femme enceinte doit encore « réaliser » qu'elle attend un bébé. En général, la première échographie est un moment important : les battements du cœur de bébé semblent dire que « tout est bien réel ».

• Le deuxième trimestre, avec l'apparition des premiers coups de pied, permet à la femme enceinte de commencer à communiquer avec son enfant en interprétant les signaux envoyés par le bébé et en prêtant attention aux mouvements.

•Au dernier trimestre, le centre d'attention n'est pas tant l'enfant mais surtout le travail de l’accouchement et la naissance.

 

L'enfant imaginé

Comme dans toutes les autres situations de la vie, les hommes et les femmes ont une manière différente de vivre leurs émotions et leurs fantasmes. Par conséquent, il est possible que l'enfant imaginé par la mère ne coïncide pas avec celui imaginé par le père. Alors que les femmes ont tendance à penser au bébé immédiatement après la naissance, les fantasmes des hommes se concentrent davantage sur une période ultérieure, quand ils pourront interagir avec le bébé. En général, l'enfant imaginé par les papas est déjà âgé de 3-4 ans, il est capable de marcher et de comprendre, ainsi que de jouer et d'interagir.

En outre, l'absence de lien physique entre le père et le bébé fait qu’il a besoin de plus de temps pour se sentir impliqué : voir le ventre de la mère pousser de plus en plus et, surtout, sentir le bébé donner des coups de pied, lui permettent d’établir une relation avec le bébé. En ce sens, l'échographie peut être utile. Une expérience que les hommes et les femmes vivent différemment. En général, cela permet au père de « réaliser » que l'enfant est réel, alors que, pour la mère, cela lui permet de se rassurer et de se tranquilliser sur la santé du bébé. Il est également typique que le père ressente une charge émotionnelle forte, symbole des responsabilités qu’il aura envers son enfant et sa partenaire.

 

(Ça peut vous intéresser : A qui est-ce que bébé ressemblera : la taille)

 

Garçon ou fille ?

L'une des premières interrogations des parents est le sexe de l'enfant qui va naître. Ces types de fantasmes sont souvent liés au substrat socioculturel de la famille. Dans de nombreux pays, il existe toujours l’expectative d’avoir un garçon, mais s’il s’agit d’un second enfant, cela augmente généralement le désir d’avoir une fille pour avoir « le choix du roi ».

De nos jours, dans la plupart des cas, la question du sexe du fœtus obtient rapidement une réponse grâce aux échographies ou aux tests prénataux.

Dans l'ensemble, le futur père a tendance à imaginer un garçon, surtout pour un premier enfant. En effet, si c’est un garçon, le père peut s’identifier plus facilement et cela a un effet « calmant ». Cela ne signifie pas, bien sûr, qu'une fois dans la salle d'accouchement, le père ne tombera pas instantanément amoureux de sa fille.

 

(Ça peut vous intéresser : Garçon ou fille ? Fille ou garçon ?)

 

Écouter son bébé pour le découvrir

Les fantasmes sont aussi le meilleur moyen d’arriver à connaître votre enfant. Prendre le temps d'écouter les mouvements du bébé dans le ventre de la mère ou d'imaginer ce qu'il est en train de faire est une excellente façon d'interagir avec votre bébé. Plusieurs études ont montré l'importance de ces connaissances pour l'avenir de la relation mère-enfant et aussi pour le bien-être du fœtus. La communication durant ces neuf mois rend l’accouchement et le passage du bébé imaginé au bébé réel, moins « abruptes ».

Avec la naissance, les fantasmes font place à la réalité et l'enfant, qui peut être touché, fait prendre conscience aux parents de sa mise au monde et d'une identité qui, à partir de là, se vivra pleinement.

 

Plus de rationalité pour la deuxième grossesse

En général, le phénomène de fantasmes qui caractérise la première grossesse a tendance à diminuer pour les grossesses suivantes : la mère a moins de temps à consacrer à la rêverie pendant sa deuxième grossesse, qui est donc marquée par une introspection moins profonde.

Quant à l'imagination de la femme, les fantasmes en lien à sa fonction maternelle (notamment les peurs liées à sa capacité d’être une mère), sont réduits. La pensée de la femme est plus centrée sur l'accouchement, avec anxiété ou avec des attentes plus ou moins positives, selon le déroulement la première expérience.

 


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner mama