Les accouchements prématurés peuvent être prédits par un test de salive. Les faibles niveaux de progestérone dans la salive des femmes enceintes indiquent que le bébé a de naître avant la 34ème semaine de grossesse.

 

Les naissances prématurées peuvent être prédites. Les faibles niveaux de progestérone dans la salive des femmes enceintes indiquent que le bébé a une grande probabilité de naitre prématurément. Un groupe de chercheurs britanniques l’a ainsi prouvé. Cette recherche pourrait ainsi réduire le nombre de naissances prématurées et les complications des naissances ayant lieu avant 37 semaines.

La conclusion apparaît dans les pages du magazine «The British Journal of Obstetrics and Gynecology».

Les naissances prématurées, en particulier celles qui se produisent avant 34 semaines, sont associées à de nombreuses complications et à un taux de mortalité élevé. Si les médecins savent que la femme a un risque d'accouchement prématuré, ils peuvent mettre en œuvre des stratégies visant à atténuer ces problèmes, tels que l'administration de stéroïdes pour favoriser la maturation pulmonaire du fœtus.

La progestérone est une hormone essentielle au bon déroulement de la grossesse car elle favorise la relaxation de l'utérus et évite les contractions.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé