Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

L’échographie trans-vaginale suscite quelques inquiétudes chez certaines mamans. Cette méthode fait en effet appel à l’insertion d’une sonde à ultrasons dans le vagin, au contact du col utérin.

Est-ce dangereux pour le fœtus ? Peut-on attendre quelques mois avant de l’effectuer ? Les réponses de notre expert.

 

Première échographie trans-vaginale : une étape importante

En début de grossesse, le médecin recommande une échographie trans-vaginale pour vérifier que l’embryon s’est bien implanté et que la grossesse évolue normalement. Ce procédé permet d’observer l’utérus et le fœtus grâce à des images vidéos obtenues par des ondes ultrasons. Il ne comporte aucun danger, mais la manipulation peut provoquer un inconfort certain de la future maman.

En plus de permettre de vérifier l’implantation normale de l’embryon, l’échographie trans-vaginale donne un aperçu de l’état du col utérin. Le sac embryonnaire est visible à la deuxième semaine qui suit la conception, et il est possible d’en mesurer la taille et d’en marquer la morphologie. Ce premier examen donne aussi des informations sur la fréquence cardiaque du futur bébé.

Même si la sonde est introduite dans le vagin au cours de l’examen, l’échographie trans-vaginale est considérée comme un examen prénatal non-invasif puisqu’il n’y aucune pénétration dans l’utérus. Il n’y a donc aucun danger à effectuer plusieurs échographies tout au long de la grossesse.

 

Echographie pendant la grossesse : les recommandations

L’OMS préconise plusieurs examens échographiques jusqu’à la naissance de l’enfant. Chaque examen a sa spécificité, et en tout, 3 sont nécessaires chez les femmes enceintes :
- La première échographie (trans-vaginale ou non) est à effectuer entre les 10ème et 12ème semaines de grossesse. C’est l’examen le plus fiable pour confirmer la grossesse. Appelée « échographie de datation », cette séance sert à établir l’âge de la grossesse et la date probable de l’accouchement.

- La deuxième échographie est réalisée entre les 18ème et 23ème semaines de grossesse, c’est à dire au milieu du deuxième trimestre. C’est un examen à visée morphologique car il permet d’évaluer la morphologie du fœtus, sa croissance et ses organes.

- La troisième échographie est effectuée entre les 30ème et 34ème semaines de grossesse, donc plus à l’approche de l’accouchement. Cet permet de vérifier le développement du fœtus, avec une comparaison de la taille des grands os, du périmètre de la tête, des bruits de cœur… L’examen apporte aussi des informations sur l’insertion et l’état du placenta. Grâce à cet examen, le médecin peut conclure au bon déroulement de la grossesse et vérifier une dernière fois la possibilité d’un accouchement par voie basse ou la nécessité d’une opération césarienne.

 

Première échographie trans-vaginale : La séance

L’examen en lui-même n’est pas douloureux. Au lieu de faire glisser la sonde échographique sur le ventre, le médecin se sert d’une sonde vaginale cylindrique qu’il recouvre d’une protection stérile en latex. La femme est allongée, les jambes écartées et repliées pour faciliter l’insertion de la sonde. Le bout de la sonde touche le col utérin. La prise de clichés et de mesures prend généralement moins de 15 minutes. Les images sont plus nettes parce que les ultrasons n’ont pas à traverser la peau. Avant la séance, il est important de se vider la vessie pour éviter tout inconfort.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé