Que l'acide folique soit bénéfique pour le développement du fœtus et aide à prévenir les problèmes neurologiques chez le bébé est quelque chose que l'on nous explique déjà depuis des années. 

 

Mais une étude affirme que l'acide folique influe également sur le développement du langage.

Nous savions déjà que l'acide folique est très utile pour réduire le risque de problèmes congénitaux tels que les anomalies du tube neural (anencéphalie, spina-bifida, hydrocéphalie). Toutefois, selon une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association, l'apport d'acide folique dès quatre semaines avant la conception et jusqu'à au moins huit semaines de grossesse ferait que le risque de retard de langage chez l'enfant soit plus faible.

Les auteurs de cette étude ont suivi les mamans de 38.954 enfants nés entre 1999 et 2008. Entre autres choses, les participantes à cette étude devaient remplir un questionnaire sur leurs habitudes pendant la grossesse, les compétences motrices de leur enfant et leur capacité à communiquer à trois ans.

En croisant les données, les chercheurs ont constaté que les enfants qui présentaient un plus faible risque de retard de langage étaient ceux dont les mamans avaient pris de l'acide folique dans les premiers mois de grossesse.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé