Le liquide amniotique, c’est le liquide qui entoure, berce et protège votre bébé pendant la grossesse. Mais que savons-nous de lui? Comment se forme-t-il? De quoi est-il composé ? Quel est son rôle ? Nous vous l’expliquons ici.

 

Pendant la grossesse, le bébé grandit à l'intérieur de l'utérus de sa maman, protégé par le sac du liquide amniotique qui lui permet de flotter et de bouger librement, protégé des secousses et des chocs, sans comprimer le cordon ombilical et sans abîmer les organes maternels.

De plus, ce fluide a la tâche importante de maintenir uniforme la température environnementale, d’étouffer les sons provenant de l'extérieur et de former une barrière stérile qui protège le bébé des petites infections.

Le liquide amniotique est composé en grande partie d'eau, enrichie en sels minéraux, protéines et cellules qui se séparent du fœtus. Dans les premiers mois de la grossesse, ce fluide est produit par les membranes amniotiques qui entourent l'embryon et le séparent du corps de la mère. Plus tard, lorsque le fœtus est plus développé, les reins et les poumons de l’enfant contribuent aussi à la production de liquide amniotique. De fait, ce fluide est essentiel pour le bon développement du bébé: le fœtus avale en continu le liquide qui remplit ses poumons et son intestin, il l’absorbe puis l’expulse par les voies urinaires. En passant par les poumons, le liquide les dilate et leur permet de se développer.

Le volume du sac amniotique augmente, pendant la grossesse, au même rythme que le fœtus: il occupe environ 20 cm3 dans les premières semaines, atteint 300 à 400 cm3 autour de la 20ème semaine et 1 litre à la fin de la grossesse.

Au moment de l’accouchement, le sac amniotique se rompt et le liquide sort. Parfois, la rupture peut se produire avant le début du travail, parfois c’est après, alors que le col est dilaté de 6-7 cm. Normalement, les premières contractions apparaissent peu de temps après la rupture des eaux. Si celle-ci n’est pas spontanée, il faut la provoquer.

Pendant l'accouchement, le liquide amniotique restant dans l'utérus après la rupture des eaux lubrifie les muqueuses de la mère et la peau de l'enfant, facilitant ainsi l'expulsion.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner mama

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
4 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Bonjour a toutes, enceinte et l'accouchement est prévu pour le 8 mai 2016 :-)

  • Invité - Emilie

    C'est n'importe quoi cette phrase : "Si celle-ci n’est pas spontanée, il faut la provoquer." en parlant de la rupture artificielle de la poche des eaux! Pourquoi? la rupture artificielle de la poche des eaux entraîne des contractions bien plus douloureuses, il n'y a aucune raison, à part si le travail est anormalement lent, de percer cette poche.

  • Coucou moi c'est Anaïs j'ai 24 ans et bébé 1 est prévu pour fin janvier 2018

  • N'ayant pas beaucoup de famille et des difficulté en fin de mois a cause dun arret du a une grossesse qui a mal tourné avant celle ci sa nous aideraIt pas mal de gagner 1 an de couches pour notre bébé prévu pour fin janvier 2018

 

Pratique_bebesetmamans.jpg