Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

Avant, pendant, et après la grossesse, il est essentiel de prendre soin de votre santé psychologique car elle affecte le développement de bébé. Voici quelques conseils !

 

Prendre soin de votre état émotionnel et psychologique pendant la grossesse est aussi important que de prendre soin de votre état physique. De ce fait, le Collège Américain des Obstétriciens et des Gynécologues conseille d’effectuer une analyse psychosociale à chaque trimestre de la grossesse, discipline dont s’occupe la Psychologie Prénatale et Périnatale, très développée dans les pays d'Europe du Nord, et qui commence à émerger en France. Il ne s’agit pas seulement de rendre visite à un psychologue périnatal pour résoudre les problèmes et les doutes, mais aussi de faire face de manière adéquate à la transition vers la maternité pour s’adapter à l’important évènement que suppose la grossesse.

 

L'état émotionnel de la mère affecte le développement du futur bébé et a des conséquences sur son développement social, cognitif et émotionnel. Par conséquent, il est essentiel de faire en sorte que cet environnement soit adapté, en intervenant dans les facteurs qui le modifient. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider :

 

1. Préparer le corps et l'esprit à la maternité

La décision d'avoir un enfant doit avoir été prévue en couple et les deux conjoints doivent se sentir très heureux à l'idée d'être parents. Une fois la décision prise, il se peut que la grossesse prenne quelques mois à arriver. Si des symptômes d'anxiété apparaissent, il est préférable de réaliser des activités de relaxation, comme le sport ou le yoga, et de parvenir à remplacer les émotions négatives par des sentiments positifs.

 

2. La grossesse

Les préoccupations les plus fréquences se concentrent normalement aux premier et troisième trimestre de grossesse.

- Au cours du premier trimestre, les préoccupations les plus fréquentes sont liées à la fausse-couche et à la santé du fœtus. Dans cette période, des sentiments contradictoires et ambivalents se présentent : d’une part, la maman ressent une forte émotion très positive dans le désir d'avoir un enfant, mais aussi une grande préoccupation sur l'état de sa propre santé et sur celle de l'enfant à naître. L'important à ce stade est de prendre du temps pour s'adapter et faire face à la nouvelle situation de façon positive et d’avoir le soutien du conjoint et de la famille.

- Au cours du troisième trimestre, la peur de l'accouchement et l’affrontement de l’éducation du bébé dominent généralement. L'accouchement est un moment délicat de transition où des complications peuvent survenir. Une préparation adéquate est essentielle pour ce moment, à la fois au niveau physique (avec des exercices comme le yoga ou le pilates) et mental (avec des techniques de relaxation, d'auto-efficacité et de maîtrise de soi).

 

3. La maternité et les soins du nourrisson

Relever le défi d'être mère est une grande responsabilité et, pour cette raison, pendant cette étape, existe le risque de souffrir de symptômes dépressifs et d’anxiété si on ne dispose pas des ressources nécessaires pour gérer la récente maternité. Le soutien des sages-femmes, médecins, psychologues périnataux et conseillers en allaitement est essentiel pour informer, éduquer et former la jeune maman à l’éducation de son bébé. Si les problèmes émotionnels se compliquent, il est important que la maman puisse compter sur l'aide d'un psychologue périnatal au cours de la période post-partum.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé