Comment bébé utilise ses 5 sens dans le ventre

Une femme enceinte qui fait écouter de la musique à son bébé

Pour bébé, le ventre de sa mère est une sorte de gymnase où, semaine après semaine, il développe des capacités qui lui permettront de découvrir le monde et de communiquer avec vous.

 

Selon certains étudiants en psychologie prénatale, l'être humain commence à développer ses capacités sensorielles dès les premières semaines de grossesse. Mais n'est-ce pas une précocité superficielle, à se retrouver dans un environnement considéré comme toujours sombre, calme et dépourvu de stimuli ? Et bien non… Aujourd'hui, nous savons que l'utérus est riche en sons, vibrations émotionnelles transmises par la femme, en odeurs, en goûts et, dans certains cas, en lumières. Le ventre est un petit monde avec lequel le bébé parvient à créer des liens, en entraînant ses sens et les zones du cerveau qui les régissent. Et, à la naissance, ses organes sensoriels, déjà bien développés, lui permettront de voir le visage de sa maman, d’apprécier son contact et de reconnaître son odeur. Voici comment les sens du bébé se développent pendant les neuf mois de grossesse.

 

Le toucher : bébé perçoit son corps... et aussi vos caresses

La sensibilité au toucher apparaît tôt, d'abord dans la zone autour de la bouche, vers la 7ème semaine de grossesse, puis elle s'étend au visage et aux organes génitaux (10ème semaine de grossesse), pour ensuite s’étendre aux mains et aux pieds (12ème semaine de grossesse). Cependant, l'échographie en 4 dimensions a montré que, dès la 9ème semaine de grossesse déjà, si on lui touche la plante du pied, le fœtus contracte les doigts, les étire ou les bouge, et plie la jambe pour échapper au contact.

Le bébé a surtout la capacité de percevoir une série de vibrations à travers le liquide amniotique. Par exemple, ceux transmis par sa mère quand elle pose une main sur son ventre et la bouge comme si elle caressait son enfant à distance. Les psychologues prénataux sont convaincus que ce petit dialogue sentimental contribue énormément au développement émotionnel du bébé à naître.

Vers la semaine 22 de grossesse, les terminaisons nerveuses du bout des doigts sont formées et le bébé commence à toucher son corps, le cordon ombilical et les parois de l'utérus. Peu après l'accouchement, c'est le même contact avec la peau de la mère qui renouvelle la relation prénatale. Le nouveau-né reconnaît immédiatement son corps et se calme.

 

L’odorat : bébé sent votre « odeur de maman »

Est-il possible de sentir en étant submergé dans un liquide ? Pour un adulte, non, mais pour un petit être « aquatique », comme le fœtus, oui.

Au cours de la semaine 11 de grossesse, bébé commence à avaler du liquide amniotique et l'expulse avec les premiers pipis. Les substances dissoutes sont ainsi mises en contact avec les organes voméro-nasaux, récepteurs de l'odorat, qui deviennent matures vers la semaine 13 de grossesse. La combinaison de ces molécules, dérivées en grande partie des aliments ingérés par la mère, représente pour lui l'odeur de sa mère et il la reconnaîtra immédiatement après la naissance, lors du premier contact avec sa peau. L'odorat développé à la naissance guidera bébé jusqu’aux seins de sa mère.

 

La vue : elle aide bébé à prendre conscience de l’endroit où il se trouve

Le nerf optique se forme au cours de la semaine 8 de grossesse, mais le fœtus commence à ouvrir les yeux autour de la semaine 26 de grossesse. À partir de cette période, si une forte lumière se déplace sur la surface du ventre, le fœtus la suit du regard. Dans le ventre, les occasions de voir, quoique peu nombreuses, ne sont pas complètement inexistantes, comme on le croyait auparavant. Dans l'utérus, le bébé n'est pas totalement immergé dans l’obscurité puisque, pendant la journée, il se déplace dans une sorte de pénombre. Et, si la mère s'allonge au soleil, son ventre tendu laisse entrer la lumière, permettant à bébé de prendre conscience de l'environnement dans lequel il vit. Et, s'il lève une petite main, il pourra peut-être même la voir à travers la lumière.

La vue, par rapport au reste des sens, est plus en retard. En effet, à la naissance, le bébé ne peut pas voir au-delà de 25 centimètres et distingue peu de couleurs. Mais il n’a pas besoin de plus pour se connecter au regard de sa mère (par un mécanisme humain, il peut reconnaître un visage humain, même si c'est un dessin sur une feuille) et ainsi localiser le mamelon pour les premières tétées.

 

Le goût : bébé goûte avec vous

Les papilles gustatives apparaissent sur la langue autour de la semaine 12 de grossesse. Lorsque le bébé avale le liquide dans lequel il est immergé (2 à 4 centilitres chaque heure), ses papilles sont en mesure de remarquer les saveurs et de transmettre ces sensations aux zones correspondantes du cerveau. Cela peut être démontré par l'injection dans le sac amniotique d’un édulcorant puis d’une substance amère : dans le premier cas, le bébé avale deux fois la quantité de liquide, tandis que dans le second cas, il arrête de boire... Et à l’échographie 4D, on distingue les grimaces de dégoût ! La prédilection pour le sucré, qui durera quelques mois après la naissance, n'est rien d'autre qu'une astuce de la nature pour éduquer le bébé au goût du lait maternel.

Cependant, il semble que l’alimentation de la femme pendant la grossesse peut influencer les goûts du bébé même après le sevrage. Certains aliments que la mère aime beaucoup, une fois « passés » dans le liquide amniotique, sont associés à un sentiment de bien-être, prédisposant le cerveau du futur bébé à les apprécier une fois sa vie extra-utérine commencée.

 

L’ouïe : bébé écoute votre voix

En surveillant les mouvements corporels et les pulsations, on a observé que le fœtus réagissait aux sons vers la semaine 16 de grossesse, bien avant que les organes de l'ouïe ne se développent. Selon certaines hypothèses, le fœtus serait capable de remarquer les vibrations à travers la peau et la structure osseuse.

Après la semaine 24 de grossesse, bébé est capable d'entendre normalement, non seulement les sons physiologiques du corps maternel (cœur, respiration, circulation sanguine), mais aussi, en partie, les sons externes. Sa capacité d'écoute est une découverte récente qui a révolutionné les vieilles croyances qui disaient que le bébé était comme une feuille blanche sur laquelle l’histoire ne pouvait commencer à s’écrire qu’après la naissance.

À partir du milieu de la grossesse, le bébé a la capacité de reconnaître la voix de sa mère (si elle parle affectueusement, le bébé bouge et son rythme cardiaque change) ainsi que celle de son père. Bébé distingue quelques syllabes simples et se déplace dans le liquide amniotique au rythme d'une musique (qui doit être douce). L'oreille est donc fondamentale pour créer une sorte de « lien familial » anticipé. De plus, les stimuli sonores contribuent au développement du cerveau du bébé en s'imprimant dans sa mémoire. Après la naissance, une fois qu'il rencontre sa mère, le bébé reconnaît immédiatement « ce battement de cœur », « cette voix ». Mais ce n’est pas tout ! On a observé qu'un nouveau-né savait distinguer, entre autres, une mélodie particulière qu'il aurait souvent entendue dans la période prénatale et même un conte de fées qui lui aurait été raconté.

Mais le bébé a aussi une perception auditive de lui-même : s'il est amené à écouter un enregistrement de ses propres pleurs, il est indifférent, alors qu'il devient agité et commence à pleurer s'il s'agit d'autres bébés.

 


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner mama