Un ventre grossissant apporte la preuve la plus évidente qu’une femme est enceinte. Mais la morphologie du ventre ne reste pas la même et va évoluer au fur et à mesure que le bébé grandit. Découvrez comment interpréter les messages que cette partie du corps va délivrer chaque jour pendant environ 9 mois.

Les modifications particulières du ventre à la première grossesse

Au moins deux paramètres vont influencer les modifications du ventre pendant la grossesse : la constitution physique de la future maman et le nombre de grossesses antérieures. Les modifications du ventre ne sont pas non plus régulières. Si vous êtes enceinte pour la première fois, le changement sera lent et discret. Les muscles n’ont pas encore été sollicités et la peau n’a pas encore été distendue. Le ventre sera reconnaissable vers le 4ème mois de grossesse. En cas de grossesses antérieures, la bosse du ventre est visible dès le 2ème mois.

Une fois que le corps du fœtus est bien structuré, il y aura une ascendance du ventre. Lorsque l’accouchement est proche, le ventre va faire une légère descente. Cela correspond au positionnement du fœtus : la tête vers le bas dans le bassin.

Ventre pendant la grossesse : la ligne blanche

La ligne blanche ou linea alba, comme on la nomme en latin, n’est autre que cette ligne verticale qui va du nombril au pubis. Le trait divise le ventre en deux. Cette ligne blanche se voit à partir du 3ème mois de grossesse. La présence ou l’aspect de la ligne blanche ne permet pas de faire un diagnostic sur la santé maternelle et fœtale. La ligne blanche fait partie de ces modifications pigmentaires propres à la grossesse.

Durant cette période, les mélanocytes de la peau secrètent plus de mélanine et rendent la peau plus sombre ou multiplient les taches et les grains de beauté. Par exemple, le visage sera le siège de taches brunes appelées « chloasma », les fameuses taches de grossesse.

Après l’accouchement, la plupart des taches éphémères vont disparaître. La ligne blanche va aussi s’estomper. Notez que la ligne blanche est parfois brune chez les personnes à peau très claire. Cette différence de couleur sur le ventre sera plus visible en quelques mois.

Ventre pendant la grossesse : les vergetures

Les vergetures font partie de ces changements incommodants pour la femme. Elles sont dues à une perte de l’élasticité des fibres de la peau. Après plusieurs mois d’étirement, l’extension est telle que les fibres musculaires vont « claquer » et laisser des traces difficiles à enlever.

L’ampleur des vergetures dépend de chaque femme, et varie selon la peau et le teint. Aucun traitement n’est vraiment efficace une fois que les vergetures se sont installées. La prévention est plus intéressante. Pour éviter d’avoir des vergetures sur le ventre pendant la grossesse, il faut impérativement surveiller le gain de poids. Il est primordial de ne pas grossir de façon brusque, et de maintenir une alimentation équilibrée.

L’hydratation de la peau joue un rôle prépondérant dans l’apparition des vergetures. En plus de boire suffisamment, il va falloir adopter quelques gestes pendant la toilette. Après la douche, servez-vous d’une huile d’amande douce pour vous masser la peau du ventre. Une crème anti-vergetures peut aussi faire l’affaire. Ces produits vont adoucir la peau et lui faire garder son élasticité. Rappelez-vous que la poitrine est aussi sujette aux vergetures pendant la grossesse. Utilisez cette technique sur toutes les zones à risques, dont les cuisses, au besoin.

Pourquoi le ventre est-il « haut » ou « bas » pendant la grossesse ?

Vers la fin de votre grossesse, vous entendrez des gens dire : « Vous avez le temps : votre ventre est encore haut... » Les femmes des générations précédentes entretiennent l’idée qu’un ventre qui descend signifie l’imminence de l’accouchement. Cette affirmation n’est pas toujours vraie puisqu’il y a des primipares, c’est-à-dire des femmes qui vont accoucher pour la première fois, qui ont le ventre bien bas un mois avant la fin de la grossesse.

Si le ventre se positionne plus bas que la normale, généralement, c’est dû au changement de position du fœtus. Celui-ci a la tête en bas et son poids le tire vers le bassin. D’ailleurs, vous pouvez palper sa tête juste au-dessus de l’os du pubis. Chez une femme en début de grossesse, l’espace entre la poitrine et le ventre ne permet pas d’y glisser la main. C’est possible en fin de grossesse, prouvant que le ventre a bien fait une descente.


Qu'indique la forme du ventre pendant la grossesse ?

Autrefois, la forme du ventre pendant la grossesse était utilisée comme un moyen de deviner si le bébé serait un garçon ou une fille. Actuellement, l’inspection de la morphologie du ventre sert à d’autres fins. La sage-femme note, par exemple, la position du fœtus en regardant la saillie. Si le ventre est extrêmement saillant, on peut suspecter une présentation de siège. D’autres informations comme le volume de liquide amniotique sont données par la forme du ventre de la future maman. Un ventre moins arrondi signe une diminution du volume de liquide amniotique, caractéristique de la fin de la grossesse.

Les mouvements du ventre pendant la grossesse

La sensation perçue par la future maman lorsque le fœtus bouge pour la première fois est unique. Certaines femmes parlent de battements d’ailes de papillons, d’autres évoquent des bulles d’air. Ces premiers mouvements dans le ventre se produisent vers la 8ème semaine de grossesse. À cet âge, le fœtus mesure 2,5 cm. Il faudra attendre quelques semaines pour que les mouvements soient bien nets : de 16 à 24 semaines de grossesse.

Vers les 5 et 6ème mois de la grossesse, les mouvements sont plus amples : coups de pieds, véritables sauts. À cette période, le futur bébé s’entraîne aussi à la succion en utilisant son pouce. Il est d’ailleurs plus réceptif à la voix maternelle et peut avoir des épisodes de hoquets.

Quand la fin de la grossesse se rapproche, le fœtus occupe plus d’espace dans le ventre, ce qui réduit l’ampleur de ses mouvements. Cette limite de son champ d’action rend aussi ses mouvements plus coordonnés, d’autant plus qu’il a adopté un rythme sommeil-éveil qui lui est propre.

Les mouvements du fœtus dans le ventre maternel ont autrefois servi de preuve qu’il était en bonne santé. La future maman devait compter 10 mouvements au minimum dans la journée pour être rassurée. Cette technique est tombée dans la désuétude. Les médecins ont en effet découvert des types de bébés très dormeurs et d’autres plus actifs, étant tous en parfaite santé.

Petites contractions inoffensives en fin de grossesse

Des petites douleurs sont normales pendant toute la grossesse. Avec le gain de volume de l’utérus, les nerfs abdominaux sont repoussés en arrière. Cela entraîne une sensation de lourdeur et un mal du dos. Cette gêne reprend vers la fin de la grossesse, surtout lorsque l’utérus devient rigide. En fait, l’utérus s’entraîne pour le jour de l’accouchement. Ce sont des contractions discrètes et indolores, irrégulières, apparaissant souvent la nuit.

En cas de contractions douloureuses, il faudra évidemment vous rendre rapidement aux urgences.
Quelques séances d’ostéopathie peuvent calmer la gêne causée par la distension des structures musculaires autour de l’utérus.

La protection naturelle du ventre pendant la grossesse

On se demande souvent si un coup porté au niveau du ventre, ou encore une chute, atteindraient le fœtus. Le liquide amniotique sert d’amortisseur des coups, si bien que le fœtus n’a pas mal. En cas de traumatisme de la maman, il est normal de s’inquiéter. Cependant, il suffit de prendre une grande inspiration. Le futur bébé va rester au calme pendant une dizaine de minutes. Si, vraiment, le choc a été violent et que vous vous faites du souci, n’hésitez pas à en parler à votre gynécologue.

Quand vais-je avoir à nouveau un ventre plat ?

Après l’accouchement, l’utérus n’est plus saillant au bout de 10 jours. Bien qu’on soit tenté de comprimer l’organe à l’aide d’une ceinture, il est déconseillé de le faire. En effet, l’utérus va essayer de retrouver naturellement sa position initiale. Il en est de même des autres organes du bassin : la vessie et le rectum. L’allaitement maternel favorise le retour de l’utérus à sa forme normale. La tétée provoque une sécrétion d’ocytocine chez la maman, l’hormone qui fait contracter les muscles utérins. Les tranchées perçues au cours de l’allaitement sont donc des contractions censées nettoyer l’utérus. Le ventre retrouvera sa forme après le post-partum, en fonction de l’activité physique de la maman.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé