Le curetage après une fausse-couche

Femme enceinte allongée sur un lit d'hôpital

Parfois, les grossesses sont interrompues naturellement et l'utérus expulse l'embryon. On doit alors procéder à un curetage. Voici quelques informations.

 

Lorsque la grossesse est interrompue naturellement et que l'utérus expulse l'embryon lui-même, on doit pratiquer un nettoyage de l’utérus, encore appelé curetage. Il s'agit d'une intervention chirurgicale réalisée par le gynécologue, qui dure une demi-heure environ et est pratiquée sous anesthésie locale ou générale. Cette intervention peut avoir quelques conséquences psychologiques et physiques, mais elle reste une intervention bénigne, aux complications postopératoires minimes.

- Le curetage consiste à provoquer la dilatation du col de l’utérus et à extraire la totalité du contenu utérin.

- Ce n'est pas une intervention douloureuse, même si l'interruption de grossesse implique toujours une souffrance psychologique. La douleur physique, en revanche, est atténuée grâce à l'anesthésie.

- La période post-opératoire n’est pas trop lourde. Il arrive de ressentir après le curetage une certaine douleur, semblable à la douleur menstruelle, ou d’avoir des pertes pendant quelques jours. En cas de saignements abondants et prolongés ou de douleur intense, n'hésitez pas à consulter votre gynécologue. Après deux cycles (c’est le temps qu'il faut à l’utérus pour se reconstituer) une nouvelle grossesse pourra alors être envisagée.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner mama