Arrêter de fumer pendant la grossesse



Femme enceinte arrête de fumer

Fumer pendant la grossesse provoque une augmentation de l'athérosclérose et des lésions des artères coronaires du fœtus ou du nouveau-né, et le bébé présente un risque accru de développer des maladies cardiovasculaires à l'âge adulte.

 

Le tabac et la grossesse

Fumer pendant la grossesse est très mauvais pour la santé. Le tabac provoque d'importantes perturbations dans le fonctionnement du corps, que vous soyez fumeur actif ou passif. Pendant la grossesse, les conséquences négatives sont plus importantes. La nicotine et les autres substances toxiques présentes dans les cigarettes peuvent passer au travers du placenta et intoxiquer le fœtus dans l'utérus, en menaçant sa santé et son développement physique et psychique normal.

Un faible poids à la naissance, les coliques du nourrisson, la mort subite, les infections respiratoires, les otites, etc., sont quelques-unes des maladies dont souffrent le plus souvent les enfants de mères fumeuses. Cependant, malgré les graves conséquences du tabac sur le fœtus, près de 2 femmes enceintes sur dix fument encore au troisième trimestre de grossesse, d’après les informations de l'Enquête Nationale Périnatale de 2010.

Si vous envisagez d’avoir un enfant, vous n’avez pas le choix: vous devez arrêtez de fumer. Votre sacrifice sera récompensé par la double satisfaction d'avoir tout fait pour que votre enfant naisse en bonne santé et de vous être débarrassée d'un vice qui affecte votre propre bien-être.

 

Les effets du tabac

Si vous fumez toujours et ne trouvez aucune raison valable pour arrêter, voici quelques informations qui pourraient vous faire changer d'avis :

- La nicotine provoque un blocage des vaisseaux sanguins. Par conséquent, le rythme cardiaque s’accélère et augmente la pression artérielle, en gênant la circulation sanguine dans le placenta et le fœtus. D’autre part, en raison de l'effet de la nicotine, le nombre et l'activité des agents immunitaires diminuent (immunoglobulines et globules blancs) et la sécrétion de certaines hormones, indispensables pour la grossesse et l'allaitement ralentit.

- L’oxyde de carbone (un gaz présent dans l'air en petites quantités) peut atteindre des taux 30 fois plus élevés que la normale chez les fumeurs. Fumer une cigarette équivaut à inhaler 15 à 20 millilitres de ce gaz, dont environ 7 à 9 passent à travers le placenta et, par conséquent, au fœtus, entraînant des effets dangereux dès les premières semaines de la grossesse. L'oxyde de carbone se mélange à l'hémoglobine (la substance qui transporte l'oxygène vers les tissus) et réduit l'oxygénation des organes vitaux du fœtus.

- Les autres substances nocives contenues dans le tabac (comme le cadmium, le nickel et autres métaux, les radicaux libres ou les hydrocarbures) modifient le métabolisme des vitamines dans l'organisme de la mère (en particulier la concentration sanguine en vitamine C et vitamine B12) et endommagent les défenses immunitaires (immunoglobulines), ce qui provoque l'affaiblissement de la mère et du fœtus. D’autre part, ils sont nocifs pour le métabolisme des lipides (les graisses sont indispensables à l'organisme, mais en petites quantités), ils augmentent le taux de cholestérol dans le sang, et modifient la glycémie (niveau de sucre).

- La concentration de sucre dans le sang augmente de 10% par rapport à la normale, tandis que les taux de fer, d’albumine, de transferrine, et autres éléments essentiels diminuent.

- Le tabac modifie également le rythme du mouvement respiratoire du fœtus.

 

Le développement du fœtus et les risques du tabac

Le tabac augmente le risque de développer certaines maladies pendant la grossesse, telles que:

- Grossesse extra-utérine.

- Fausse couche (surtout pendant le deuxième trimestre).

- Naissances prématurées (en raison d’hémorragies inattendues et de la rupture prématurée de la membrane, affaiblie par l'action de la nicotine).

- Complications graves pour le bébé, pendant et après la naissance. Par exemple, les enfants de mères fumeuses peuvent avoir un poids inférieur à la moyenne en raison d'un retard dans le développement. D’autre part, leur système respiratoire est souvent plus vulnérable, tant et si bien que ces enfants sont plus susceptibles d’avoir des bronchites, des crises d'asthme, des infections respiratoires et des otites.

- Le lait de la mère fumeuse peut manquer de vitamine C et contenir de nombreuses substances toxiques.

 

Pour en savoir plus sur l'Enquête Nationale Périnatale de 2010 : http://www.sante.gouv.fr/enquete-nationale-perinatale-2010.html



Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

Le Coin des Mamans : activités récentes

banner mama