Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

Prudence est de mise quand il vous faut prendre des médicaments alors que vous êtes enceinte. Les traitements médicamenteux compatibles avec la grossesse sont en effet limités au maximum, avec un évident principe de prudence. Ne décidez donc rien avant d’avoir consulté votre médecin, même pour des symptômes d’un banal rhume. Retrouvez ici les règles de base pour éviter les erreurs.


Rhume pendant la grossesse : pas d’antibiotiques

À la moindre montée de température, prendre des antibiotiques et des antipyrétiques est devenu un réflexe pour beaucoup de personnes. Il s’agit pourtant d’une pratique dangereuse notamment pour les risques de résistance, mais aussi pour les effets secondaires inutiles.

Les infections des voies respiratoires, allant du rhume à la grippe, proviennent presque toutes d’infections virales. Un traitement antibiotique n’est donc pas la priorité, à moins d’une surinfection. Pour soigner un rhume, surtout pendant la grossesse, il n’y a qu’à surveiller la température et calmer les symptômes les plus gênants. Pour le mal de tête, par exemple, vous pouvez prendre un antalgique. Certains remèdes de grand-mère réussissent également à calmer la congestion nasale.

Médicaments pendant la grossesse : Le paracétamol est le plus sûr

Le paracétamol est un médicament dont la sécurité dans le soin des infections de la grossesse a été attestée. Il est efficace sur la fièvre et les maux de tête. D’après les spécialistes, il ne présente aucun danger pour la maman et le fœtus. Le paracétamol a pour action principale de faire baisser la fièvre et de la contrôler. D’ailleurs, il est prudent pour la maman d’avoir une température corporelle maintenue au-dessous de 38,5°C.

Bien que le paracétamol ait une innocuité bien testée, il vaut mieux ne pas prendre de médicament qui l’associe à une autre molécule. Certaines prescriptions comportent en effet un ingrédient actif en plus du paracétamol et cet ingrédient a un pouvoir analgésique supérieur. De plus, cet ingrédient additionnel peut être nocif pour le bébé. Votre médecin évalue généralement le rapport bénéfice-risque de la prescription de tels médicaments, parce que le choix se fait au cas par cas.

Médicaments et grossesse : jamais d’aspirine

L'aspirine ou acide acétylsalicylique est un produit courant mais totalement proscrit en cas de grossesse. Le fait d’en prendre pendant les premières semaines peut entraîner une fausse couche. Une prise d’aspirine après la 34ème semaine de grossesse est susceptible d’entraîner la fermeture du canal Botallo, une artère fœtale importante. Évitez également l’aspirine si vous allaitez. Le passage de la molécule par le lait maternel est responsable du syndrome de Reye, une pathologie grave et mortelle.

Dans la même famille que l’aspirine, il y a les AINS ou anti-inflammatoires non stéroïdiens, également proscrits pendant la grossesse. Ils méritent une mention spéciale parce qu’ils figurent parmi les médicaments qui sont pris machinalement en automédication. En exemple, il y a l’ibuprofène dont la toxicité pendant la grossesse a été confirmée par des recherches récentes.

La toux et la congestion nasale pendant la grossesse : attention aux médicaments

Lorsqu’on tousse ou qu’on a le nez bouché, il est courant d’aller à la pharmacie et d’obtenir un médicament censé calmer ces symptômes. Pendant la grossesse, il vaut mieux ne pas en prendre, par précaution. En effet, la plupart de ces produits ont uniquement ont un peu plus qu’un effet placebo. Ainsi, leur efficacité ne vaut pas le risque qu’on prend à subir les effets secondaires.

Par exemple, les médicaments qu’on vaporise contre la congestion nasale ont pour effet de réduire le diamètre des vaisseaux sanguins lorsqu’ils sont utilisés en excès. Cette constriction des vaisseaux du placenta fait augmenter la pression artérielle de la maman. En conséquence, l’apport de sang vers le fœtus est mis en danger.

Au cas où la congestion nasale est trop gênante pendant la grossesse, l’utilisation de ces médicaments doit être la plus brève possible. Préférez le nettoyage du nez avec une solution physiologique ou un spray à l’eau marine dessalée. Il a un meilleur effet hydratant sur les muqueuses nasales.

Dans tous les cas, demandez au minimum l’avis du pharmacien.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
2 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - marine

    Pour vous soulager des symptômes du rhume, il existe de nombreux remèdes naturels. Vous pouvez les utiliser sans danger durant votre grossesse.

  • Invité - Brook

    Ecouter j ai unr grippe tellement que je tousse je vomi j aimerais savoir se que je peut prendre j ai meme de la misere a respirer je suis pas capable de dormir sa fait 3 jour je dort pas aider moi svp