Aliments alliés bien-être pendant la grossesse



Femme qui mange des fruits

0 Comentarios Comentar

La nature peut aider à résoudre certains troubles typiques de la grossesse grâce à l'alimentation. Découvrez notre compilation des aliments bien-être... 

 



Photo 1 de

|

La pistache

Fréquentes au troisième trimestre de grossesse, les crampes dans les jambes se manifestent sous la forme de soudaines et violentes contractions musculaires.

Un concentré de sels minéraux

Un nombre croissant d'études attribue à la carence en magnésium un rôle important dans l'apparition de crampes. La pistache contient une quantité importante de ce minéral. Il suffit de consommer une portion de 30 grammes pour que cela ait une influence réelle sur les mécanismes de la contraction musculaire.

Le potassium aide aussi à prévenir les crampes. Les pistaches sont riches en potassium et en contiennent environ trois fois plus que les bananes. En outre, le calcium, tout en étant le composant principal de l'os et de dents, contribue à une contractilité correcte des muscles. Selon les experts, 100 grammes de pistaches contiennent six fois la quantité de calcium présente dans un goûter industriel remplit de lait.

En plus...

En dépit de leur grand apport calorique (100 grammes représentent plus de 500 kcal), plusieurs études ont montré que manger des pistaches peut aider à contrôler le poids. Leur excellente concentration en protéines et en fibres leur confère un puissant effet rassasiant, il suffit donc d'une petite quantité de pistaches pour profiter de leurs avantages sans trop de calories.

|

La tomate

La grossesse a une forte implication sur la peau. Pour éviter les vergetures tant redoutées sur le ventre, les seins et les cuisses, il est important de l'entretenir et de la protéger pour maintenir son élasticité. Pour cela, peu d'aliments sont aussi efficaces que la tomate.

Un puissant antioxydant

La tomate contient une substance spéciale, le lycopène, qui, en plus de lui donner sa couleur rouge, bénéficie de fabuleuses propriétés antioxydantes et de protection contre les radicaux libres, les premiers ennemis de l'élasticité de la peau. En plus du lycopène, la tomate contient une grande quantité de vitamine C, utile pour ses vertus protectrices, ainsi que pour la formation de collagène, le constituant majeur de la peau, qui lui donne sa structure et son maintient élastique. Une alimentation faible en vitamine C rend la peau plus dure et plus sèche, et favorise l'apparition de taches sombres.

En plus...

100 grammes de tomates ne fournissent 19 calories, c'est-à-dire « rien », ce qui en fait un aliment idéal pour contrôler la prise de poids, surtout si l'on considère qu'elle apporte également une quantité considérable de fibres, qui ont un effet rassasiant et favorisent la fonction intestinale.

|

La myrtille

L'un des troubles mineurs, mais ennuyeux, qui peuvent survenir dans les neuf mois de grossesse, est la fragilité capillaire: bleus sur les jambes, nez qui saigne et, parfois, de la couperose sur le visage.

L'effet des bioflavonoïdes
Pour lutter contre la fragilité capillaire, il est nécessaire d'augmenter la présence dans l'alimentation des bioflavonoïdes. Également appelé vitamine C2, vitamine P ou flavonoïdes, ils contribuent à augmenter la résistance des capillaires sanguins et régulent leur perméabilité. Il y en a un qui semble particulièrement efficace: l'anthocyane qui donne au fruit sa bleu-violet caractéristique. Ce flavonoïde permet non seulement de lutter contre ce trouble, mais empêche également l'artériosclérose et l'AVC. La meilleure façon de stocker de l'anthocyane est de manger fréquemment des myrtilles fraîches. Cette substance se conserve bien dans les fruits congelés et en jus, sans oublier que l'action des bioflavonoïdes est renforcée par la présence simultanée de vitamine C. Manger des myrtilles avec du citron peut « faire d'une pierre deux coups ».

En plus...
Les myrtilles agissent comme antiseptique dans la lutte contre les troubles de la cavité buccale (pharyngite, muguet, aphtes, etc.), et même de l'appareil urinaire. Elles augmentent également le taux de régénération de pourpre rétinien, favorisant ainsi la capacité visuelle (surtout de nuit).

|

Le saumon

Pendant la grossesse, on peut ressentir un peu de mélancolie et d'inquiétude, en raison des changements à venir. Le saumon aide à récupérer sa bonne humeur.

Riche en acides gras

Le saumon est dans le «top 10» des aliments riches en acides gras Oméga-3, connus pour leurs bienfaits sur le système cardio-vasculaire. Ils sont également une composante clé du tissu cérébral et améliorent l'élasticité et la fonction des membranes entourant les cellules nerveuses, ce qui améliore la capacité à recevoir la sérotonine, un neurotransmetteur qui assure sérénité et bonne humeur. Une faible concentration d'acides gras Oméga-3 peut favoriser le développement de la dépression, à cause d'une influence négative sur l'équilibre de la sérotonine. Cent grammes de saumon frais fournissent deux grammes d'acides gras Oméga-3, presque la quantité que nous devrions prendre pendant la journée. C'est un véritable allié contre la tristesse si on en mange deux fois par semaine.

En plus...

Manger souvent du saumon est une excellente façon de garder votre cœur en forme. Ce poisson permet non seulement de contrôler l'augmentation des triglycérides, mais réduit également la tendance des plaquettes à se lier les unes aux autres et à former des thrombus. En outre, selon différentes études, il serait utile pour réguler le rythme cardiaque.

|

Le gingembre

90% des femmes enceintes souffrent de nausées et de vomissements. En général, il s'agit de problèmes qui se résolvent tout seuls dans les trois premiers mois de grossesse, mais le gingembre peut aider à soulager l'inconfort.

Un vieux remède
Les anciens marins chinois mâchaient du gingembre pour faire face aux violentes tempêtes sans mal de mer. Aujourd'hui, de nombreux essais cliniques ont montré que cette racine est réellement efficace, car son huile essentielle favorise la digestion et réduit de manière significative l'ensemble des stimuli qui provoquent les nausées. Très polyvalent dans la cuisine, il peut être utilisé pour parfumer les viandes et les poissons en râpant la racine, en le coupant en fines tranches pour accompagner les sushis, et même sucré en saine collation.

En plus...
Le gingembre est connu pour être un excellent tonique contre la fatigue, la somnolence et le stress. Ces propriétés proviennent de l'action stimulante exercée sur les glandes surrénales: en augmentant le niveau des hormones corticostéroïdes, il améliore le tonus général du corps et induit un sentiment de bien-être.

|

La dinde

Le besoin en fer augmente de manière significative pendant la grossesse, et couvrir ces besoins est important pour éviter un état d'anémie qui, non seulement entraîne une faiblesse et une fatigue immédiatement, mais peut s'aggraver après l'accouchement, rendant plus difficile la récupération. Le fer contenu dans la viande est très bien assimilé et la dinde est particulièrement adaptée pour répondre aux besoins des futures mamans.

Du fer facile à assimiler
Bien qu'elle soit un peu moins riche en fer que la viande rouge, la dinde en contient une quantité importante et sous une forme chimique particulière appelée « eme » que notre corps assimile facilement. Le contenu de ce minéral dans la dinde se combine également avec sa haute digestibilité, une caractéristique qui la rend très appropriée pour la grossesse, lorsque le système digestif est plus fatigué. Sa digestibilité ne s’explique pas seulement parce que c'est une viande maigre, mais aussi par la finesse particulière de ses fibres musculaires.

En plus...
Pendant la grossesse, les besoins en protéines augmentent aussi considérablement. De ce point de vue, la dinde devient une excellente source de protéines de valeur, riche en tous les acides aminés essentiels qui servent à la construction des tissus fœtaux.

|

La prune

La nature peut aider à résoudre certains troubles typiques de la grossesse grâce à l'alimentation. Découvrez notre compilation des aliments bien-être... La prune: adieu à la constipation.

L'apparition ou l'aggravation de la constipation est fréquente pendant la grossesse, puisque le poids de l'utérus comprime l'intestin et que les hormones provoquent un relâchement des tissus musculaires: les parois intestinales se détendent, perdent leur tonus et les mouvements qui facilitent l'évacuation régulière des matières fécales sont réduits. Augmenter la consommation de prunes stimule la fonction intestinale de manière naturelle.

Un laxatif naturel
Frais, secs et demi-secs, les prunes et pruneaux sont un remède exceptionnel contre la constipation. Tout d'abord parce qu'ils sont riches en eau et en fibres (soluble et insoluble), qui stimulent le mouvement de la paroi intestinale. Mais aussi parce que les prunes et pruneaux ainsi que leur jus apportent du sorbitol, un sucre dont l'action laxative est bien connue. Comme si cela ne suffisait pas, ils contiennent également des minéraux qui, une fois dans l'intestin, selon les chercheurs, formeraient des sels laxatifs capables d'attirer l'eau et de ramollir les selles.

En plus...
Si elles sont fraîches, les prunes hydratent le corps et permettent un nettoyage et une action diurétique. Toutefois, lorsqu'elles sont sèches et sont consommées sous forme de pruneaux, elles deviennent un véritable concentré de nutriments: les sucres sont multipliés par 5 et, surtout, leur teneur en certains minéraux essentiels comme le fer et le potassium augmente.

|

La banane

C'est un malaise qui, dans les derniers mois de la grossesse, affecte de nombreuses mamans, qui souffrent aussi de régurgitations acides. Fractionner les repas pendant la journée et éviter de s'allonger après avoir mangé sert à lutter contre l'inconfort. Cependant, manger une banane peut également aider.

Un antiacide naturel
Si, par son profil nutritionnel, la banane est connue pour ses propriétés bénéfiques (un morceau de 200 grammes fournit plus de 30 grammes de glucides, fournissant une quantité remarquable d'énergie facilement assimilable), les bananes ont aussi une caractéristique spéciale. La banane agit directement sur les parois gastriques en stimulant la production de la couche de mucus capable de les protéger de l'action de l'acide chlorhydrique et de la pepsine. Si elle est consommée après le repas, la banane ne rend pas seulement la digestion moins lourde, mais agit également comme un antiacide efficace et sans effet secondaire.

En plus...
Par leur teneur en potassium, les bananes sont bonnes pour prévenir les crampes et combattre la fatigue et l'hypertension. Elles fournissent également une quantité discrète de sérotonine qui agit positivement sur l'humeur. Cet ensemble de qualités fait de la banane un fruit idéal pour les mamans.



Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner mama