Parfois, au cours de la grossesse, des doutes vous assaillent et vous vous demandez si vous pouvez continuer à garder les mêmes habitudes, le même mode de vie qu’avant. Nous répondons ici à vos questions les plus fréquentes.


Si la grossesse se passe bien et que votre gynécologue ne vous fait aucune recommandation particulière, vous pouvez vivre de la même façon, tout en faisant quand même un peu plus attention. Voici nos réponses aux questions les plus fréquemment posées par les mamans.

Mon ventre devient dur lorsque je monte les escaliers ou que je marche trop rapidement. Qu’est-ce que cela signifie ?
Il s’agit de petites contractions de l'utérus que l’on commence à ressentir à partir du cinquième mois de grossesse. Si elles sont ponctuelles, on considère ces contractions comme physiologiques. En revanche, si vous les ressentez lorsque vous faites les choses rapidement, alors c’est un signal : votre corps vous avise qu’il faut lever le pied et éviter de vous fatiguer. De fait, dès que vous ralentissez un peu, elles disparaissent. Si les contractions sont fréquentes ou constantes, consultez votre gynécologue.

 

Mon bébé bouge lorsque j’écoute de la musique un peu fort : cela signifie-t-il qu’il a peur ?
Si la musique provoque en vous des sensations de plaisir, votre bébé se mettra à « danser » : il n’y a pas de danger si le volume est un peu plus élevé, car le liquide amniotique atténue les bruits. Si votre bébé vous sent inquiète, normalement il restera tranquille ; il reprendra ses mouvements dès qu’il vous sentira plus détendue.

 

Je suis au début de ma grossesse et je dors habituellement sur le ventre : j’ai peur « d’écraser » mon bébé…
Tant que l'utérus reste un organe pelvien, c’est-à-dire qu'il se trouve dans le bassin, vous pouvez adopter n’importe quelle position pour dormir car vous n’êtes pas encore gênée par le poids de votre corps. À la fin du premier trimestre de grossesse, le fœtus se développant, l'utérus monte et devient un organe abdominal ; à ce stade, votre propre corps va vous faire comprendre que vous devez vous retourner tout simplement parce que la position sur le ventre devient inconfortable.

 

Puis-je porter les sacs de courses ?
Oui, mais seulement s’ils ne pèsent pas trop lourd. Ne vous penchez pas lorsque vous soulevez les sacs, fléchissez plutôt les genoux : de cette façon, le poids sera mieux réparti entre les jambes et la colonne vertébrale, et vous ne risquerez pas une sciatique lombaire. En faisant ce geste, contractez les sphincters, vous éviterez ainsi des problèmes d'incontinence urinaire : n’oubliez pas que la grossesse agit considérablement sur ce trouble, le poids du bébé entraînant un relâchement des muscles pelviens.

 

La ceinture de sécurité peut-elle comprimer le ventre ?

Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour les femmes enceintes. Cependant, au fur et à mesure que le ventre prend du volume, nombreuses sont les femmes qui la trouvent inconfortable. En outre, la ceinture de sécurité ayant tendance à appuyer sur le ventre de la future maman, l’intégrité du fœtus court un risque en cas d'accident. Pour une meilleure utilisation de la ceinture de sécurité dans la voiture, certaines marques ont conçu des dispositifs spécifiques pour les femmes enceintes, qui peuvent être utilisés dès le deuxième mois de la grossesse. Ces dispositifs dévient la ceinture en-dessous du ventre, au niveau des hanches : la ceinture n’appuyant pas directement sur le ventre, on évite des dommages importants pour le fœtus en cas d’accident.

Dans les transports en commun, les mouvements peuvent-ils affecter mon bébé ? Que faire si quelqu'un me bouscule ?
Le liquide amniotique atténuant les chocs, le bébé perçoit moins violemment les vibrations et les mouvements. Mieux vaut, bien évidemment, éviter de se faire bousculer. Habituellement, dans les transports en commun, des sièges sont réservés aux femmes enceintes. Si ce n’est pas le cas et que tous les sièges sont occupés, n’hésitez pas à demander à quelqu'un de vous céder sa place.

 

J’ai déjà un enfant de trois ans : puis-je m’en occuper normalement ou dois-je prendre certaines précautions ?
On craint souvent que, lors de grandes effusions, l’enfant ne fasse mal au bébé en appuyant sur le ventre de sa maman. En général, il n’y a rien à craindre puisque le bébé est naturellement protégé par le liquide amniotique dont la fonction est, entre autre, d’amortir les impacts. Néanmoins afin d’éviter toute complication, on peut expliquer à l’enfant que son petit frère (ou sa petite sœur) est dans le ventre de sa maman et qu’il aime quand on l’embrasse doucement. Il n'y a aucun problème à prendre un enfant dans ses bras, mais s’il a déjà trois ans, il vaut mieux lui apprendre à devenir plus autonome dans certaines activités quotidiennes, comme s’asseoir dans sa chaise, dans la poussette ou aller dans son lit. Ce sont des habitudes qui vous seront très utiles lorsque le bébé sera né.

 

Peut-on faire des UV pendant la grossesse ?
Les UV ne sont pas nocifs pour le fœtus qui se trouve à l’intérieur de l'utérus, mais il vaut cependant mieux les éviter pendant la grossesse : d'abord, parce que cela pourrait entraîner un changement esthétique typique de la grossesse que l’on appelle le « chloasma gravidique » et qui se manifeste par des taches sombres sur certaines zones du visage (en particulier le menton, le front et les pommettes). Cette pigmentation est due à l'augmentation des œstrogènes qui provoque à son tour une accumulation de mélanocytes, les cellules à l’origine du pigment foncé de la peau, mais qui peut aussi être causé par des UV. De plus, les banquettes dégageant une chaleur intense, elles peuvent provoquer une vasodilatation temporaire et causer des problèmes circulatoires, en particulier dans les extrémités inférieures, déjà gonflées en raison de l’action des hormones et du poids du ventre. Enfin, pendant ces neuf mois que dure la grossesse, la peau de la future maman est plus sensible et pourrait s’irriter plus facilement.

 

Puis-je continuer à faire le ménage ?
La gestion quotidienne de la maison ne représente pas en soi un problème. Évitez cependant les grands nettoyages de printemps qui nécessitent de monter sur un escabeau et comportent donc un risque de chute. Cela mis à part, vous pouvez accomplir les autres tâches ménagères, mais toujours sans trop vous fatiguer. Lorsque vous nettoyez le sol, par exemple, ne remplissez pas le seau complètement, vous éviterez ainsi de soulever une charge trop lourde ; remplissez-le à moitié et utilisez le balai serpillère pour vous aider afin de ne pas vous accroupir trop souvent. Réglez également la table à repasser pour pouvoir le faire assise ; si vous préférez rester debout, utilisez un repose-pied pour soulager un peu votre dos. Et dans tous les cas, n’hésitez pas à demander de l'aide à votre compagnon.

 

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé