Pendant la grossesse, faut-il changer de mode de vie ?




0 Comentarios Comentar

Nous avons toutes nos habitudes, mais lorsque l’on attend un bébé, il est parfois nécessaire de revoir son mode de vie.

 

Si attendre un enfant ne signifie pas s’enfermer dans une bulle de verre, la grossesse peut être l’occasion de réfléchir sur son mode de vie et d’en profiter pour corriger certains comportements.

Il ne s’agit pas de procéder à des changements radicaux, mais plutôt de faire de petits ajustements qui permettront à la future maman de vivre en toute sérénité ces neuf mois, pour son bien et celui du bébé qui doit arriver. Voici quelques-unes des habitudes à changer au début de la grossesse pour vous adapter à cette nouvelle situation.



Photo 1 de

|

... à l’alcool ?

De nombreuses études ont démontré les effets néfastes de l'alcool, responsable de diverses pathologies suivant l’âge de la grossesse. Au cours des trois premiers mois, il existe des risques de graves malformations physiques, cardiaques ou neurologiques ; par la suite, pendant les deuxième et troisième trimestres, on peut être confronté à des risques de naissance prématurée, de faible poids, de retard mental, de troubles cognitifs et comportementaux du bébé. Comme il ne semble pas y avoir de « seuil » de consommation, mieux vaut ne pas prendre de risque et remplacer la boisson alcoolisée de l’apéritif par d’autres boissons plus saines telles que des jus ou des smoothies. En outre, les changements physiologiques qui affectent le corps pendant la grossesse peuvent augmenter la sensibilité à l'alcool. De même que cela arrive avec le café, de nombreuses mamans ressentent une sorte de dégoût pour l'alcool et ont tendance à l’éviter instinctivement dès les premières semaines suivant la conception.

|

... au sport ?

Aujourd'hui, beaucoup de femmes pratiquent un sport de façon régulière. Mais que faire lorsque l’on est enceinte ? Si les conditions de santé sont bonnes et que la grossesse ne pose aucun problème particulier, on peut parfaitement continuer cette activité en étant consciente, bien entendu, des changements du corps. Les performances physiques doivent donc être régulées en fonction du nouvel état : se dépasser n'a plus de sens et il devient fondamental de suivre son propre rythme, sans jamais forcer. Certaines activités cependant ne sont pas appropriées à une femme enceinte. Pendant le premier trimestre, on peut, dans l’ensemble, pratiquer tous les sports, excepté ceux qui impliquent de sauter (comme le step par exemple) et toujours à la condition d’en avoir envie et de s’en sentir capable. Chaque grossesse est différente : certaines femmes pourront pratiquer une activité physique sans aucun problème, tandis que d’autres laisseront tomber. En étant à l’écoute de son corps, chacune saura s’adapter. Au fur et à mesure de la grossesse, on préfèrera des activités plus douces telles que l'aquagym, la natation ou le yoga.

|

... au tabac ?

On connaît largement les effets nocifs du tabac sur la santé ainsi que ses conséquences négatives sur le fœtus. Dans un premier temps, on court le risque d’une fausse-couche et, par la suite, au fur et à mesure de l’avancée de la grossesse on s’expose à un accouchement prématuré ou à avoir un bébé en sous-poids, plus susceptible par la suite de souffrir du syndrome de la mort subite du nourrisson. Idéalement, il faudrait cesser de fumer quelques mois avant la conception, ce qui réduit considérablement les effets nocifs du tabac pour le bébé. Une fois la grossesse commencée, on conseille de réduire progressivement le nombre de cigarettes par jour et de se faire aider médicalement. Il faut également faire très attention au tabac passif (lorsque l’on ne fume pas soi-même mais que l’on côtoie des fumeurs), également néfaste pour le fœtus, même si c’est dans une moindre mesure. Ainsi, il convient que, si le futur papa est un fumeur, il évite de le faire à l’intérieur de la maison.

|

... au fast-food ?

Durant la grossesse, il faut faire particulièrement attention à la quantité de nourriture ingérée et aux modes de préparation. Le principal danger pour les femmes qui ne l’ont pas eu auparavant est de contracter la toxoplasmose, une infection causée par un protozoaire présent dans l’intestin des animaux domestiques et le bétail. Le premier trimestre est le plus critique, notamment en raison du risque de fausse-couche. Au cours du deuxième trimestre, le fœtus peut souffrir de graves dommages au cerveau, des infections oculaires, un risque de surdité, de pneumonie ou de malformations cardiaques. La voie de transmission la plus courante étant la nourriture, il est recommandé de ne pas consommer d’aliments crus ou insuffisamment cuits, tels que les viandes et la charcuterie, ainsi que de laver soigneusement et de cuire les fruits et légumes qui pourraient être contaminés par des matières fécales d’animaux infectés. Il faut aussi être vigilant avec certains aliments transformés ou frits qui pourraient entraîner des problèmes digestifs. Enfin, il est recommandé de n'acheter que dans des établissements de confiance respectant scrupuleusement toutes les règles d'hygiène.

|

... à porter des talons hauts ?

Pendant la grossesse, le corps change de posture et, au fur et à mesure que l’utérus augmente, l'axe d’équilibre se déplace vers l'avant, ce qui implique un grand travail d'adaptation de la colonne vertébrale. Dans ces conditions, porter des talons hauts suppose un effort supplémentaire. Même si cela n’est pas formellement interdit et que l’on peut, bien entendu, faire une exception pour une occasion importante, comme un mariage ou une soirée spéciale, lorsque la grossesse est avancée, il vaut mieux préférer des chaussures à talon moyen (3-5 cm) et à la pointe pas trop étroite afin d’éviter de couper la circulation dans les membres inférieurs. Cela ne signifie en aucun cas de renoncer à sa féminité, d’autant qu’il existe aujourd'hui, sur le marché, de nombreux modèle de chaussures élégantes et confortables convenant parfaitement à la grossesse.

|

... à se coucher tard ?

La grossesse implique un travail dur et complexe de l’organisme qui réclame, dès les premiers mois, plus de sommeil. Avant même que le ventre ne s’arrondisse, le cœur, les poumons et les reins augmentent considérablement leur activité et donc leur dépense énergétique qu’il faut récupérer en dormant. Se coucher tard tous les soirs et se lever tôt le matin pour aller travailler peut vite se révéler épuisant. L’idéal est de se reposer davantage pendant la journée et de faire une sieste d'une demi-heure, les pieds légèrement surélevés pour favoriser le retour veineux des jambes vers le cœur.



Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner mama