Pourquoi la toxoplasmose est-elle dangereuse pour le fœtus ? Pourquoi faut-il la contrôler avant même de tomber enceinte ? Le Dr Fernando Navarro nous dit tout sur cette maladie.

 

 

La toxoplasmose est une maladie parasitaire causée par un minuscule protozoaire : le Toxoplasma gondii. Il s’agit d’une parasitose assez commune, souvent latente et sans symptôme apparent. Elle peut cependant s’avérer relativement grave chez les individus immunodéprimés, ceux atteints du VIH ou encore chez la femme enceinte entraînant fausse-couches ou malformations du nouveau-né.

Les conséquences de la toxoplasmose

De bonnes défenses peuvent limiter la progression de la maladie. Le parasite restera alors confiné dans le muscle ou dans la rétine, il n’y aura aucun symptôme et seule la concentration d'anticorps dans le test sanguin nous informera de son existence. Ce test est systématiquement réalisé chez les femmes enceintes.

La forme légère de la maladie s’exprime par de la fièvre, une éruption cutanée rapide ainsi que l’inflammation de quelques ganglions (adénopathie) dans le cou, un peu comme pour la mononucléose. Ces deux maladies sont très semblables car, dans les deux cas, ce sont les monocytes qui sont affectés.

La forme grave de la toxoplasmose est plus rare et atteint surtout les personnes immunodéprimées. En plus de douleurs musculaires et articulaires, d’une forte fièvre et d’une éruption cutanée, le malade pourra être atteint de pathologies au niveau du myocarde et même du cerveau (hémiplégie, convulsions).

Au cours du premier trimestre de la grossesse, le parasite peut atteindre le fœtus par infection placentaire et causer des troubles néonataux tels que souffrances neurologiques, convulsions, hydrocéphalie ou hémorragies. Des kystes peuvent également se former au niveau de la rétine, conduisant à des pathologies oculaires qui apparaîtront au long de la vie de l'enfant.

Comment la toxoplasmose se propage-t-elle ?

L’hôte privilégié du parasite de la toxoplasmose est le chat. Si celui-ci est contaminé, il va expulser des sporocystes vers l’extérieur, qui seront à leur tour absorbés par d’autres animaux (bovins, moutons, chevaux) ou transmis directement à l’homme via les excréments du chat si nous ne nous lavons pas bien les mains par exemple, ou si nous consommons de la viande crue ou insuffisamment cuite contenant des kystes du parasite. La femme enceinte transmettra alors directement la maladie au fœtus.

La toxoplasmose est une maladie très présente en France, il faut donc prendre toutes les précautions nécessaires, en particulier pendant la grossesse.

Les personnes à risque

Une personne en bonne santé sera plus difficilement atteinte par la toxoplasmose ; en revanche, un individu dont les défenses sont affaiblies en raison de la maladie ou d’un traitement a plus de risques d’être atteint, surtout s’il est en contact avec des animaux domestiques ou qu’il consomme de la viande crue ou insuffisamment cuite. Les femmes enceintes doivent donc être tout particulièrement vigilantes car elles peuvent contaminer très facilement, même de façon bénigne, le fœtus, ce qui peut entraîner de graves conséquences.

La prévention de la toxoplasmose

La prévention pendant la grossesse est un point très important, car en suivant ces quelques indications on peut éviter la maladie :
- Se laver les mains avant les repas et après avoir été dans un parc.
- Porter des gants pour nettoyer la litière du chat ou si l’on doit manipuler des excréments.
- Laver les légumes et ne pas manger de viande crue ou insuffisamment cuite.
- S’assurer de la bonne alimentation donnée aux animaux de compagnie.

Ces mesures doivent tout particulièrement être suivies pendant le premier trimestre de la grossesse. Afin de bien contrôler la situation et de pouvoir traiter la maladie si elle devait surgir, le médecin prescrira des examens de sang avant et pendant la grossesse.

Le traitement de la toxoplasmose

Il existe aujourd’hui heureusement des traitements, même pendant la grossesse, pour pouvoir enrayer la maladie. Les plus courants sont les antibiotiques à base de spiramycine, les sulfamides et certains médicaments antipaludiques. Dans certains cas graves, on peut même associer les médicaments.

En résumé, la toxoplasmose est une maladie parasitaire généralement bénigne, que l’on peut certes traiter, mais pour laquelle, comme c’est souvent le cas, certaines mesures préventives sont essentielles comme une bonne hygiène et faire attention à son alimentation.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner mama

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg