Des scientifiques ont montré comment les aliments que la future maman absorbe pendant la grossesse influent sur le goût du bébé.

 

En 2000, des biologistes français ont démontré qu’à quatre jours de vie, le goût de 24 nouveau-nés qu’ils avaient étudiés était déjà bien défini. Les bébés dont la maman avait absorbé de l’anis pendant la grossesse montraient une attirance pour ce goût ; en revanche, ceux dont la maman n’en avait pas consommé n’appréciaient pas du tout. Voilà donc une première preuve que le goût de bébé se forme avant la naissance, suivant l’alimentation de sa maman.

Le goût évolue cependant tout au long de la vie

C’est dans le ventre de la mère que les êtres humains et autres mammifères apprennent à apprécier les premières saveurs. En 1994, les Dr Mennella et Beauchamp on fait sentir à des volontaires le liquide amniotique de 10 femmes, dont 5 avaient ingéré de l'huile d'ail : tous ont pu les identifier. « Les saveurs des aliments absorbés par la mère passent à travers le liquide amniotique », nous explique le Dr Mennella. Dans une autre expérience, réalisée en 2001 sur des femmes ayant consommé du jus de carotte pendant leur grossesse, on a constaté, lors de l’introduction de céréales au goût de carotte dans l’alimentation de leurs bébés, que ceux-ci avaient gardé cette saveur en mémoire. Le Dr Mennella ajoute que « le cadre établi pendant la grossesse peut persister pendant des années. Les futures mamans mangent ce qu’elles aiment et préparent ainsi leur bébé à certaines saveurs ». C’est peut-être pour cette raison que les bébés asiatiques apprécient très tôt les plats un peu épicés alors que les Occidentaux les détestent.

Un moment important est la phase de l'allaitement

Le Dr Menella nous explique ainsi que « le lait s’imprègne des saveurs de l’alimentation maternelle. C’est aussi une sorte de transition entre les expériences gustatives vécues dans l'utérus et la diversification alimentaire qui va suivre ». Pour les bébés allergiques au lait de vache et qui sont nourris avec un lait en poudre de substitution à la saveur plus amère, on a constaté que, jusqu’à 5 ans, ils étaient plus tolérants à cette saveur.

Les Dr Mennella et Beauchamp insistent : «Durant toute la grossesse, la future maman passe des informations à son bébé. Le mieux est donc de manger varié, beaucoup de fruits et légumes ». À l’heure actuelle, les chercheurs étudient le délai pendant lequel le bébé soit être exposé à ces substances pour pouvoir les  apprécier. Une investigation qui demandera encore de nombreuses années d’observation…

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé