L’auto-shiatsu pendant la grossesse

Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]
Femme se fait masser le dos

Le Shiatsu est une sorte de massage thérapeutique, idéal pour soulager certains troubles de la grossesse : vous vous sentirez détendue et pleine d’énergie. Essayez !


Le Shiatsu trouve son origine dans la médecine traditionnelle chinoise. C’est une technique de réflexologie qui agit sur les mêmes points que l'acupuncture, à la différence qu’au lieu des aiguilles, on utilise la pression de la main et des doigts. Connu pour soulager les douleurs cervicales et les maux de dos, le Shiatsu contribue au bien-être général du corps. À chaque fois que l’on touche un muscle, on travaille aussi les méridiens de ce muscle, qui sont comme une structure de « transport de l'énergie » : comme un fleuve, il met en contact toutes les parties du corps entre elles.

Lorsque l'énergie circule de façon fluide et dans la bonne direction, tous les organes fonctionnent mieux, apportant ainsi un bien-être total, physique et émotionnel. Mais ce n’est pas toujours le cas et il arrive parfois que cette énergie reste bloquée en certains points de notre corps ou quelle circule dans la mauvaise direction, créant des déséquilibres dans les méridiens concernés et les organes correspondants.

L’auto-shiatsu : à la recherche d’un nouvel équilibre

La grossesse est justement l’une de ces grandes périodes de déséquilibre pour les femmes. D’abord physiquement, puisqu’avec cette nouvelle vie qui grandit dans le corps de la femme enceinte, le foie, le cœur et les reins doivent peu à peu se déplacer pour faire de la place au bébé ; mais également émotionnellement car, même si bébé est désiré, on peut se sentir un peu déstabilisée en prenant conscience de cette présence. Le Shiatsu englobe tous ces aspects : le travail exercé sur les muscles permet d’atteindre les organes et les émotions, rééquilibrant les énergies et les amenant à circuler dans la bonne direction.

L’auto-shiatsu : agir sur les points stratégiques

L’idéal serait de travailler avec un professionnel, mais si vous n’en avez pas la possibilité, vous pouvez pratiquer l’auto-shiatsu seule, chez-vous, en réalisant des massages doux par pression légère avec la paume des mains sur les bras, les jambes, les mains, les pieds, les doigts et le visage ; n’utilisez jamais vos pouces, dont l'action est aussi puissante que celle d’une aiguille d'acupuncture, une technique réservée aux experts.

Installez-vous confortablement (debout, assise ou couchée) puis réalisez l’enchainement suivant :

Auto-shiatsu : les bras

- Avec la main droite ouverte, appuyez par petites touches la paume de la main sur l’intérieur du bras gauche en descendant de l’épaule jusqu’aux doigts et en suivant ligne centrale et les lignes latérales, car chaque ligne agit sur des méridiens différents.

- Remontez ensuite du dos de la main jusqu’à l’épaule, de la même façon, en suivant les trois lignes de pression (centrale et latérales).

- Recommencez avec l'autre bras.

- Faites des mouvements de rotation avec votre poignet, toujours en vous aidant de l'autre main.

- Terminez par un massage des doigts, en commençant par le poignet jusqu’à arriver à l'extrémité de chaque doigt.

Auto-shiatsu : les jambes

- En position assise, appuyez par petites touches légères avec la paume de la main droite sur l'extérieur de la cuisse droite en descendant jusqu’aux pieds et en suivant deux lignes : l'une sur la partie extérieure du quadriceps fémoral jusqu’à la ligne extérieure du tibia et l’autre latéralement jusqu’au pied.

- Remontez doucement de l'intérieur du pied, puis à l’intérieur de la jambe jusqu’à l’aine.

- Recommencez avec l'autre jambe.

- Faites des mouvements de rotation avec vos chevilles, toujours en vous aidant de vos mains.

- Terminez par de légères pressions de la paume des mains sur les pieds et les orteils en partant de la cheville jusqu’à la pointe des pieds.

Auto-shiatsu : contre les troubles de la grossesse

- En plus de fournir globalement de l'énergie à l'organisme, chaque pression de la paume des mains apporte un bénéfice particulier.

- Les pressions sur les jambes, les pieds et les orteils sont, par exemple, très utiles pour soulager les maux de dos. S’il est impossible d‘atteindre son propre dos, l'une des zones les plus touchées pendant la grossesse, en revanche masser les lignes extérieures des jambes du haut vers le bas permet d’agir sur les canaux d'énergie des nerfs sciatiques qui sont en connexion directe avec le dos et donc de le soulager.

- Si vous souffrez de nausées, insistez sur les pressions vers le bas à l'extérieur des jambes, surtout sur la ligne extérieure du quadriceps fémoral et du tibia qui est relié au canal de l'estomac. Les nausées et les vomissements indiquent que l'énergie de l'estomac circule dans une mauvaise direction : au lieu de laisser descendre la nourriture, elle a tendance à la faire remonter. En travaillant cette zone, vous rappellerez à votre estomac comment il convient de travailler.

- Contre la sensation d'épuisement et de fatigue chronique, mettez l’accent sur la partie intérieure des jambes qui correspond aux méridiens du foie et de la rate, deux organes qui, avec les reins, sont particulièrement sollicités pendant la grossesse. Un dysfonctionnement de ces organes peut entraîner une sensation de fatigue.

- Si vous souffrez de constipation, coliques ou diarrhée, travaillez plutôt la partie extérieure des bras en remontant jusqu’aux épaules où se trouvent les canaux de l'intestin.

- Pour une détente complète, massez également la tête et le visage, où se concentrent de nombreux méridiens qui fournissent du bien-être à l'ensemble du corps. Commencez par de petites pressions sur le cuir chevelu avec la paume des mains et la pointe des doigts. Posez ensuite vos mains de chaque côté du nez, vers les yeux, puis faites-les glisser vers l'extérieur jusqu’à toucher les oreilles. Répétez plusieurs fois ce geste, doucement.

L’auto-shiatsu : comment organiser les séances ?

Les sessions d’auto-shiatsu durent entre 15 et 60 minutes, suivant la façon dont on insiste sur chaque pression et suivant le nombre de fois que l’on répète les mouvements. Il n'y a pas de nombre de pressions préétabli : vous évaluerez vous-même à partir de quel moment vous ressentez un soulagement. L’auto-shiatsu vous permet d'apprendre à mieux vous connaître par des caresses et vous permet de transmettre à votre bébé un sentiment de tranquillité.

Auto-shiatsu : terminer par des caresses

Terminez votre séance d’auto-shiatsu par de légers massages de l’abdomen en appuyant doucement vos mains sur votre ventre et en suivant les mouvements de votre bébé. C’est un geste que personne ne peut vous apprendre puisque c’est votre bébé lui-même qui guidera votre geste. Si vous sentez un coude ou un genou, vous le masserez tout naturellement. Si bébé a tendance à s’étirer d’un côté, soulagez la pression en le caressant et en lui faisant sentir votre présence. Pour le bébé, ce massage est un moment privilégié.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé