Mal au poignet pendant la grossesse ? Le syndrome du canal carpien peut souvent expliquer cette douleur. Un quart des personnes se plaignant de ce type de douleur est une femme enceinte. Nous détaillons ici ce qui justifie cette atteinte lors de la grossesse.

Syndrome du canal carpien : comment se manifeste-t-il ?

Il est relativement facile de reconnaître les symptômes du canal carpien. La femme est interpelée par un engourdissement de sa main, principalement entre le pouce et l’index, puis le majeur et l’annulaire. La douleur s’accentue et se transforme en une brûlure et un picotement. Les doigts perdent leur sensibilité et les mains leur capacité de préhension.

Les personnes qui exercent une activité sollicitant le poignet et les doigts de manière répétitive expérimentent plus facilement le syndrome du canal carpien. Il concerne les personnes qui utilisent beaucoup un ordinateur ou encore les férues du travail manuel (couture, bricolage…). La fréquence du syndrome du canal carpien pendant la grossesse est évaluée à 1 femme sur 4.

 

Syndrome du canal carpien : pourquoi pendant la grossesse ?

Le syndrome du canal carpien est ainsi appelé parce qu’il désigne un ensemble de troubles causés par la compression du contenu du canal carpien. Ce tube, placé entre les os de l’avant-bras au niveau du poignet, comporte le nerf médian et les tendons des muscles. C’est un tunnel assez étroit entouré d’os, dont ceux du carpe, et du ligament carpien transverse. Ces structures n’étant pas extensibles, l’inflammation du contenu va causer inévitablement de la douleur.

Le syndrome du canal carpien a une forte incidence pendant la grossesse à causes des déséquilibres hormonaux de cette période. Ceux-ci causent une rétention d’eau qui, elle, n’épargne pas les tissus à tous les niveaux, dont le poignet. Cette rétention d’eau va faire enfler les structures du canal carpien et laisse peu de place au nerf médian.

Pendant la grossesse, la maman peut prendre du poids. La présence de tissu adipeux autour du nerf médian peut causer une compression qui va réveiller la douleur.

Du point de vue purement anatomique, il a été rapporté qu’un petit poignet signifiait que la personne a un tunnel carpien étroit. Cela entraîne une probabilité plus élevée de souffrir du syndrome du canal carpien.

 

Syndrome du canal carpien : deux modes d'apparition

Les formes d’apparition du syndrome du canal carpien pendant la grossesse sont très variées. Le signe précurseur est une douleur survenant la nuit, à un moment où le flux sanguin dans les mains est au ralenti. Plus tard, à mesure que le problème s’aggrave, la femme ressent la douleur en cours de journée.

Si le syndrome du canal carpien survient pendant le troisième trimestre de grossesse, il évoluera de façon bénigne et guérira spontanément à l’arrivée du bébé.

Un syndrome du canal carpien qui survient plus tôt pourra s’aggraver rapidement et les poussées douloureuses continueront d’apparaître, même après l’accouchement.

 

Syndrome du canal carpien : comment réduire la douleur ?

Les médecins se servent de l’électromyographie pour le diagnostic du syndrome du canal carpien. Cet examen peut être prescrit pendant la grossesse. Elle sert techniquement à s’assurer que la transmission de la stimulation nerveuse d’un muscle se fait, ou non, correctement. La machine analyse les stimuli électriques envoyés à l’aide d’électrodes placées sur les doigts et la zone concernée.

Une fois le diagnostic confirmé, il est possible de choisir parmi plusieurs méthodes pour soulager la douleur causée par le syndrome du canal carpien au cours de la grossesse.

Malheureusement, les médicaments utilisés couramment pour traiter la maladie sont proscrits pendant la grossesse. Ce sont notamment les anti-inflammatoires, les corticoïdes (cortisone). Ces médicaments altèrent la croissance de votre bébé, surtout s’ils sont pris pendant les premières semaines de la grossesse.

Pensez donc plutôt à prendre des antioxydants ayant pour effet de neutraliser les radicaux libres. À l’image des vitamines B, ces compléments assurent la protection de la membrane des cellules nerveuses et augmentent les capacités de conduction des stimuli nerveux.

Faites-vous masser les bras, les avant-bras et les mains par des mains expertes pour améliorer le drainage lymphatique et réduire l’inflammation au niveau du canal carpien. Évitez de solliciter le poignet lors des poussées douloureuses. Un repos total du membre est nécessaire.

Des séances de cryothérapie ont également fait leurs preuves. Poser une poche de glace sur le membre concerné pendant 20 minutes suffit généralement à calmer la douleur.

Le repos nocturne est aussi très important. Au besoin, maintenez votre avant-bras à l’aide d’une attelle pour immobiliser le canal carpien et abolir toute forme de stress sur le membre.

Si votre travail vous impose l’utilisation prolongée d’un ordinateur, installez-vous correctement. Veillez à ce que vos avant-bras soient appuyés sur le bureau. Servez-vous d’un tapis ergonomique pour glisser la souris. Celui-ci, grâce à son repose-poignet, va détendre votre main.

 

Syndrome du canal carpien : et après l’accouchement ?

Après l’accouchement, l’issue du syndrome du canal carpien de la grossesse dépendra de sa gravité et de son ancienneté. Généralement, le trouble disparaît spontanément en peu de temps. Il peut toutefois arriver qu’il soit persistant et complètement invalidant. De plus, la douleur s’aggrave avec l’utilisation de l’avant-bras lorsque la maman porte son bébé. Dans ce dernier cas, il faudra l’avis d’un spécialiste.

Si la douleur persiste malgré le traitement médicamenteux prescrit par le spécialiste, la chirurgie reste le dernier recours. Pour éradiquer le syndrome du canal carpien de manière décisive, le traumatologue réalise une incision dans la paume de la main pour atteindre le ligament. Il va découper le ligament pour libérer le nerf médian. L’intervention se fait sous anesthésie locale.

 

Syndrome du canal carpien : apparition après la grossesse

Chez une femme qui n’a pas souffert du syndrome du canal carpien pendant la grossesse et qui révèle soudain ces douleurs caractéristiques après l’accouchement, on parle du syndrome de Quervain. C’est le nom donné à une inflammation des tendons à la base du pouce. Le syndrome de Quervain cause une douleur atroce très invalidante. En effet, même le simple fait de tourner une poignée de porte ou un couvercle de bocal peut être impossible.

Le traitement est identique à celui du syndrome du canal carpien : la maman doit porter une attelle au niveau du poignet, suivre des séances de cryothérapie et prendre des médicaments (à condition de ne pas allaiter). Pour les formes les plus graves, la chirurgie est une excellente alternative.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner mama

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

Pratique_bebesetmamans.jpg