Le cerclage : qu’est-ce-que c’est ?

Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]
Femme enceinte surprise par des contractions

Le cerclage permet d’empêcher le déclenchement d’un travail prématuré. Nous vous expliquons ici dans quelles situations il est indiqué.


Dès le moment de la conception, l’utérus commence à se transformer pour s’adapter à la nouvelle vie qui va grandir en lui ; c’est également le cas du col de l’utérus, le petit tube qui relie l’utérus au vagin.

Pendant toute la grossesse, le col de l’utérus reste parfaitement hermétique pour éviter, d’une part que bébé ne naisse avant l'échéance, et d’autre part pour empêcher le passage d'agents infectieux externes. Cette protection est renforcée par la présence d'un bouchon muqueux, formé de glaire antibactérienne produite par les glandes du col lui-même.

Comment fonctionne le col de l’utérus

Le col de l’utérus, ou cervix, est principalement formé de fibres musculaires et de tissu fibreux qui lui donnent toute l'élasticité nécessaire pour se dilater lors du travail et former ainsi un seul conduit avec le vagin. À l'approche de l'accouchement, sa composition se modifie quelque peu : l’augmentation des fibres élastiques et la diminution du collagène le rendent plus souple, prêt à se raccourcir et à s’ouvrir pour laisser passer bébé.

La « béance du col »

Moins de 1% des futures mamans ont un utérus trop faible en raison de facteurs congénitaux ou à la suite d’une opération, une IVG, etc… Le col de l’utérus tend alors à s’ouvrir, avec le risque de provoquer une naissance prématurée : on appelle cela la « béance du col ».

L’échographie vaginale réalisée en milieu de grossesse permet de mesurer la longueur du col et de s’assurer qu’il est hermétiquement fermé : si ce n’est pas le cas, on se trouve dans une situation à risque.

Si la longueur du col est inférieure à 25 millimètres pour une femme qui a déjà eu des enfants ou mesure moins de 15-20 mm pour une femme qui ne présente normalement aucun risque, il est possible que la naissance se produise beaucoup plus tôt que prévu. Plus le col est court, plus la probabilité augmente.

Le cerclage : comment ça marche ? Quand faut-il le faire ?

La « béance du col » est une situation généralement asymptomatique pour la future maman : c’est le gynécologue qui se rend compte de la perméabilité du col (s’il laisse passer la pointe du doigt) lors de l’examen. Si le problème est confirmé par l’échographie, il est probable qu’il décide d’intervenir chirurgicalement en procédant à un cerclage du col utérin.

Il s’agit d’une opération assez simple, réalisée sous anesthésie péridurale ou générale, normalement à 13 semaines de grossesse. Elle consiste à maintenir le cervix fermé en positionnant un fil de nylon (biocompatible) autour de l’orifice du col de l’utérus que l’on serre ensuite. Cette intervention n’est utile que si elle est réalisée assez tôt au cours de la grossesse.

Le cerclage n’est néanmoins pas toujours suffisant. S’il est indiqué dans les cas d’une « béance du col » due à un défaut congénital, en revanche le cerclage est inutile si la dilatation du col est le résultat, par exemple, de contractions dues à une infection. Le cerclage est presque automatique si la future maman a déjà eu des accouchements prématurés et que le col est très court.

On retire normalement le cerclage 1 mois avant l’accouchement ou si le travail commence prématurément. Le laisser pourrait être dangereux car l'utérus, en se contractant, pourrait lacérer le col.

Lors d’un examen de contrôle, le médecin procède au retrait du fil de nylon ; aucune anesthésie n’est nécessaire. Une fois le cerclage enlevé, il est possible que le travail commence sans trop tarder.

(Ça peut vous intéresser : Tout ce qu’il faut savoir sur l’accouchement)


Les causes de la « béance du col »

La « béance du col » est souvent congénitale, c’est-à-dire qu’elle existe depuis la naissance :

- Les fibres du col de l’utérus peuvent être moins résistantes, en raison d’une insuffisance de collagène, une substance protéinique qui donne leur fermeté aux tissus.

- L'utérus peut être mal formé (utérus bicorne par exemple), ce qui affaiblit encore le col de l’utérus.

Mais parfois le problème est autre :

- Le col de l’utérus peut être affaibli après avoir subi des lacérations de précédentes naissances.

- Certaines opérations, telles que le retrait de polypes ou la conisation (retrait d’une partie du col de l’utérus) peuvent également influer.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé