La Dépakine : des risques pour le fœtus



Femme enceinte qui prend de la Dépakine

La Dépakine, cet antiépileptique produit par Sanofi et commercialisé depuis 1967, est au cœur de l’actualité. À quoi sert-il ? Quels sont ses effets ? Découvrez-le dans cet article.


La Dépakine, un antiépileptique utilisé depuis des dizaines d’années, serait-elle au cœur d’un nouveau scandale sanitaire en France ? C‘est bien en tout cas l’impression que cela donne à la suite des récentes révélations du Canard Enchaîné qui annonce « qu’une étude alarmante sur la Dépakine a été soigneusement cachée aux familles ».


L’épilepsie : qu’est-ce-que c’est ?

L’épilepsie est une affection neurologique qui s’exprime par des crises traduisant un dérèglement soudain et transitoire de l’activité électrique du cerveau qui devient trop importante. Ces crises, qui sont comme des décharges d’influx nerveux dans le cerveau, peuvent apparaître sans cause identifiée ou être liées à une autre affection (maladie neurologique par exemple). En France, environ 500.000 personnes sont atteintes d’épilepsie.

Les médicaments prescrits servent, d’une part à éviter le déclenchement de nouvelles crises, et d’autre part à atténuer les symptômes quand une crise se déclare. Il existe deux types de médicaments : les antiépileptiques classiques, dont le valproate ou acide valproïque contenu dans la Dépakine et les nouveaux médicaments, sur le marché depuis les années 90 et aux effets secondaires moindres.

Les effets du valproate sur le fœtus

On estime que jusqu’à 30% à 40% des enfants d’âge préscolaire dont les mères ont pris du valproate pendant leur grossesse présentent des troubles du développement (intellectuel, moteur et comportemental) dans leur petite enfance. Les enfants concernés marchent et/ou parlent plus tardivement, et/ou ont des capacités intellectuelles plus faibles que les autres enfants, et/ou ont des difficultés de langage et de mémoire.


Le scandale de la Dépakine

On sait depuis déjà longtemps que le valproate, et donc la Dépakine, peut avoir des effets graves sur le fœtus s’il est pris pendant la grossesse. Et pourtant, suivant les révélations du Canard Enchaîné, près de 10.000 femmes auraient pris du valproate de sodium entre 2007 et 2014.

Un autre quotidien, Le Monde, affirme que les malformations congénitales ont commencé à être détectées dans les années 80, tandis que l’impact sur le développement a été, lui, repéré dans les années 2000.

Pourquoi alors les autorités sanitaires n’ont-elles pas réagit plus tôt, continuant à permettre la prescription de ce médicament à des femmes enceintes ? C’est tout le nœud du problème…


Sources :

 http://www.lemonde.fr/sante/article/2016/08/10/nouvelles-revelations-autour-de-la-depakine_4981044_1651302.html

 http://www.franceinfo.fr/actu/societe/article/10-000-femmes-enceintes-ont-pris-de-la-depakine-811035

 http://www.ameli-sante.fr/epilepsie/epilepsie-definition-causes-et-facteurs-favorisants.html

 http://www.ameli-sante.fr/fileadmin/mediatheque/pdf/Valproate_Brochure-Patiente_17-09-2015-2.pdf



Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

Le Coin des Mamans : activités récentes

banner mama