Envie de raconter comment votre petit bout passe ses journées? ou plutôt faire partager aux autres mamans vos réflexions et vos pensées? Pas de problème, le Blog des Mamans est fait pour vous !

Un programme en immersion est-il adapté à votre enfant ?

Un programme en immersion est-il adapté à votre enfant ?

Apprendre une langue étrangère n’est pas toujours facile. Mais il est toujours possible d’apprendre une nouvelle langue ! Surtout chez les enfants et les adolescents, l’apprentissage d’une autre langue est souvent facilité. C’est pourquoi il est préférable de commencer à apprendre l’anglais dès le plus jeune âge. Or, une des meilleures façons de se familiariser, d’assimiler et de pratiquer une nouvelle langue reste l’immersion. Pendant quelques jours voire plusieurs semaines ou mois, l’apprenant vit au sein d’un groupe d’étrangers ou chez une famille d’accueil. Mais un programme en immersion est-il vraiment adapté à votre enfant ?

Pourquoi envisager l’immersion pour apprendre une langue ?

En matière d’apprentissage d’une langue étrangère, il est reconnu que l’immersion apportait des résultats très concluants. En effet, lorsque la personne est totalement immergée dans un environnement de la langue d’apprentissage, elle développe ses compétences linguistiques beaucoup plus efficacement. Son cerveau étant en contact constant avec la langue étrangère – tant à l’oral qu’à l’écrit – il l’assimile plus naturellement et plus rapidement. Au final, l’immersion offre des résultats plus rapides et concrets que l’apprentissage à travers des livres ou même en cours académique.

De plus, si vous voulez communiquer, échanger et vous faire comprendre par votre entourage étranger, vous n’avez pas le choix. Vous devez parler cette autre langue ! À l’inverse, apprendre une langue étrangère en étant entouré de personnes parlant la même que vous est bien moins immersif. Grâce à l’immersion, l’apprenant expérimente concrètement la langue. Il découvre ses subtilités et surtout l’utilité de la parler.

L’immersion offre donc le parfait mélange entre incitation et obligation de parler la langue étrangère ! En résumé, elle élimine l’aspect scolaire et trop théorique, pour se concentrer sur la pratique, le plaisir et la communication.

Notamment pour apprendre l’anglais, qui est une langue largement partagée à travers le monde, vous avez donc intérêt à envisager l’immersion. C’est d’ailleurs une expérience qui est particulièrement appréciée par les enfants et les adolescents.

L’immersion convient-elle à tout le monde ?

En un mot: oui. L’immersion peut globalement convenir à toute personne qui souhaite apprendre une langue.

En pratique, il existe de nombreux programmes d’immersion, adaptés à tous les âges, tous les objectifs et tous les goûts. On trouve par exemple des séjours avec des cours le matin et des activités l’après-midi, des immersions dans des familles d’accueil, des colonies de vacances à l’autre bout du monde, des stages de cuisine en anglais, etc. Certains programmes sont même adaptés aux tous petits.

Et pour les plus autonomes, comme les adolescents, les étudiants voire les adultes, on peut aussi envisager une immersion plus libre. Comment ? En partant plusieurs semaines dans un pays étranger, en vivant chez l’habitant par exemple. Trouver un petit travail sur place (fille au pair, serveur, animateur de plage, vendeur, etc.) est aussi une bonne façon de pratiquer la langue en situation réelle !

Comment choisir un programme en immersion ?

Enfin, si vous préférez un format cadré, mieux vaut opter pour un programme en immersion. Dans ce cas, choisissez-le soigneusement et avec votre enfant. Après tout, c’est lui qui en profitera.

Voici quelques critères de choix:

  • La durée: plus l’immersion est longue et plus les résultats sont probants. Idéalement, préférez donc les périodes de (grandes) vacances.
  • Le budget: un programme long avec beaucoup d’activités et se déroulant loin sera plus cher.
  • Les besoins de votre enfant: quels sont ses objectifs, ses difficultés, ses envies… ? Voyez aussi selon son âge. S’il est encore jeune, mieux vaut choisir un programme d’immersion en anglais en France, comme en propose Daily English. Vous serez tous plus rassurés !
  • Les activités proposées: avec ou sans cours d’anglais, activités sportives, créatives, dans la nature, etc.
  • L’hébergement: famille d’accueil, camping, internat…
  • Le nombre de participants: un petit groupe est plus intime et propice à l’apprentissage. Mais le programme est souvent plus coûteux.

Conclusion

Pour les prochaines vacances, offrez donc un super séjour en immersion à votre enfant !

Mots clés:
Commentaire récent pour cet article
Anglaisinfrance
Article très intéressant sur les immersions pour les plus jeunes ! Avec les programmes anglais en immersion chez le professeur, An... Read More
%PM, %01 %600 %2019
Lire la suite
280 Hits
1 commentaire

Faire son deuil de désir d'enfant? Vraiment une bonne idée?

Après avoir subi une grosse déception dans le parcours gpa, je me suis plongée dans une longue apathie.. Tout m"était égal, rien ne m"intéressait plus dans la vie. Mon mari le convaincait que la vie ne terminait pas une fois on se rendait compte de ne pas pouvoir jamais enfanter! Le bon sens disait que c"était pas con cette idée, et qu'il y avait plein d'autres préoccupations dans la vie, plein de choses dans lesquelles on pourrait se réaliser. Moi je suis coiffeuse de métier, je l'aime bien et je suis assez enthousiaste de découvrir de nouveau courants dans l'art de la coiffure... 

J'ai donc décidé de m'inscrire aux cours de remise à niveau. J'ai pensé que je pourrais sans trop de difficultés maîtriser la profession de l'esthéticienne. Les cours se sont très bien passés, je les ai trouvé plutôt intéressants et enrichissants.. Après les avoir terminé j'ai commencé à accueillir les meufs pour une épilation ou un debarbouillage, et comme par hasard, la grande majorité d'elles soit étaient déjà heureuses mères de famille, soit elle étaeient enceintes, soit elles envisageaint d'avoir des enfants!!  Et moi j'étais contrainte de les écouter, de sourire, de dire des phrases gentilles.. tout cela avec les dents serrées. 

Après chaque séance comme ça je prenais le temps pour m'en remettre. Les larmes me montaient aux yeux, mais le pire était le sentiment de jalousie que je n'avais jamais connue avant! A l'époque, je me réjouissais des réussites des autres, et je leur souhaitais que le meilleur! Mtnt tout a changé, je ne me reconnaissais plus et cela me faisait flipper. Il m'arrivait même à penser que ce serait pas mal si une de ces meufs avait fait une fausse couche... Voilà, je suis consciente que de telles pensées sont juste terribles, dégeu, inadmissibles!.. Mais je n'y pouvais rien. 

Là je me suis rendue compte que probablement il était grand temps pour moi de consulter un psy. Ce que j'ai fait, mais franchement cela n'a pas bcp donné. Je n'ai entendu que ce que je savais déjà, que c'était normal ma réaction, que ce traumatisme pourrait être guéri si je me consacrais entièrement à un autre chemin. Selon elle, pas toute femme était destinée pour être mère et faute de possibilité d'enfanter, elle pouvais faire une belle carrière professionnelle, om à la limite s'occuper des enfants de ses amis, des néveux, filleuls. bla bla. 

En l'écoutant, je comprenais de plus en plus que la solution suggérée ne me convenait pas. Dans mon coeur je ne me suis pas résignée au fait de ne jamais devenir maman et j'en ai pas fait mon deuil. Il y a avait peut-être une espèce de sixième sens qui me poussait à ne pas me rendre et me relancer dans le parcours gpa.

 

Mots clés:
Lire la suite
311 Hits
0 commentaires

Confiance détruite..

Le jour où on devait avoir le résultat du hcg on était hyper inquiéts. C'est normal ça, on a eu déjà pas mal de déceptions avant, donc cette fois on espérait fort que ça marchera, tout de suite! 

Dès le matin je ne pensais à cela, je stréssais énormément, je vérifiais ma boîte mail toutes les 5 minutes, et tjrs rien.. Enfin vers midi j'au reçu le mail de coordinatrice annonçant que la mère porteuse n'était pas tombée enceinte.. Dès que j'ai lu ça, je me suis sentie comme si le monde s'était écroulé pour moi pour une nième fois.. 

La coordinatrice nous assurait que du côté de la clinique tout avait été fait comme il faut, les ovocytes étaient de bonne qualité, les embryons aussi, la mère porteuse était en très bonne santé et maman de 2 enfants... Ensuite elle a ajouté que si on voulait recommencer le programme, il fallait payer de nouveau une somme qui nous a stupéfaits. Dans le contrat que nous avons signé en Ukraine c'était une autre somme qui y  figurait! On a tout de suite posé la question pourquoi?! La réponse était: l'inflation importante de la monnaie nationale, la rémunération accrue de la donneuse qui était elle aussi très convoitée.. Bref, tout ça nous a paru suspect, on avait une forte impression de nous faire duper tout bêtement! Déjà dès le début l'agence ne me semblait pas trop fiable. Il suffit de nous rappeler de notre première visite et de notre chemin juste horrible!! Mais mon mari me rassurait en disant que ce n'étaient que des petits détails, que ce n'était pas grave qu'on a dû nous déplacer, qu'on n"a pas eu un taxi, que l'agence n'avait pas de bureau trop moderne.. Mais là on s'est senti totalement dupe. 

Les justifications de l'agence ne nous semblaient pas du tout convaincantes, et on a décidé de nous rétracter. J'ai envoyé un mail à la coordincatrice lui expliquant qu'on souhaitait résilier le contrat vu que le processus se déroulait de façon différente de celle qu'on s'était imaginée. Sa réponse était immédiate: la résiliation était possible, à condition qu'on paie le dommage-intérêts d'un montant élevé.. 

Après y avoir réfléchi, on s'est mis d'accord que pour nous ce sarait plus facile de nous rétracter parce que si ça continuera dans ce sens, on risque de nous retrouver dans l'imossibilité de payer les frais à chaque tentative! Du coup, serait-il plus raisonnable de laisser tomber mtnt, même si ça va nous coûter, mieux vaut-il le faire maintenant! 

A suivre.    

Mots clés:
Lire la suite
318 Hits
0 commentaires

No news - good news? Pas vaiment!

L'attente de la ponction de notre donneuse a été longue... Vu que normalement la stimulation hormonale dure 2 semaines environ, on a attendu plus d'un mois!! Pendant longtemps on n'a pas eu aucun retours de la cooridinatrice, nos mails restaient sans reponse. Après j'ai osé appeler la cooridnatrice sur le numéro ukrainien, ce qui m'a coûté pas mal de sous, mais bon,elle nous a dit que la ponction a bien eu lieu et qu'on a retiré 8 ovocytes. Et nous on n'a pas été informés!!!! 

J'ai été tellement furieuse que je trouvais même pas de mots pour exprimer mon indignation!! Comment peut-on être aussi négligeants dans son boulot, surtout quand il s'agit de l'affaire aussi importante que ça! Pourtant, on s'est vraiment réjouis du fait que les ovocytes sont de bonne qualite, qu'on était en train de créer des embryons à implanter..Ceci avait bcp plus de valeur que l'attente, cela en valait la peine!

On s'est mis donc dans la nouvelle attente, cette fois de transfert des embryons. On voulait en implanter deux afin d'augmenter les chances et peut-être avoir des jumeaux, ce serait un sacré rêve! 

Eh bien cette fois on a reçu la nouvelle que le transfert s'esr bien passé, on a mis 2 embryons et la pds était prévue dans 14 jours.On croisait tout..

Mots clés:
Lire la suite
287 Hits
0 commentaires

La donneuse d'ovocytes très convoitée..

Bonjour. 

On est donc revenus en France et tout de suite on s'est plongé dans une longue attente des news... Conformément à la loi ukrainienne, le don d'ovocytes était anonyme  et du coup on ne pouvait pas choisir notre donneuse, mais la coordinatrice nous a rassuré en disant qu'ils choisiront celle qui me ressemble le plus. On s'est dit donc qu'on va pas les embêter avec des questions, on va attendre des nouvelles patiemment... 

Le temps passait, et après deux semaines l'agence ne donnait pas un signe de vie. On a commencé à nous inquiéter ce qui est naturel, on était tellement loin et on ne savait pas du tout ce qui se passait.. Enfin on a choisi d'envoyer le mail nous-même pour savoir où on en est, on a failli le faire, mais on a reçu le mail de leur part nous annonçant que la donneuse qui me ressemble était indisponible, du coup il en fallait une autre qui, elle avait donné ses ovocytes plusieurs fois avant, et.. selon les règles elle devrait toucher une rémunération supplémentaire qui était à notre charge! Sinon, on devrait attendre plusieurs mois une autre donneuse. 

On a trouvé ça bizarre, mais on ne voulait pas du tout attendre encore, donc on  a versé la somme nécessaire sur le compte indiqué.. Je sais que c'est une démarche peut-être irraisonnable, mais en ce moment le désir d'avancer était au-delà de tout. 

La coordinatrice nous a confirmé la réception de l'argent et elle nous a promis de nous tenir au courant dès que la ponction aura lieu, ainsi que sur le nombre d'ovocytes prélevés.Elle a dit aussi que cette donneuse avait déjà commencé sa stimulation et dans 2 semaines environ elle serait ponctionnée. 

On avait des sentiments mitigés, d'u côté on étaot heureux de pouvoir démarrer le processus finalement, mais de l'autre, on n'a pas été avertis du fait que les donneuses 'expérimentées" devraient recevoir un supplément.. Pour nous ça ne posait pas de problème, seulement on souhaiterait en être prévenus d'avance, mais bon..

A suivre! 

Mots clés:
Lire la suite
283 Hits
0 commentaires

Faut-il se fier à la première impression?..

Rebonjour. Je continue alors. 
On s'est vu fixer un rdv à la clinique, là on devrait parler au médecin, j'avais vraiment envie de savoir si je pouvais utiliser mes ovocytes vu que mon âge le permettait ainsi que mon taux amh.. On avait tous les examens nécessaires faits, donc on était sûrs que tout irait vite. Enfin, c'est ce qu'ils nous avaient promis. 
On est donc arrivés le matin du jour indiqué à l'aéroport indiqué comme entendu. Nous avons été reçu par une jeune dame qui nous a informés qu'en fait l'agence et la clinique n'étaient pas localisées à Kiev, mais dans une petite ville à qq heures de route de la capitale!! Et personne ne nous en avait averti avant!!! Je trouve cela juste scandaleux quoi. Déjà cela ne favorise pas la confiance, on se demande si nous pouvons vraiment leur confier une affaire aussi précieuse s'ils ne tiennent pas leurs parole dès le début!..
Et après, la dame nous a annoncé qu'on allaient tous seuls dans cette ville, et elle n'a même pas pris la peine de nous commander un taxi, elle nous a juste accompagné jsuqu'à l'autogare et là elle nous a dit de payer nous-mêmes les billets d'autobus, ensuite elle nous a indiqué lequel était le nôtre et voilà, elle a fait ses adieux! Qn devrait nous recevoir à la gare là-bas, mais on partait seuls, dans un pays inconnu, sans parler un mot de d'ukrainien!! 
Le chemin s'est mal passé; j'ai eu mal au coeur, j'ai failli vomir, parce que j'ai tjrs mal pendant les longues routes en voiture et en autobus. Et les autoroutes,  j'en parle même pas, elles sont horribles, je n'appellerais même pas ça 'une autoroute"! Bref, on est arrivés tant bien que mal dans cette ville. Là on a été reçu par un monsieur, il nous a emmenés à l'agence.. 
On était épuisés, on avait passée 7 heures dans l'avion, après 2 h et demi dans un autobus que j'ai très mal supporté. Et au final on a eu notre rendez-vous à 19 h! Une autre déception, car la médecin a quasiment tout de suite annoncé qu'elle ne me laissait pas essayer avec mes ovocytes... Même vu le taux amh de 1.1!!  Ma gynéco en France m'avait dit que ça pouvait bien suffir pour pouvoir me faire stimuler. 
Il est bizarre quand même que dans le cabinet du gynéco il n'y avait même pas de fauteuil gynécologique, ni de couchette, ni un lavabo.. On n'a donc pas refait aucuns examens, on a juste parlé à la gynéco et à la coordinatrice. Elle nous a rassurés que leur agence coopérait avec les meilleurs cliniques de l'Ukraine, que la plupart de leurs mères porteuses tombaient enceintes dès la première tentative... Elle nous a montrés leur site, avec qq témoignages des couples.. après on a signé le contrat indiquant le montant total à payer qui comprenait les frais médicaux, la rétribution de la mère porteuse, la donneuse d'ovocytes.Il fallait qu'on verse toute la somme d'avance, ce qui a été fait, et par la suite on est parti.
On a dû trouver un endroit pour passer la nuit et heureusement la coordinatrice nous y a aidé. On a loué un petit apartement assez joli, et le lendemain on est parti pour Kiev en taxi qu'on a commandé nous-mêmes car je ne voulais absolument pas refaire le même chemin infernal en autobus. On est arrivé à l'aéroport et dans 3 heures on a pris l'avion.
Etant hyper fatigués et anxieux tous les deux, on se disait que, bon, même si l'accueil n'était pas parfait, même si on ne m'a pas laissé de tentatives avec mon matériel.. c'est le médecin qui le décide donc si selon elle ça n'avait pas de sens, on devrait se résigner. On a quitté le terrain ukrainien en croisant tous les doigts et les orteils pour que ça marche finalement! Peu importe le coût et le confort.. 
A suivre
Mots clés:
Lire la suite
282 Hits
0 commentaires

Blog 4. Une triste histoire d'une grande "arnaque reproductive"

Coucou à tous. J'ai fait une très longue pause depuis mon dernier blog et je vais vous en expliquer des raisons. 

Après avoir complètement laissé tomber l'idée d'adoption, la gpa est devenue la dernière et seule chance pour nous de devenir parents, mais on ne pouvait jamais imaginer que ça deviendrait le pire cauchemar de notre vie ! Nous avons osé nous lancer dans ce programme à l'étranger malgré le fait que la gpa est interdite par la loi en France. En Ukraine par contre, la gpa est absolument légale et bcp moins chère qu'aux USA par exemple. Mais, comme on est Français qui ne parlent un seul mot en ukrainien, pour qui ce pays est de la véritable terra incognita (comme tous les pays de l'Est d'ailleurs), on s'est rendu compte qu'on ne pourrait absolument pas se éviter le recours d'une agence gpa. Même si elles prennent de grosses commissions, bon.. On ne peut pas gérer une telle démarche tous seuls quoi.

Eh bien, après avoir fait une recherche poussée sur Internet, on a vu que les services de la plupart des agences étaient juste au-delà de nos possibilités financières ! Ceci concerne les agences dites 'bien réputées' dont je ne vais pas mentionner les noms. Mon mari a donc suggéré de regarder des agences plus petites et moins connues, parce qu'ainsi on pourrait faire pas mal d'économies.. Les fonds étant restreints à cette époque-là et le désir d'enfant étant hyperfort, j'ai accepté.. Ce que je regrette profondement.

Nous avons donc trouvé une petite agence qui nous a séduits par ses conditions apparemment attractives pour le prix accessible. On a pris contact avec eux et, tout semblait assez bien, ils s'engageaient à tout prendre en charge : le choix de la mère porteuse, les traitements pour elle, la donneuse d'ovocytes, le logement, l'accueil à l'aéroport, les repas.. Les commissions qu'ils nous avaient annoncées n'étaient pas élevées, on s'est dit qu'on pouvait nous le permettre, même sans devoir serrer la ceinture... Après de nombreuses discussions, on a franchi le cap et on a pris la décision de nous y lancer.

A suivre !

Mots clés:
Lire la suite
606 Hits
0 commentaires

Quelques explications sur la gestation pour autrui

Lutter contre l'infertilité est décourageant. Cela affecte de nombreux aspects de votre vie, tels que vos émotions, vos relations sociales, votre carrière professionnelle, votre intimité et vos finances. Si vous avez été aux prises avec l'infertilité, vous avez sans doute eu à prendre plusieurs décisions, telles que le choix du médecin à consulter, des divers traitements disponibles, tels que la FIV, l’adoption et bien d’autres encore. Décider de faire appel à la reproduction par un tiers, tel que la gestation pour autrui (GPA), est une autre option envisageable. Prendre cette décision peut être un processus très délicat et accablant. Souvent, les couples se plaignent de ne pas savoir comment pratiquer la gestation pour autrui, par où commencer, quand faire appel à une mère porteuse, où la trouver et où se renseigner sur les aspects juridiques, médicaux et psychologiques de la procréation de substitution. Dans cet article, nous vous proposons un aperçu général, tous ces sujets seront abordés. En outre, il est toujours recommandé de rechercher des réponses personnalisées aux questions chez votre médecin, un thérapeute spécialisé dans l'infertilité et un avocat expérimenté dans le domaine de la GPA.

Si vous envisagez de recourir à la GPA, il peut vous arriver de vous sentir très seul. Il est fort probable que vous ne connaissiez personnellement personne qui ait eu recours à une mère porteuse. Bien que divers types de procréation de substitution existent depuis l'époque biblique, le rôle de parent de substitution est devenu une option plus viable pour les couples au fur et à mesure des progrès de la fécondation in vitro et de la flexibilité des législations. Depuis 1985, plusieurs milliers de couples ont créé leur famille en utilisant une mère de substitution. Plus récemment, la publicité entourant les célébrités utilisant la GPA a suscité de plus en plus de discussions sur l'infertilité en général, ainsi que sur l'idée de la maternité de substitution. Des célébrités telles que Joan Lunden, James Taylor, Kelsey Grammer et Diedre Hall ont parlé publiquement de leurs problèmes d'infertilité et ont choisi de faire appel à une mère porteuse pour les aider à bâtir leurs familles.

QU'EST-CE QU'UNE "MÈRE PORTEUSE" ?

Quand on utilise le terme «mère porteuse», de quoi parle-t-on réellement ? Il existe deux types de mères porteuses : les mères porteuses traditionnelles et les mères porteuses gestationnelles. Il existe différentes ramifications juridiques et médicales pour les deux types de maternité de substitution. Vous devez donc être très clair sur vos besoins particuliers et sur les circonstances particulières associées à ces deux types. En raison de divers aspects juridiques et psychologiques de la maternité de substitution traditionnelle, il est préférable d’opter pour la GPA et les mères porteuses de gestation.

Dans le cas de la GPA, la mère porteuse (ou porteuse gestationnelle) porte un enfant conçu de l’ovule et du sperme de deux autres individus. Plus précisément, le sperme du futur père ou d’un donneur de sperme, ainsi que l’ovule de la future maman ou d’une donneuse d’ovule sont fécondés et transférés par fécondation in vitro, à la porteuse gestationnelle. En règle générale, selon le pays où se déroule cette procédure, les futures mères peuvent inscrire leur nom sur l'acte de naissance de leur enfant sans devoir passer par une procédure d’adoption supplémentaire.

QUAND ENVISAGE-T-ON LA GPA ?

Réussir une grossesse peut être un processus assez complexe. Techniquement, il faut un spermatozoïde et un ovule et un utérus en bonne santé pour réussir sa grossesse. Cependant, de nombreux couples essayant de concevoir auront des problèmes avec l'une ou plusieurs des étapes de l'ovulation, de la fécondation, de l'implantation ou de la gestation. Lorsque l'implantation ou la gestation sont compromises, il est souvent suggéré de recourir à une mère porteuse. Cela peut être indiqué lorsqu'une femme n'a pas d'utérus, ou si son utérus ne fonctionne pas correctement. De plus, si la femme a eu plusieurs fausses couches, une grossesse difficile ou ne peut pas mener une grossesse à terme, ou divers problèmes d'implantation, la GPA peut être un moyen très efficace pour avoir un enfant de ses propres gènes. Discutez avec votre médecin des détails concernant votre infertilité et des taux de réussite applicables dans votre cas.

DEVRAIS-JE ENTREPRENDRE LE PROCESSUS TOUTE SEULE OU FAIRE APPEL A DES PROFESSIONNELS ?

Une fois que votre médecin aura déterminé qu’il est recommandé d’utiliser la GPA, il est important que vous et votre partenaire décidiez s’il s’agit d’une option viable pour vous sur le plan personnel, émotionnel et financier. Il existe plusieurs chemins d'accès à la parentalité et ce qui aurait pu être une excellente option pour votre amie, un couple de votre entourage ou une célébrité peut ne pas être une option appropriée pour vous. Si le fait d'avoir un lien génétique avec votre enfant est important et que vous souhaitez avoir la possibilité de participer à la grossesse et à l'accouchement, la GPA reste la meilleure option pour vous.

Une fois votre décision prise, le recours à une agence spécialisée, peut être une bonne idée pour garantir la réussite du processus et éviter toutes les mauvaises surprises. Il est également primordial de prendre connaissance des lois en vigueur dans votre pays et/ou dans le pays dans lequel la GPA se déroulera.

Mots clés:
Commentaire récent pour cet article
MamanWarrior
Merci pour cet article très éclairant. Moi je suis aussi en parcouors de la gpa, mais ça n'a pas l'air bien pour le moment... En f... Read More
%PM, %27 %631 %2019
Lire la suite
393 Hits
1 commentaire

Blogue 3: adoption, vraiment une bonne idée?..

Cocuou tout le monde et merci que vous me lisez toujours;) Je continue ma triste histoire alors. On a donc eu une grosse dispute avec mon cher et tendre qui s'opposait fermement à l'idée d'adoption d'un enfant. Pour moi c'était la vision totalement egoiste, je n'avais jamais pensé que cet homme en était capable!! On a cessé de se parler, on passait les soirées dans les chambres séparées, et lui, il choisissait même d"aller voir ses amis alors que moi je restais toute seule à la maison!!! Il s'en foutait complètement de mes sentiments alors.. 

Mais étant une personne méticuleuse, je recherchais des témoignages adoption sur Internet. Il y en avait certains qui étaient positifs, mais la plupart disaient que ce processus était une vraie galère!! Il y a des limites de l'âge, une impossibilité en réalité d'adopter un pupille d'Etat, l'attitude malveillante des fonctionnaires... J'ai pris quand même la décision de creuser plus profondement, et ayant parcouru des forums j'ai trouvé un post d'une dame qui avait réussi à adopter un petit garçon en Russie, et apparemment tout c'est bien passé pour elle. C'était un petit de 5  ans et demi, en assez bonne santé, sans aucun handicap physique, du coup cela allait l'air bien. J'ai contacté cette femme en mp et je lui ai demandé de parler par Skype pour apprendre un peu plus de la continuation vu que son post datait un peu. Dans une semaine environ j'ai reçu la réponse, elle a bien accepté de me parler. A l'heure fixe je lui ai appelé par Skype et on a eu une conversation. Eh bien, tout s'est avéré pas si parfait que ça... Le garçon, Micha, avait de gros problèmes psychologiques, à ses 8 ans il semblait bcp plus adulte, il s'entendait mal avec ses copains, il y a avait des conflits en permanence.. Comme elle avait dit, comme Micha avait vécu dans les conditions dures dans son orphélinat, et apparemment il s'exposait à des moqueries des autres enfants à cause de sa petite taille, il est devenu très méfiant, froid et malveillant.  A cela s'ajoute le barrière de langue, il n'arrive toujours pas à l'apprendre de façon qu'ils puissent bien s'entendre... 

Bref,  ceci m'avait fait penser que peut-être l'adoption vraiment pourrait être une affaire plus compliquée qu'elle ne le semble.. Faut très bien réfléchir avant de se décider d'accueillir un enfant déjà ayant une histroire lourde derrière lui, et si on n'arrive pas à s'entendre?! J'ai entendu parler des cas de l'adoption échouée aux USA et là on a le droit de rendre l'enfant à l'orphelinat!! Cela me semble juste absurde, moi je ne pourrais jamais traiter un enfant avec une telle cruauté!! Mais de l'autre côté, s'il devenait de plus en plus ingérable et rien ne pouvait rémedier pour nous mettre d'accord?... 

En me posant ses questions, ma volonté d'adopter s'est mise à diminuer..Mais quelle solution pour nous alors?!..

A suivre dans mon prochain blogue!

Mots clés:
Lire la suite
320 Hits
0 commentaires

Partie 2. Comment l'infertilité brise les couples.

Partie 2. Comment l'infertilité brise les couples.

Rebonjour, je continue ma narration alors. Après les échecs en fiv je me suis polongée dans une dépression profonde. J'avais plus envie de rien, je pouvais passer une journée sans dire un mot à mon mari, même quand il essayait de me rétirer de ce gouffre de souffrance... Là je me sentais encore plus nulle, indigne de cet homme juste merveilleux! 

Je me sentais parfois comme une maudite!!! Comment expliquer alors le fait que ma mère, ma soeur, mes cousines avaient enfanté sans aucun problème et moi je suis contrainte de galérer pour pouvoir laisser un héritier après moi!!! N'est-ce pas la plus grande injustice qu'une femme peut subir?!

A un certain moment j'ai pensé à m'adresser à un marabout !! Voilà, j'en suis venue à une telle connerie. Hélas, je m'en suis rendue compte qu'après avoir dépensé de l'argent juste fou pour les "potions magiques" qui me rendreront enceinte en un claque des doigts! Une follie quoi. 

Par la suite il est devenu parfaitement clair que la grossesse restera tjr un rêve irréalisable, que ce soit une grossesse naturelle ou suite  à une fiv. Voilà, la vie n'est pas du tout un lit de roses... 

La solution qui s'imposait était l'adoption. L'idée m'a semblée assez attractive au départ, d'autant plus que j'avais toujours rêvé de rendre heureux un enfant démuni de l'amour parental. Sauf que mon mari n'était pas si enthousiasmé... Pour lui la filiation génétique est importante et en outre il craignait la mauvaise hérédité. Il me disait que prendre un enfant étranger était une espèce de bombe à retard. Surtout si c'est un enfant atteint des maladies graves, qui peuvent mener à sa mort prématurée... 

Franchement, au début je me suis pas mal indignée par ces propos que j'ai trouvé complètement egoistes!! Pas chaque enfant est porteur d'une mauvaise hérédité ou d'une maladie mortelle!!!! Je m'attendais pas du tout de tel manque d'empathie de la part de la personne la plus proche pour moi. Une grosse rupture s'est formée entre nous.. On dormait séparement, on se parlait que par besoin, on ne sortait plus pour nous divertir, notre vie sexuelle s'est arrêtée aussi... 

A suivre dans mon prochain blogue!!;)

Mots clés:
Lire la suite
338 Hits
0 commentaires

Blogue infertilité: mon préhistoire

Blogue infertilité: mon préhistoire

Coucou à tous. Eh bien je démarre mon premier blog sur le souci d'infertilité qui touche à chaque 6 ième femme mais qui reste toujours un sujet tabou qu'on aborde pas suffusamment. Je me présente d'abord - Johanna, 36 ans, Polonaise d'origine du coup je vous demandepardon pour les erreurs de la langue :) Je suis mariée à un Français et j'habite en France depuis 2010. 

On s'est donc marié il y a 9 ans avec une idée ferme de fonder une famille nombreuse avec 3 gosses au moins. On s'est mis tout de suite au travail et au bout de 5 mois j'ai remarqué les premiers signes de la grossesse tellement désirée.  Mais assez vite l'angoisse a remplacé la joie... Un jour j'ai commencé à avoir des douleurs atroces dans le ventre, ainsi que les saignements bruns. Avec cela je me suis rendue chez ma gynéco qui m'a fait un toucher vaginal et une échographie. Résultat: utérus vide et un petit objet dans la trompe droite qui était en effet l'embryon mal placé!  J'ai éré oprérée d'urgence et vu la gravité de l'état de la trompe qui était très abîmée celle-là a été rétirée... 

Je vais pas prendre le temps pour decrire ma détresse et la longue période de rétablissement. Je dirais juste que suite à une certaine période de temps on a repris nos essais sans lâcher l'espoir. Mais en vain. Rien ne se passait pendant plus d'un an. Bien sûr, j'ai été avertie que suite à la geu la conception aurait pu se faire attendre. Mais après 15 mois d'essais infructueux j'ai compris qu'il nous fallait vraiment un coup de pouce. On s'est donc tourné vers la fiv à laquelle on a pu accéder sans soucis étant un couple hétéro marié et ayant des indications médicales appropriées. Notre première tentative a eu lieu au début de l'année 2013 et elle s'est passée plutôt bien, mon jeune organisme a bien subi la stimulation hormonale, avec des malaises minimales, mais l'embryon n'a pas pris. 

Par la suite on a entamé la deuxième tentative qui a marché au début, mais j'ai fait une fausse couche à la 9 SA. C'était une autre grosse claque que mon destin m'a administré et qui hante toujours mes nuits... 

Le temps coulait, et après des hésitations épuisantes j'ai décidé de reprendre mes tentatives fiv. J'ai recommencé les traitements mais cette fois cela a été particulièrement lourd, j'avais fait une allergie aux médicaments, d'autant plus j'avais de gros vertiges après la ponction.... Et tout ça pour n'aboutir à rien!! 

Ce troisième échec en fiv m'a écrasée complètement. Je me suis renfermée dans ma douleur, mon deséspoir, mon sentiment d'inutulité en tant  que femme qui est incapable d'une chose aussi simple que  ça - donner un enfant à son mari!!! Lui, de son côté n'a aucun souci, et dans les périodes les plus aigus il m'arrivait de lui suggérer de me quitter pour trouver une femme normale.. 

A suivre! 

 

Mots clés:
Commentaire récent pour cet article
Bébés et Mamans
Bienvenue sur le blog! Merci pour votre poignant témoignage. Recevez tout notre soutien. A très vite sur le blog Chloé de Bébés et... Read More
%AM, %07 %454 %2018
Lire la suite
652 Hits
1 commentaire

jouets thermiques souffler pour enfants

jouets thermiques souffler pour enfants

Les jouets sont un moyen de communiquer avec d'autres enfants et un récipient pour enseigner aux enfants comment partager les uns avec les autres. Les jouets comme ces souffleurs thermiques aident aussi les enfants à développer le contrôle musculaire, l'équilibre et la coordination. Il s'agit d'objets plus grands qui encouragent les enfants à tenir dans leurs bras et à les porter partout.  Impliquez-vous auprès de votre enfant lorsqu'il joue. Fournir une rétroaction et des encouragements - validation du fait qu'ils apprennent et grandissent et devraient se sentir bien dans leur peau ; au sujet de leur place dans le monde. Les jouets ne sont que des vaisseaux pour grandir. Laissez-les jouer avec leur imagination. Jetez un coup d'oeil  pour plus d'informations sur les souffleurs de feuilles.

L'une des façons de faire tomber les feuilles de votre pelouse est d'utiliser un souffleur thermique. Heureusement, les souffleuses à feuilles existent en plusieurs formes et tailles, y compris celles qui ont été spécialement conçues pour les enfants. Le meilleur, c'est que l'utilisation du ventilateur thermique d'un enfant ne semblera pas être une corvée puisque les enfants adorent jeter des feuilles dans l'air de toute façon. C'est une autre bonne excuse pour obliger vos enfants à faire quelques corvées et à profiter de la lumière du soleil, tant qu'elle dure. 

Lors de la recherche d'un ventilateur thermique pour enfants, l'un des premiers noms qui vient à l'esprit est le jouet Husqvarna 125B Toy. Il s'agit d'un design intéressant pour un souffleur thermique pour enfants, principalement parce qu'il a été modelé d'après un souffleur thermique réel, à savoir le souffleur thermique Husqvarna 125B. Ceux qui possèdent le souffleur de feuilles verront pourquoi il est considéré comme le meilleur souffleur de feuilles pour enfants. Les parents qui possèdent déjà le souffleur thermique commercial Husqvarna 125B seront certainement ravis de donner à leurs enfants le jouet Husqvarna 125B car il ressemble tellement au modèle réel du souffleur de feuilles .

Bien que ce souffleur de feuilles pour enfants de Husqvarna est censé souffler de l'air, il est à peine perceptible. Je suppose qu'il est difficile de fabriquer un ventilateur thermique pour enfants avec un moteur capable de souffler beaucoup d'air. Je dois également mentionner que ce souffleur de feuilles Husqvarna est un peu plus cher que le souffleur thermique de jouets Black and Decker, mais il comprend également 3 piles AAA. Ce sont des jouets peu coûteux, mais ils sont assez durables pour le prix.

Le souffleur thermique Lanard Mighty est un souffleur thermique jouet élégant avec un look distinct. En appuyant sur un bouton, ce souffleur de feuilles s'anime de lumières clignotantes et d'un ventilateur qui tourne. Oh, et ça fait aussi des sons de moteur pour le rendre plus réaliste.

Et essayez de ne pas éclater de rire quand il pose l'outil de jardin pour exprimer pleinement sa joie maléfique.

Lire la suite
602 Hits
0 commentaires

Quel sac choisir pour votre enfant ?

Quel sac choisir pour votre enfant ?

Pour aller à l’école, au sport ou chez ses copains, votre enfant a besoin d’un sac. Il en existe une grande variété, de formes, de types et de styles différents. Dès lors, quel sac choisir pour votre enfant ? Quels sont les critères à prendre en compte ? Suivez ces conseils pratiques pour faire le bon choix!

Les critères pour choisir le bon sac

D’abord, vous devez sélectionner le sac de votre enfant selon plusieurs critères. Et puisque votre bambin privilégiera probablement l’esthétique, c’est à vous de tenir compte des autres éléments.

Voici les principaux critères de choix:

 * Le type: on trouve essentiellement des sacs à porter sur le dos, à l’épaule ou à la main. Si votre enfant est assez jeune, mieux vaut opter pour le sac à dos, plus facile à porter.

 * La forme: il existe des sacs de formes variées (rectangle, carré, rond, voire en forme plus amusante). Faites donc votre choix en fonction des objets à y glisser. Pour des livres, le sac rectangulaire est préférable; pour transporter des vêtements, une forme moins anguleuse est mieux.

 * La taille: ici encore, les choix sont nombreux et vous devez opter pour la taille qui permettra de glisser les affaires de votre enfant. Attention, tenez aussi compte de sa carrure (taille, largeur des épaules, force): évitez les sacs trop encombrants!

 * Le poids: ce critère est également important car votre enfant devra porter son sac. Il doit donc être assez léger pour ne pas abîmer son dos et ses épaules. Pensez aussi au sac à roulettes!

 * La solidité: les affaires des bambins sont souvent soumises à rude épreuve. Trouvez donc un sac qui suffisamment solide, sans être trop lourd.

 * Le look: c’est important aussi! Votre enfant doit être content d’utiliser son sac, de ranger ses affaires dedans et de le montrer à ses amis. Si les critères fonctionnels sont remplis, laissez donc votre bambin choisir le sac qui lui plaît le plus.

Le sac d’école

Pour aller à l’école, vous devez prévoir un sac résistant et fonctionnel. Évitez le sac en bandoulière, qui déséquilibre le poids.

Le modèle dépendra de l’âge de votre enfant:

 * En maternelle: un petit sac à dos souple et sans roulettes est parfait.

 * En primaire: optez plutôt pour un cartable ou un sac à dos à roulettes, de taille modeste. Voyez selon les quelques cahiers et livres à transporter.

 * Au collège: continuez avec un cartable un peu plus grand ou choisissez un sac à dos renforcé.

 * Au lycée: les livres et cahiers des lycéens sont souvent plus grands et plus volumineux. Préférez donc un sac à dos robuste et compartimenté.

En complément, pensez à équiper votre enfant d’un sac d’appoint, pour transporter ses affaires de sport (baskets, jogging). Vous avez certainement un sac en tissu publicitaire qu’une marque vous a offert ? Faites-en cadeau à votre bambin et proposez-lui de le customiser! D’ailleurs, si votre société cherche des idées d’objets promotionnels à offrir, le sac personnalisé est une excellente option, qui assure beaucoup de visibilité! 

Le sac de sport

Enfin, pour les activités extra-scolaires – notamment pour le sport – votre enfant aura besoin d’un autre sac. Selon sa discipline, vous pouvez choisir:

 * Un sac de type polochon.

 * Un long sac de sport rectangulaire.

 * Un sac à dos.

 * Un sac de sport à cordons.

Le plus important est que le sac de sport soit souple, avec une fermeture, assez léger et de la bonne taille pour tout transporter.

Conclusion

Ainsi, le bon sac pour votre enfant doit être à la fois pratique, confortable et esthétique. Le mieux reste de lui en faire essayer plusieurs, pour voir celui qui lui convient le mieux!

Lire la suite
700 Hits
0 commentaires

Comment enseigner l'anglais à la maison à votre enfant ?

Comme tout parent, vous voulez faire ce qu'il y a de mieux pour votre enfant et lui donner les clés pour se construire un bel avenir. Votre enfant quant à lui veut que vous soyez fier de lui. Il a juste besoin parfois de ce petit coup de pouce que vous saurez lui donner. Alors pour apprendre l'anglais, rassurez-vous et rassurez-le. Voici quelques pistes qui vous aideront à enseigner l'anglais à la maison à votre enfant.

Enseigner l’anglais à votre enfant

Quel que soit l’âge de votre enfant, il a besoin de vos encouragements. Profitez-en pour vous y mettre aussi. Des vacances en famille pourraient être une bonne option. Des séjours linguistiques en anglais sont pensés par certains organismes pour vous aider à progresser ensemble tout en passant du bon temps.

Qui a dit que vous avez besoin d'être un expert en la matière pour aider votre enfant à apprendre l'anglais dans de bonnes conditions ? Vous avez besoin d'établir quelques règles et de prendre de bonnes habitudes. Surtout quand votre enfant est petit, son cerveau est une éponge. Il assimile beaucoup en un rien de temps mais il aime ce qui est concret.

Quelles activités faire ?

S'il y a une chose que vous devez toujours avoir en tête c'est qu'un enfant apprend tout naturellement quand il s'amuse. Alors faites des activités "fun" !

Participez avec lui à des jeux. Vous pouvez opter pour des jeux traditionnels et populaires comme le cache-cache ou des jeux en ligne que vous pouvez trouver sur un certain nombre de sites. Choisissez-les en fonction de ce qu'il aime et de ce qui d'habitude retient particulièrement son attention pour être sûr de l’animer. Faites de l’anglais la langue qu’il écoutera avant de se coucher. Racontez-lui des histoires en utilisant des livres illustrés, avec les images et les mots il est plus simple de faire les associations. En d’autres termes, amenez-le à apprendre l’anglais de la même manière qu’il apprend sa langue maternelle. Dans ce sens, l’immersion en anglais est un excellent moyen de lui permettre de s’imprégner de la langue. De plus, par la musique, votre enfant apprendra à construire des phrases complètes, à améliorer son intonation et à suivre le rythme. Alors, écoutez et chantez des chansons anglaises avec lui pour habituer son oreille aux différents sons.

Quelles sont les meilleures conditions pour apprendre l'anglais ?

Il est préférable d'établir une routine. Tentez de fixer un horaire journalier auquel vous saurez vous tenir tous les deux. Un enfant qui sait à quoi s'attendre est bien plus motivé. Et vous n'avez pas besoin d'y consacrer des heures par jour, 15 minutes sont déjà suffisantes.

Votre enfant doit se sentir à l'aise et être relaxé pour mieux absorber chaque information. Soyez créatif et variez les activités pour éviter de l’ennuyer. Il serait dommage de le laisser lâcher prise. Quand les enfants apprennent une langue étrangère à un jeune âge, ils ont tendance à avoir une vision positive de celle-ci. Mais si le vôtre résiste à apprendre l’anglais, ne le forcez surtout pas, laissez-le assimiler à son rythme, il appréciera d’autant plus.

L’apprentissage d’une seconde langue doit être une expérience positive. Faites en fonction de ses intérêts pour commencer parce que chaque enfant est différent. N'hésitez pas à lui demander son avis, il sera d'autant plus inspiré par l'activité proposée.

Mots clés:
Lire la suite
1111 Hits
0 commentaires

Comment personnaliser les vêtements de votre enfant ?

Ca y est, c'est décidé: cette année, vous déclarez la guerre au désespoir de toutes les mamans et aux pleurs de vos charmants bambins.

personnaliser_les_v_tements

Il y en a marre de voir revenir vos petits bouts de choux à la maison sans leur écharpe préférée, ou qui brandissent, les larmes aux yeux, le joli gant orphelin de la nouvelle paire que vous aviez achetée la semaine précédente !

Fatigué-e-s de retrouver l'unique chaussette à petits pois, bien seule, au fond du sac de sport, ou alors d'y découvrir parfois une inconnue !

Votre maman, déjà confrontée à vos départs en colonie de vacances, avait su faire face à ces désagréments d'une manière simple, peu coûteuse et efficace: le marquage des vêtements et accessoires.

Les étiquettes pour vêtements: une solution dépassée ?

Non ! Les étiquettes que l’on trouve aujourd´hui n’ont plus rien à voir avec celles d’antan. C'en est fini de ces étiquettes banales qui se contentent d’afficher nom et prénom d'une manière sobre et uniforme.

Place à l’originalité et à la couleur ! Les étiquettes pour les vêtements sont non seulement pratiques, elles sont aussi esthétiques.

En effet, jamais on n’avait eu autant de possibilités de personnalisation des tenues vestimentaires.

Leur originalité enchantera votre enfant qui pourra participer à vos côtés au choix d'une nominette.

Les types d’étiquettes

Les types d’étiquettes ont eux aussi bien changé. À présent, pas besoin d’être un as de la couture pour étiqueter les vêtements de vos bambins.

Même s'il existe encore des modèles à coudre pour les mamans bricoleuses ou pour les gentilles mamys disponibles et compréhensives, n'imaginez surtout pas une surcharge de travail avant un départ en camp de vacances.

Plusieurs options s’offrent aux personnes peu douées pour la couture:

- Utiliser des rivets pour la fixation.

- La technique thermocollante, qui consiste à coller l’étiquette au vêtement au moyen d’un simple fer à repasser. Si le tissu est délicat, collez la nominette sur l’étiquette du vêtement pour ne pas l’endommager.

- Les étiquettes autocollantes, pour celles ou ceux qui manquent vraiment de temps. Il suffit de coller celles-ci sur l'étiquette du vêtement pour les faire tenir. L'étiquette en satin autocollante, élégante et confortable, conviendra parfaitement aux tout-petits. Certains fabricants suggèrent également des étiquettes autoadhésives ultrarésistantes, idéales pour les chaussures ou le matériel scolaire (machine à calculer, trousse, etc.).

S’il est de coutume de cacher les étiquettes sur l’envers du vêtement, vous préférerez peut-être des étiquettes d'identité apparentes sur les habits. Celles-ci s’utilisent généralement pour les uniformes scolaires et les tenues de sport, ou encore pour les vêtements des Scouts.

Un détail de taille

Devant l'éventail de tailles disponibles, il vous faudra décider des dimensions des étiquettes souhaitées. Prendre soin de ce qui pourrait sembler un détail présente un grand intérêt.

Pour exemple, l'encolure du petit pull de votre enfant réclame un petit format. Pour bébé, il est essentiel d'y veiller, afin d'éviter l'effet grattouille.

Les options de personnalisation

Les possibilités sont multiples pour créer votre propre modèle de nominette. Vous pourrez même concevoir vos étiquettes personnalisées en ligne et obtenir un aperçu du résultat.

Faites appel à votre esprit créatif ! Quel plaisir de choisir:

- la police d'écriture

- la couleur du texte et du fond

- le texte proprement-dit, avec le nom, prénom, et pourquoi pas le numéro de téléphone, ou toute autre coordonnée ?

Certains sites vous permettront d’ajouter un motif décoratif rigolo correspondant à l'animal préféré ou la passion de votre enfant.

Le choix ne s'arrête pas là. Le nombre de possibilités va vous étonner.

Faites l'inventaire de ce que vous voulez étiqueter (le manteau, les pulls, la casquette ?) et lancez-vous !

Vous êtes une personne super-active, organisée, soucieuse de ne pas dépenser inutilement ? Alors vive la nominette tissée !

Cet été, c’est sûr, votre galopin reviendra de son camp de vacances avec son maillot de bain !

Mots clés:
Lire la suite
915 Hits
0 commentaires

ANGOISSES DE PARENTS...

Les angoisses de parents... on en entend pas vraiment parler ou très peu, ni autour de soi ni dans les guides/livres de grossesse, pour futures ou jeunes mamans... pourtant le jour où l'on devient parent, elles intègrent automatiquement notre quotidien qu'on le veuille ou non !

Soyons rassurés, nous ne sommes pas devenus bizarres, hypocondriaques ou psychos ! Non...nous sommes simplement devenus des parents ; nous avons dorénavant un enfant, un être dont la vie et la santé nous importent plus que n'importe quelle autre y compris la nôtre.. alors nous stressons, nous avons peur qu'il puisse lui arriver quelque chose, notamment lorsqu'il dort, moment où en général nous ne sommes pas avec lui...

Avoir peur pour sa respiration, sa position dans son lit, de ses doudous présents à ses côtés... se demander s'il avait finalement bien digéré son biberon avant de s'endormir... dix mille questions qui défilent dans notre tête.

Se lever 20 fois dans la soirée et nuit pour aller vérifier que tout va bien, parfois à même pas deux minutes d'intervalles, vérifier sa respiration en adoptant les positions les plus étonnantes pour ne pas risquer de le réveiller... d'étranges rituels qui font désormais partie de notre quotidien !

Peu importe ces peurs incontrôlables, ce stress, ces nuits entrrecoupées... notre enfant en vaut tout simplement la peine !

Retrouvez mon poème "angoisses" accompagné d'infos pour sécuriser au mieux les nuits de son bébé et réduire ainsi au maximum ses angoisses sur mon blog petitsmotsdemaman :  http://petitsmotsdemaman.com/2016/10/24/angoisses/

Découvrez également le poème "petit rituel" qui retrace nos étranges faits et gestes près de bébé quand il dort :-) http://petitsmotsdemaman.com/2016/11/14/petit-rituel/

À bientôt

 

Petitsmotsdemaman

Lire la suite
685 Hits
0 commentaires

Premier trimestre : la grossesse vous rendra plus belle! Pas moi…

Premier trimestre : la grossesse vous rendra plus belle! Pas moi…

Bonjour mes belles!

 

Cette semaine je vous parlerai beauté, peau, poitrine et cheveux…

 

Pour beaucoup d’entre nous, le premier trimestre est très intense: nausées et/ou vomissements pour les unes, remontées gastriques pour d’autres, fatigue intense, hormones en folie. On ajoute à cela la joie d’être enceinte mais aussi l’impact que cette nouvelle étape a sur nous.

 

Personnellement, le premier trimestre n’était pas folichon...Soyons honnête: c’était même horrible.

 

Je ne sais pas si c’était pour la fatigue extrême cumulée avec une grosse charge de boulot et des nausées, ou à cause des sautes d’humeurs et baisse d'énergie constante ou encore des commentaires de certains de mes proches qui ne cessaient d´être enthousiastes pour ma grossesse et ne comprennaient pas pourquoi je n’étais pas euphorique….

 

Mais j’avais un espoir, un grand espoir : le rayonnement de la femme enceinte!!!

Oui mesdames, je n’attendais que ça! Anxieuse de voir ma peau transformée en cire, d’avoir des cheveux fabuleux et enfin, enfin une belle poitrine!

 

Et bien, on peut dire que je ne l’ai pas vu passé ce rayonnement...C’était plutôt Tchernobyl chez moi.

Vous me direz que j’exagère...mais c’est bien comme ça que je l’ai ressenti.

 

sad

 

La peau:

 

J’ai toujours considéré avoir une peau correcte, sans trop d’imperfection et même si quelques petits boutons venaient s'immiscer de temps à autre, c’était tout à fait gérable.

Avec la grossesse et mes hormones en folie, ma peau ressemblait à une piste de trial : des bosses partout quoi.

 

nooooo

Même adolescente je n’avais pas eu autant d’acné. Un vrai désastre en somme.

 

 

Heureusement, il y a des solutions pour “atténuer” le mal ( soyez réalistes ça ne disparaîtra pas complètement) qui pour moi ont bien fonctionné.

 

Les cheveux:

 

J’ai les cheveux frisés et j’ai toujours pris grand soin de les hydrater. Seulement voila, assez rapidement au cours des premières semaines de grossesse, ils ont commencé à sécher et à être ternes… Tristesse là encore... Les trucs et astuces de certaines amies m’ont aidé à équilibrer la situation.

 

Les seins:

 

Hum...On m’a toujours dit “ tu verras, quand tu seras enceinte tu vas doubler ta taille de poitrine”... Wahou! Le rêve pour une petite taille comme moi.

 

 

Désolation là encore ( pour moi et mon cher mari ahahaha)...Pas de changement: je reste modèle petite pomme :(

mensonge 

Bref, vous m’aurez compris: le rayonnement de la femme durant la grossesse moi je ne l’ai pas vécu!

 

Heureusement, avec l’arrivée du deuxième trimestre tout à changer!

joie

Et vous, quelle a été votre expérience lors du premier trimestre?

Lire la suite
3201 Hits
0 commentaires

Bébés , mamans

Bonjour,

Que font vos enfants à 06-07 mois??

comment-vous sentez vous??

 

Mots clés:
Commentaires récents pour ces articles
Noü-Jéa
Coucou ma fille à 6 mois et demi elle se tient assise, elle rampe et essaye le quatre pattes sans y arriver elle tient sur ces gen... Read More
%PM, %15 %892 %2015
Annesodns
Bonsoir ! Ma fille de 6 mois sait se tourner du dos au ventre et l'inverse, depuis qu'elle a environs 4 mois. Elle à deux dents qu... Read More
%PM, %25 %830 %2015
jess02630
Bonjour, alor moi mon petit bout à 6 mois du moins le 19 il aura 7 mois. Il passe sont temps à se déplacer en roulant par terre, t... Read More
%AM, %15 %225 %2016
Lire la suite
1485 Hits
3 commentaires

cauchemard

Bonjour à toutes, j'aimerai savoir si un bébé de 3 mois peut faire des cauchemards ? Elle se réveille des fois dans la nuit et ce n'est ni pour la tétée ni pour fesses sales. 

Merci d'avance.

Mots clés:
Commentaires récents pour ces articles
marjorie65
Bjr mon fils vers c 3mois nous faisait pareil résultat une nuit je les veiller et je me suis rendu compte qu'il avait d glaires la... Read More
%PM, %04 %944 %2015
Invité — celiaD
D'accord je te remercie, ce ne sont pas des glaires pur sa part car elle n'est pas gênéé. Je vais voir si cela se répète ultérieur... Read More
%AM, %05 %416 %2015
Maman-jumeaux19
Non bébé de 03 mois ne fait pas encore de cauchemar . Cela commence à partir de 08 mois. Ma fille avait et a encore à 07mois des m... Read More
%PM, %07 %938 %2015
Lire la suite
1758 Hits
12 commentaires

retourner bébé dans le ventre

Bonjour à tous et à toutes, juste un petit témoignage pour éclaircir certaines d'entres vous qui se posent des questions.

Enceinte de mon 2ème, 34SA, bébé est en siège, voilà on m'a proposé un retournement de bébé dans mon ventre, après réflexion et connaissances des risques, c'est parti.

ce matin, je me rends à la maternité, on me fait une écho , bébé toujours en siège, ahhhh le bougre, donc c'est parti.

On fais un monitoring pendant plus de 30 minutes, en me donne un médicament pour décontracter l'utérus à deux reprises, 1/4 heures d'intervalles.

puis la gynéco arrive et on y va, avec du gel elle mets ses mains des deux cotes de bébé, dos et fesses, puis essaie de tourner, alors c'est pas agréable du tout bien sur mais bébé ne veut rien entendre, je tiens bon, mais c'est dur, elle me dit essayons de l'autre côté et la, bébé se mets en transversale, là je dérouille quand même limite supportable, je tiens bon, elle me dit on pourra pas faire mieux, et là echo et surprise ca a marché!!!!

Voilà ensuite monitoring pendant 1 heure pour contrôle, bébé va bien, qq contractions mais rien de grave, voilà retour à la maison et maintenant j'attends mi février pour accueillir mon bébé par accouchement voie basse, super;

La suite au prochain épisode!!

Juste un petit témoignage pour dire que pour moi ça a marché pas sans mal et sans douleur mais au moins ça me laisse une chance d'accoucher normalement. Bon courage les filles

Commentaires récents pour ces articles
aureletludo
une amie c'e'st retrouver dans le même cas, les manip n'ont pas fonctionné...elle était en grande détresse émotionnelle, avec plus... Read More
%PM, %10 %715 %2015
titsndco
super merci du témoignage c'est bon a savoir. Moi mes deux garcons ce sont toujours tourné mais je me suis toujours demandé ce qu... Read More
%AM, %30 %027 %2015
Nathlous
Bonjour Moi aussi bébé était de siège decompleté et j'ai eu recours à l'acupuncture deux séances avec une sage femme spécialisée e... Read More
%PM, %29 %722 %2016
Lire la suite
1632 Hits
4 commentaires

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg