Envie de raconter comment votre petit bout passe ses journées? ou plutôt faire partager aux autres mamans vos réflexions et vos pensées? Pas de problème, le Blog des Mamans est fait pour vous !

Faire son deuil de désir d'enfant? Vraiment une bonne idée?

Après avoir subi une grosse déception dans le parcours gpa, je me suis plongée dans une longue apathie.. Tout m"était égal, rien ne m"intéressait plus dans la vie. Mon mari le convaincait que la vie ne terminait pas une fois on se rendait compte de ne pas pouvoir jamais enfanter! Le bon sens disait que c"était pas con cette idée, et qu'il y avait plein d'autres préoccupations dans la vie, plein de choses dans lesquelles on pourrait se réaliser. Moi je suis coiffeuse de métier, je l'aime bien et je suis assez enthousiaste de découvrir de nouveau courants dans l'art de la coiffure... 

J'ai donc décidé de m'inscrire aux cours de remise à niveau. J'ai pensé que je pourrais sans trop de difficultés maîtriser la profession de l'esthéticienne. Les cours se sont très bien passés, je les ai trouvé plutôt intéressants et enrichissants.. Après les avoir terminé j'ai commencé à accueillir les meufs pour une épilation ou un debarbouillage, et comme par hasard, la grande majorité d'elles soit étaient déjà heureuses mères de famille, soit elle étaeient enceintes, soit elles envisageaint d'avoir des enfants!!  Et moi j'étais contrainte de les écouter, de sourire, de dire des phrases gentilles.. tout cela avec les dents serrées. 

Après chaque séance comme ça je prenais le temps pour m'en remettre. Les larmes me montaient aux yeux, mais le pire était le sentiment de jalousie que je n'avais jamais connue avant! A l'époque, je me réjouissais des réussites des autres, et je leur souhaitais que le meilleur! Mtnt tout a changé, je ne me reconnaissais plus et cela me faisait flipper. Il m'arrivait même à penser que ce serait pas mal si une de ces meufs avait fait une fausse couche... Voilà, je suis consciente que de telles pensées sont juste terribles, dégeu, inadmissibles!.. Mais je n'y pouvais rien. 

Là je me suis rendue compte que probablement il était grand temps pour moi de consulter un psy. Ce que j'ai fait, mais franchement cela n'a pas bcp donné. Je n'ai entendu que ce que je savais déjà, que c'était normal ma réaction, que ce traumatisme pourrait être guéri si je me consacrais entièrement à un autre chemin. Selon elle, pas toute femme était destinée pour être mère et faute de possibilité d'enfanter, elle pouvais faire une belle carrière professionnelle, om à la limite s'occuper des enfants de ses amis, des néveux, filleuls. bla bla. 

En l'écoutant, je comprenais de plus en plus que la solution suggérée ne me convenait pas. Dans mon coeur je ne me suis pas résignée au fait de ne jamais devenir maman et j'en ai pas fait mon deuil. Il y a avait peut-être une espèce de sixième sens qui me poussait à ne pas me rendre et me relancer dans le parcours gpa.

 

Un programme en immersion est-il adapté à votre en...
Confiance détruite..

Related Posts

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Commentaires | Ajouter le vôtre
    • Aucun commentaire trouvé

     

    Pratique_bebesetmamans.jpg