Envie de raconter comment votre petit bout passe ses journées? ou plutôt faire partager aux autres mamans vos réflexions et vos pensées? Pas de problème, le Blog des Mamans est fait pour vous !

La naissance de Loeïza

Mercredi 26 octobre 2005, nous dînons chez Mathias et

Barbara. Depuis 8h30 le matin, j’ai des contractions environ toutes

les demi-heures mais elles ne sont pas douloureuses. A 1h00 du

matin (jeudi 27) nous nous couchons, et là les contractions

douloureuses débutent. C’est gérable et je me concentre sur la

douleur.

Je prends plusieurs bains et j’attends. Cependant, à 4h00

je réveille Laurent car je n’en peux plus d’être toute seule.

A 7h00 les contractions sont devenues très douloureuses et

régulières et nous partons à la maternité : monitoring pendant ½

heure et examen qui annonce que le col est à 2 cm. Il était à 1

cm la semaine passée. La sage-femme nous propose de rentrer

car il s’agit de contractions "d’entraînement". Elle suggère un long

bain chaud et la prise de Spasfon, car 80 % de ces contractions

peuvent passer. Arrivés à la maison à 10h30 nous nous exécutons.

Laurent ne retourne pas travailler et nous attendons. Puis la

journée passe, j'essaie de dormir en même temps que Laurent

mais c'est de plus en plus douloureux et je m'énerve.

A 17h00, nous repartons à la maternité, mais contrairement à

d'habitude nous mettons une heure pour y aller. Ce trajet est

insupportable. A nouveau on pose le monitoring et on m'examine.

Bonne nouvelle : le col est à ¾ cm. Le travail a commencé, la

sage-femme me propose de prendre un bain chaud avec des

huiles essentielles. Il est 19h30 et je plonge dans ce bain avec

plaisir, j'arrive à me détendre. Laurent part vers 20h30 à la maison

pour manger un peu et prendre une douche. Pendant son

absence, une autre sage-femme passe me voir pour se présenter

et me dire qu'on allait "travailler" ensemble. Puis elle revient vers

21h30, après 2 heures de bain, m'examine et me dit que le col ne

s'est pas trop modifié. Je suis déçue car j'ai de plus en plus mal.

Laurent revient et nous regagnons la chambre. Nous devons

retourner voir Neiza à 22h30, en attendant nous marchons, nous

nous baladons mais je me sens vraiment mal.

A 22h30, Neiza vient nous chercher. Elle m'examine : le col est

à 4/5. Elle me pose le monitoring. Il s'est ensuite décroché, il faut

recommencer, je n'en peux plus, je m'énerve, je pleure, j'ai mal.

Neiza me propose de reprendre un bain, il est 00h15 et doit

repasser à 1h00. A 00h45, je sors du bain et je m'allonge sur un

matelas, je n'en peux plus, c'est insupportable. Laurent est

adorable et ne sait pas quoi faire. Je n'arrive pas à mettre en

place ce que nous avions travaillée avec l'haptonomie.

Neiza revient (enfin !) à 2h00. Le col n'a pas évolué, c'est

insupportable ! Je décide donc alors de prendre la péridurale car

il reste peut être au minimum 5 heure de travail … mais il faut aller

très vite car l'anesthésiste est là, il arrive ! À 2h30, la péridurale est

posée. Vers 3h15, il faut que je me place en position dite "à

l'anglaise" car Loeïza est en position postérieure : elle regarde vers

mon ventre et cette position ralentit le travail et cause ces

douleurs si vives dans mes reins. Puis Neiza perce la poche des

eaux.

A 4h00, Laurent va dormir et je me repose aussi en dormant

quelques minutes par-ci par-là. C'est un réel bonheur de ne plus

souffrir et de souffler un peu ! L'évolution est ensuite assez rapide,

le col s'ouvre de plus en plus. Vers 6h30, Neiza m'annonce qu'à ce

rythme là on pourra "attaquer" à 7h30. Laurent revient aussi à ce

moment là. Neiza elle, réapparaît à 7h25.

A 7h50, la poussée commence. Il faut que la puce arrive en

une demi-heure sinon il faudra faire appel au médecin. La fin du

marathon est proche mais encore très sportive !!! Sandra,

l'auxiliaire de puériculture est là aussi pour nous aider. Laurent est

aussi fatigué que moi !! Il vit chaque poussée à fond !

A 8h19, notre princesse Loeïza est posée sur moi … Que

d'émotions et de bonheur ! Elle est toute belle, toute chaude et

reste sur moi environ 10 minutes. Ensuite, Laurent et Sandra

s'occupent d'elle pendant que Neiza s'occupe de moi.

A 10h00 nous regagnons tous les trois notre chambre et

Loeïza commence son premier repas au sein … le bonheur !

La naissance de Ninon
Rions, rions!

Related Posts

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
1 Commentaires | Ajouter le vôtre
    • #30

      Félicitations. On voit avec ton expérience qu'accoucher n'est pas sans douleur, mais que ça n'empêche pas le bonheur. Et félicitations aussi à Laurent qui a su si bien t'épauler!

     

     

    Pratique_bebesetmamans.jpg