Envie de raconter comment votre petit bout passe ses journées? ou plutôt faire partager aux autres mamans vos réflexions et vos pensées? Pas de problème, le Blog des Mamans est fait pour vous !

Quelques explications sur la gestation pour autrui

Lutter contre l'infertilité est décourageant. Cela affecte de nombreux aspects de votre vie, tels que vos émotions, vos relations sociales, votre carrière professionnelle, votre intimité et vos finances. Si vous avez été aux prises avec l'infertilité, vous avez sans doute eu à prendre plusieurs décisions, telles que le choix du médecin à consulter, des divers traitements disponibles, tels que la FIV, l’adoption et bien d’autres encore. Décider de faire appel à la reproduction par un tiers, tel que la gestation pour autrui (GPA), est une autre option envisageable. Prendre cette décision peut être un processus très délicat et accablant. Souvent, les couples se plaignent de ne pas savoir comment pratiquer la gestation pour autrui, par où commencer, quand faire appel à une mère porteuse, où la trouver et où se renseigner sur les aspects juridiques, médicaux et psychologiques de la procréation de substitution. Dans cet article, nous vous proposons un aperçu général, tous ces sujets seront abordés. En outre, il est toujours recommandé de rechercher des réponses personnalisées aux questions chez votre médecin, un thérapeute spécialisé dans l'infertilité et un avocat expérimenté dans le domaine de la GPA.

Si vous envisagez de recourir à la GPA, il peut vous arriver de vous sentir très seul. Il est fort probable que vous ne connaissiez personnellement personne qui ait eu recours à une mère porteuse. Bien que divers types de procréation de substitution existent depuis l'époque biblique, le rôle de parent de substitution est devenu une option plus viable pour les couples au fur et à mesure des progrès de la fécondation in vitro et de la flexibilité des législations. Depuis 1985, plusieurs milliers de couples ont créé leur famille en utilisant une mère de substitution. Plus récemment, la publicité entourant les célébrités utilisant la GPA a suscité de plus en plus de discussions sur l'infertilité en général, ainsi que sur l'idée de la maternité de substitution. Des célébrités telles que Joan Lunden, James Taylor, Kelsey Grammer et Diedre Hall ont parlé publiquement de leurs problèmes d'infertilité et ont choisi de faire appel à une mère porteuse pour les aider à bâtir leurs familles.

QU'EST-CE QU'UNE "MÈRE PORTEUSE" ?

Quand on utilise le terme «mère porteuse», de quoi parle-t-on réellement ? Il existe deux types de mères porteuses : les mères porteuses traditionnelles et les mères porteuses gestationnelles. Il existe différentes ramifications juridiques et médicales pour les deux types de maternité de substitution. Vous devez donc être très clair sur vos besoins particuliers et sur les circonstances particulières associées à ces deux types. En raison de divers aspects juridiques et psychologiques de la maternité de substitution traditionnelle, il est préférable d’opter pour la GPA et les mères porteuses de gestation.

Dans le cas de la GPA, la mère porteuse (ou porteuse gestationnelle) porte un enfant conçu de l’ovule et du sperme de deux autres individus. Plus précisément, le sperme du futur père ou d’un donneur de sperme, ainsi que l’ovule de la future maman ou d’une donneuse d’ovule sont fécondés et transférés par fécondation in vitro, à la porteuse gestationnelle. En règle générale, selon le pays où se déroule cette procédure, les futures mères peuvent inscrire leur nom sur l'acte de naissance de leur enfant sans devoir passer par une procédure d’adoption supplémentaire.

QUAND ENVISAGE-T-ON LA GPA ?

Réussir une grossesse peut être un processus assez complexe. Techniquement, il faut un spermatozoïde et un ovule et un utérus en bonne santé pour réussir sa grossesse. Cependant, de nombreux couples essayant de concevoir auront des problèmes avec l'une ou plusieurs des étapes de l'ovulation, de la fécondation, de l'implantation ou de la gestation. Lorsque l'implantation ou la gestation sont compromises, il est souvent suggéré de recourir à une mère porteuse. Cela peut être indiqué lorsqu'une femme n'a pas d'utérus, ou si son utérus ne fonctionne pas correctement. De plus, si la femme a eu plusieurs fausses couches, une grossesse difficile ou ne peut pas mener une grossesse à terme, ou divers problèmes d'implantation, la GPA peut être un moyen très efficace pour avoir un enfant de ses propres gènes. Discutez avec votre médecin des détails concernant votre infertilité et des taux de réussite applicables dans votre cas.

DEVRAIS-JE ENTREPRENDRE LE PROCESSUS TOUTE SEULE OU FAIRE APPEL A DES PROFESSIONNELS ?

Une fois que votre médecin aura déterminé qu’il est recommandé d’utiliser la GPA, il est important que vous et votre partenaire décidiez s’il s’agit d’une option viable pour vous sur le plan personnel, émotionnel et financier. Il existe plusieurs chemins d'accès à la parentalité et ce qui aurait pu être une excellente option pour votre amie, un couple de votre entourage ou une célébrité peut ne pas être une option appropriée pour vous. Si le fait d'avoir un lien génétique avec votre enfant est important et que vous souhaitez avoir la possibilité de participer à la grossesse et à l'accouchement, la GPA reste la meilleure option pour vous.

Une fois votre décision prise, le recours à une agence spécialisée, peut être une bonne idée pour garantir la réussite du processus et éviter toutes les mauvaises surprises. Il est également primordial de prendre connaissance des lois en vigueur dans votre pays et/ou dans le pays dans lequel la GPA se déroulera.

Blogue 3: adoption, vraiment une bonne idée?..

Related Posts

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe