« Comment diagnostiquer le daltonisme chez les jeunes enfants ? ». C’est la question d’une maman qui se demande la façon de savoir si sa fille de bientôt 2 ans est daltonienne.


La petite fille n’a jamais eu de troubles de la vision et a toujours vu parfaitement en détail, avec un excellent sens de l’observation. Le problème, causant l’inquiétude de la maman, réside dans la définition des couleurs.

Sa petite fille connaît les mots associés aux couleurs puisqu’elle les apprend à la crèche. Cependant, elle confond deux couleurs différentes. Quand on lui pose la question sur une couleur, elle donne des réponses mécaniques. Par exemple, si on lui désigne un objet rouge et qu’on la questionne sur la couleur, elle répond immédiatement que c’est vert. Si on lui demande de bien regarder, elle insiste sur sa réponse. Si on la corrige en lui disant que l’objet est rouge, elle accepte de redire la bonne couleur. Mais si on la lui demande pour la 3ème fois, elle se remettra à dire que l’objet est vert.

À un autre jeu, elle semble avoir le même problème. Si on lui dit : « Peux-tu me passer le cube jaune ? », elle prend le cube le plus proche, quelle que soit la couleur de celui-ci. Il y a donc peu de chances qu’elle tienne réellement un cube jaune.

La situation est préoccupante pour la maman qui se demande si le problème est le manque de distinction visuelle, si elle ne capte pas ce qu’on lui demande ou si, tout simplement, elle n’y porte aucun intérêt. Par ailleurs, elle n’a aucun autre trouble de l’apprentissage. Son intelligence est même rapportée par ses animatrices. Seules les couleurs posent problème.

La réponse du Spécialiste à propos du daltonisme chez les enfants

Le trouble de la vision des couleurs est désigné par le terme de « daltonisme ». Ce sont des problèmes retrouvés chez 8 % des hommes et moins de 1 % des femmes, dus à des anomalies congénitales.

L’incapacité à détecter précisément les couleurs se traduit souvent par la difficulté à distinguer le rouge du vert. Moins fréquemment, le trouble s’exprime dans la distinction du jaune et du bleu.

Dans ce cas, l’âge de l’enfant rend compliqué la confirmation du diagnostic du daltonisme. D’abord, à 2 ans, votre petite fille n’est pas encore forcément mature pour comprendre le concept des couleurs. Le fait qu’elle se trompe ou qu’elle réponde à côté ne veut pas dire qu’elle ne peut pas distinguer les couleurs.

Pour diagnostiquer le daltonisme chez les enfants, les médecins utilisent des tests d’anomalies chromatiques. Toutefois, il faut déjà que l’enfant comprenne le concept des couleurs et qu’il coopère pendant les tests. Il faut donc parfois attendre l’âge de 3 ans pour qu’un enfant puisse être examiné de manière optimale.

Le test d’Ishihara est le plus prisé par les médecins pour détecter les anomalies chromatiques. Celui-ci consiste à demander à l’enfant de désigner des chiffres et une ligne courbe. Si l’enfant ne présente pas de troubles de la vision des couleurs, il arrivera à suivre les lignes sans problème.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé