Votre enfant goûte à tout mais, après quelques cuillerées, il tourne la tête sur le côté et n’en veut pas plus. Nous vous expliquons comment vous devez agir et si vous devez vous inquiéter.

 
Les mamans et les papas doivent observer leur enfant: grandit-il normalement? Dort-il bien? Joue-t-il? De temps en temps, il pique des petites crises de colère, est-ce normal? Si la réponse à ces questions est oui, et si le pédiatre, les courbes de croissance en main, insiste sur le fait que votre enfant se développe sans problème, pourquoi s'inquiéter?

Une chose que les jeunes enfants savent faire beaucoup mieux que les adultes est d'écouter leur propre corps et de se réguler, pour répondre à leurs besoins. Les cinq cuillerées de bouillie ou de purée qui, pour nous, ne semblent pas grand-chose, peuvent représenter une quantité idéale pour l’enfant, qui n'a pas à les dépasser.

La sensation de satiété est déterminée par différents stimuli qu’il faut respecter : l'estomac de certains enfants, par exemple, a des difficultés à contenir des quantités de purée, alors que d'autres n’ont aucun problème. Pour eux, évidemment, les rations devront être réduites, et les repas, plus fréquents. La quantité d'énergie dont chaque enfant a besoin est également différente : certains brûlent beaucoup de calories et d'autres, en revanche, se développent bien avec moins de calories.

 

Respectez son organisme

Une chose est certaine : forcer un enfant à manger plus que ce qu’il ne veut est une erreur, et est même dangereux. En fait, il y a un risque d'altérer les mécanismes naturels d'autorégulation de la satiété et de l'appétit, qui sont essentiels pour une croissance saine, à tout âge. Et si, même si c’est seulement une heure après avoir refusé la bouillie, l'enfant montre qu’il a de nouveau faim, vous feriez bien de satisfaire sa demande.

Il ne s’agit pas de petites représailles ou de caprices, mais simplement de respecter les rythmes délicats d'un organisme qui est encore très petit. Une fois le sevrage terminé, il est probable qu’un enfant qui mange peu, continue à manger peu. Toutefois, si, quoique limitée, son alimentation est variée et si l'enfant l’accepte volontiers, il grandira en bonne santé, en toute sécurité.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé