Quelles sont les anomalies de l’appareil reproducteur féminin ?

Un appareil génital féminin

Obstruction ou dysfonctionnement des trompes, endométriose, polypes et fibromes utérins, malformations structurelles de l'utérus... Voici en quoi consistent ces troubles et pourquoi ils affectent la fertilité de la femme.

 

Il existe certains défauts de l’appareil génital féminin qui peuvent rendre difficile, voire empêcher la conception naturelle d’un bébé. Parmi les principales causes d’infertilité chez les femmes, on trouve l’obstruction ou le dysfonctionnement des trompes, l'endométriose, les polypes et les fibromes utérins et autres malformations structurelles de l'utérus. Ces problèmes peuvent être détectés lors d’une consultation gynécologique, grâce à des examens appropriés.

 

Infertilité : problèmes dans les trompes

Grâce à des tests spécifiques, tels que l'hystérosalpingographie et la laparoscopie, le gynécologue peut savoir si les trompes d'une femme sont dégagées et saines. Le premier examen s’effectue en injectant une solution liquide dans l'utérus à travers le vagin. On fait ensuite des radiographies pour observer le passage du liquide à travers les trompes et ainsi vérifier qu'elles sont bien ouvertes.

La laparoscopie, quant à elle, est un examen plus invasif, qui consiste à insérer de très fins instruments chirurgicaux dans l'abdomen, en faisant de petits trous. Cet examen est plus précis car, non seulement il permet une meilleure observation de la zone, mais il permet également, le cas échéant, d'opérer directement les anomalies éventuelles (telles que les polypes et les fibromes).

Si les trompes sont fermées ou fonctionnent mal, il sera décidé, avec le médecin, s'il est préférable de résoudre le problème par une intervention chirurgicale ou s'il est préférable d'opter pour une fécondation in vitro.

 

Infertilité : endométriose

Chez certaines femmes, la muqueuse qui tapisse l'intérieur de l'utérus peut se développer de manière anormale, ou dans des zones hors de l'utérus (comme les ovaires et la vessie). Un excès de tissu peut créer des adhérences et des kystes et rendre la conception difficile. Pour diagnostiquer une endométriose, il suffit d'un contrôle et d’une échographie mais, dans la plupart des cas, il est également nécessaire d'effectuer une laparoscopie. Pour traiter une endométriose, il faut prendre des médicaments et une intervention chirurgicale peut être préconisée afin d'éliminer l'excès de tissu.

 

Infertilité : polypes et fibromes

La formation de ces excroissances, appelées polypes, sur la muqueuse de l'utérus peut réduire la fertilité chez la femme. Si les polypes sont très gros, ils peuvent provoquer des irrégularités du cycle menstruel et des pertes entre les menstruations. Les fibromes, cependant, sont des tumeurs bénignes de l'utérus qui peuvent avoir différentes tailles (de très petite à très grande). Lorsqu'ils sont détectés (avec une échographie ou une laparoscopie), les polypes et les fibromes peuvent être enlevés grâce à une intervention chirurgicale.

 

Infertilité : malformations de l'utérus

Bien que cela n'arrive pas très souvent, certaines anomalies structurelles de l'utérus peuvent causer des problèmes d'infertilité ou des fausses-couches récurrentes. En effet, chez certaines femmes, l'utérus peut avoir une structure différente, ce qui peut gêner la conception ou l'évolution correcte d’une grossesse. L'utérus, par exemple, peut être cloisonné (il peut être entièrement ou partiellement divisé en deux parties par une paroi fibreuse) ou bicorne (si la partie supérieure est divisée en deux parties). Si ces anomalies réduisent la fertilité, la chirurgie peut être recommandée.

 


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner mama