1. malou03
  2. Couple
Bonjour à tout(es)

ça fait un bon moment que je suis sur ce forum, que je lis, que je réponds aux autres, aujourd'hui c'est moi qui vient demander de l'aide.

Je ne sais même pas par où commencer pour résumer en quelques lignes une vie de couple. Désolée ça va être long. Je suis en couple depuis 7 ans avec mon mari, mariée depuis 3 et un petit garçon de deux ans. Notre enfant était voulu à deux et très désiré.

Depuis la naissance de notre enfant, il y a eu pas mal de tensions. Il faut dire qu'on a cumulé arrivée de bébé, problèmes avec sa famille (il a des rapports compliqués avec sa mère et a perdu son papa enfant), déménagement dans une autre région et changement de travail. Cela fait beaucoup ! Mais on voulait quitter Paris, son travail là-bas était trop intense et ne lui convenait plus (9h - 22h régulièrement). La grossesse a été merveilleuse malgré tous ces préparatifs : on avait hâte de notre nouvelle vie ! Nous avions prévu que je prendrai un congé parental jusqu'aux 2 ans du petit environ (je suis prof).
Quand le bébé est arrivé, il a tout de suite été chamboulé. C'est quelqu'un qui ne parle pas de ses ressentis et ne s'autorise pas vraiment à se les avouer de toute façon (tout mon contraire). Sa mère a été trop présente pendant les 15 jours qui ont suivi la naissance (après nous avons déménagé) et ça été très dur pour moi à vivre.
Une fois installés, notre vie n'a pas été totalement celle que l'on avait imaginé ensemble. Il y avait un malaise parfois, quelque chose qui manquait...et puis ma belle-mère qui voulait compenser notre départ, mais les émerveillements de la vie avec un tout petit, les beaux moments ensembles et l'idée qu'on a le temps finalement, ont fait que nous n'avons pas vraiment agi. Je suis quelqu'un de très franc donc je disais ce que je ressentais, que je voyais qu'il y avait des choses qui n'allaient pas, mais lui préférait occulter et détester que je le bouscule. Nous avons donc alterné moments de tensions et accalmies. Nous ne connaissions personne dans la ville dans laquelle nous nous sommes installés et nos familles respectives sont à 3h chacune. Cet isolement n'a pas aidé je le sais.

Cet été, mon mari a commencé à montrer beaucoup de distance. Au début, il donnait comme excuse le travail mais comme je lui ai montré que je voyais que quelque chose n'allait pas, il a avoué qu'il m'a dit vouloir de l'air et il n'est pas revenu nous chercher alors que j'étais en vacances chez mes parents (et qu'on devait fêter nos 3 ans de mariage hem !). Passer le - gros - choc, je lui ai dit que je comprenais mais que c'était notre maison et que son fils avait besoin de son espace : s'il voulait réfléchir, il fallait que lui parte. Je suis donc rentrée, et là montagnes russes. Après explication, il me dit que le chemin qu'on avait pris et qu'il avait parfois pris lui même il le reconnait, ne lui convenait plus . Qu'il m'aimait mais que pour rester ensemble il faudrait tout reconstruire et qu'il n'en avait pas envie. Pour moi c'était la fin, mais c'était tellement horrible d'entendre ça que sous le choc, je ne l'ai pas retenu. Finalement, c'est lui qui est revenu vers moi. Il ne voulait pas partir mais c'était mauvais pour tout le monde. Un coup on se disait qu'on pouvait arriver à surmonter cette crise, un coup il était tellement odieux que non. Bien sûr, on a beaucoup parlé et cela a mis les choses au clair mais je trouvais ça trop malsain. Le petit voyait que cela n'allait pas et j'étais très mal.

Je suis donc partie. Je suis allée voir un avocat et la mort dans l'âme me préparait à une séparation, j'ai vu que lui au contraire redevenait insistant. Je suis revenue dans notre appartement pour faire mes cartons et il m'a demandé de nous redonner une chance. Moi j'avais essayé de faire taire mes sentiments mais je ne pouvais pas refuser. Pour moi, on abandonne pas son mariage et sa famille à la première tempête.
Nous avons essayé de faire le point. Il ne voulait pas faire de thérapie de couple ou aller voir quelqu'un pour lui faire le point. J'ai donc pris des bouquins et lui ai proposé de faire des exercices qui nous ont bien aidé. Comme les raisons des tensions de ces deux ans avaient été mises au clair, elles n'étaient plus présentes. Plus d'agressivité et de disputes. Je lui ai proposé beaucoup de changements pour que chacun puisse trouver son équilibre (sans renier malgré tout ce que je suis). Cela a duré presque un mois. Malgré tout, j'avais l'impression que nous étions juste un couple d'amants et pas une famille, comme si il y avait "nous" et notre rapport à notre enfant individuellement. Nous n'étions pas une famille qui regarde dans la même direction.

Il a toujours eu peur de l'engagement et cela a été un problème au début de notre relation, nous avons même failli rompre très rapidement à cause de ça. Mais il a changé. J'avais toujours peur malgré tout que tout s'arrête et lui (je le comprends maintenant) était rassuré par cette porte de sortie que je maintenais ouverte par mes craintes. Nous étions pacsés et nous parlions bébé et il m'a surprise en me demandant en mariage (ce n'était pas sa philosophie). Je me dis maintenant que c'était pour reculer le moment bébé car même s'il en avait envie, ça lui faisait peur. Une fois mariés, peut être enthousiasmé par ses nouveaux voeux, c'est lui qui a insisté pour faire un bébé. Pour moi, ce manque de confiance dans mon couple était une insulte à notre mariage et j'ai donc travaillé ma confiance et arrêté de craindre qu'il ne m'aime plus. Cela s'est renforcé avec l'arrivée de notre enfant. Je nous voyais vieillir ensemble (et pas "peut être qu'on divorcera" lol) et je pense que cela l'a angoissé. Je lui ai parlé de tout ça et il est d'accord avec ça.

Nous avons décidé de nous séparer, quel avenir possible avec quelqu'un qui ne sait pas s'il veut un avenir avec moi, ce qui le rend froid et distant parfois ? Qui est paniqué par l'idée d'une vie de famille mais ne veut pas faire d'efforts pour régler cette angoisse ?

Malgré tout, on s'aime. Et lui, une fois "libre" c'est à dire quand on se dit qu'on se sépare, redevient l'homme dont je suis tombée amoureuse. Nous sommes très complices et pas du tout en froid mais je pleure sans arrêt dès que je suis seule.

Je dois déménager très bientôt, nous devons mettre en vente l'appartement que nous venions d'acheter, et je suis effondrée de voir que nous n'allons pas former une famille pour mon fils.

Bref, c'était long mais c'est la première fois que je l'écris.
Ajouter une réponse
Réponse acceptée Pending Moderation
J'ai une application merveilleuse, pour exactement ce genre de travail, ce n'est certainement pas le mien, mais quand même, ce n'est pas mal du tout, le fait est que vous pouvez contrôler le processus de travail monitask.com de votre équipe à partir de n'importe où écrans d'enregistrement de surveillance des employés à distance, etc. ne sera pas en mesure de s'envoler. et tout sera livré à temps
Réponse acceptée Pending Moderation
En direct, vous les filles ne prennent pas au sérieux et vous voulez, le plus rapidement possible, se débarrasser de ce problème? Ensuite, je vous conseille d'essayer d'attirer votre attention sur ce site https://www.rdvtorride.com/rencontre-femme-seule.html, où vous pouvez trouver une fille d'intérêt. Je vous souhaite bonne chance, je suis sûr que vous réussirez
Réponse acceptée Pending Moderation
Malheureusement, je suis exactement dans le même cas que toi Malou :( Même la communication devient inexistante.
j'attends vivement de vos conseils, merci d'avance. ;)
  • Page :
  • 1


Il n'y a pas encore de réponses pour cet article.
Soyez l'un des premiers à répondre à ce message!
Visiteur
Votre réponse
Je ne suis pas un robot
Afin d’éviter le spam, merci de bien vouloir introduire le code que vous voyez ci-dessous: