Le dispositif, qui coûte 38€, évite les complications à la naissance des bébés de faible poids.

 


L’Hôpital Vall d'Hebron de Barcelone en Espagne, a mené un programme avec 380 femmes volontaires et dont le résultat a été une diminution de 75% du risque d'accouchement prématuré. Il s’agissait d’introduire dans l’utérus des futures mamans présentant un risque d’accouchement prématuré, un anneau de silicone de sept centimètres de diamètre. Une fois déployé, l'anneau retient le col de l'utérus, ce qui empêche la sortie éventuelle de la tête du fœtus prédisposé à naître prématurément.

Elena Carreras, coordinatrice de l'étude et chef du service de médecine materno-fœtale de l’Hôpital Vall d'Hebron, explique que cette méthode est très accessible et facile à mettre en œuvre. Les femmes qui ont participé à ce programme avaient en commun un col de l’utérus particulièrement court, une anomalie morphologique à l’origine de la principale cause de naissance prématurée. Cette particularité peut être détectée lors de l’échographie réalisée à la 20ème semaine de grossesse.

« Pour la première fois, nous avons réussi à réduire de 75% le nombre des naissances prématurées, nous dit le Dr Carreras. Ces naissances de bébés, toujours de faible poids, sont la principale cause de décès dans le premier mois de vie ». De fait, bien que la technologie actuelle permette à de nombreux bébés prématurés de survivre, le risque existe qu’ils souffrent de graves séquelles au cours des premières semaines, en particulier au niveau de leur développement neuropsychologique. En limitant ces accouchements prématurés, on règle ce problème.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM



banner mama

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg