L'interruption médicale de grossesse ou IMG

Une femme enceinte triste

Si la future maman est en danger ou si on détecte une malformation grave chez le bébé, il est alors possible d’interrompre la grossesse.

 

Il arrive parfois qu’au cours d’un examen prénatal, une malformation importante ou une maladie incurable soient détectées chez le bébé (anomalie chromosomique comme par exemple la trisomie 21, malformation fœtale…). Dans ces cas-là, si l’équipe médicale estime que cela peut rendre l’existence de l’enfant difficile ou que sa survie en en jeu, elle peut proposer ou conseiller une interruption médicale de grossesse.

Une IMG ou interruption médicale de grossesse peut également être recommandée si les médecins considèrent que la grossesse met en danger la santé de la mère. Cela concerne par exemple les femmes atteintes d’un cancer et nécessitant un traitement de radiothérapie. Dans tous les cas, cette décision revient à la mère.

 

Qu’est-ce que l'interruption médicale de grossesse ou IMG ?

Il s’agit d’un avortement qui peut être pratiqué jusqu’au terme de la grossesse, à la demande des parents et après validation de l’équipe médicale.

En fonction de l’avancée de la grossesse et de l’urgence de la situation, le fœtus peut être retiré soit à l’aide d’une méthode médicamenteuse, soit à l’aide d’une méthode chirurgicale.

Si les parents souhaitent mettre fin à la grossesse pour des raisons de santé de la mère, l’équipe médicale qui validera l’interruption doit être composée de :

• Un gynécologue-obstétricien membre d'un centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal.

• Un médecin choisi par la femme enceinte.

• Un assistant social ou un psychologue.

• Un spécialiste de l'affection dont la femme est atteinte.

Si l’interruption concerne la santé de l’enfant, la demande doit est examinée par l’équipe d’un centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal (CPDPN). La femme enceinte peut demander qu’un médecin de son choix participe à la concertation.

 

Déroulement d’une interruption médicale de grossesse ou IMG

Avant l’interruption médicale de grossesse ou IMG, un entretien est prévu avec un médecin ou une sage-femme pour expliquer aux parents le déroulé de l’intervention et pour qu’ils puissent poser toutes leurs questions et faire part de leur souhaits.

La méthode médicale se déroule en deux phases :

1/ Si le fœtus a moins de 24 semaines

Si le fœtus a moins de 24 semaines, la maman prend un anti-progestatif qui va bloquer l’action de la progestérone (hormone permettant le maintien de la grossesse).

48 heures après, on déclenche le travail avec la prise de prostaglandine. Cela permettra l’expulsion du fœtus qui ne survivra pas aux contractions.

 

 2/ Si le fœtus a plus de 24 semaines

Si le fœtus a plus de 24 semaines, avant le déclenchement des contractions, on injecte un médicament dans le cordon ombilical pour arrêter le cœur du bébé. À ce stade de la grossesse, le fœtus est considéré comme un enfant. Les parents doivent donc lui attribuer un prénom et il doit être inscrit sur le livret de famille. Il pourra également être inhumé.

 

 La méthode chirurgicale est une césarienne classique. Elle est peu utilisée et est réservée aux situations d’urgences dans lesquelles la méthode médicamenteuse n’est pas possible. En effet, l’accouchement par voie naturelle est toujours privilégié afin d’éviter de fragiliser l’utérus pour d’éventuelles futures grossesses.

Après l’IMG, les parents peuvent choisir de réaliser, ou non, des examens sur le placenta et le fœtus afin de trouver les causes des anomalies.

 

 Le deuil périnatal

Prendre la décision de mettre un terme à une grossesse est une expérience traumatisante pour la maman et pour le couple. Lors de cette étape, une prise en charge psychologique de la maman ou du couple, est tout d’abord assurée par l’équipe soignante (sage-femme, obstétricien…), qui leur offrira, par la suite, la possibilité de continuer le suivi avec un psychologue afin de faciliter le travail de deuil.

Plusieurs associations accompagnent et soutiennent les parents dans cette douloureuse expérience :

 http://association-agapa.fr/lassociation/

 http://petiteemilie.org/ 

 


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Merci pour cet article qui manquait à votre site.
    Pour avoir été dans le cas, c'est une décision difficile à prendre et pas facile à vivre. Et les délais légaux sont parfois long entre l'annonce et l'IMG.
    Il y a également un livre témoignage qui parle de ces situations "Ma petite Plume" de Julie de Troy.
    Courage à toutes les mamans dans cette situation.

banner mama