Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

La tétine est un objet qui suscite la controverse chez les parents. En tant qu’objet de consolation des tout-petits, elle est aussi pointée du doigt dès que les problèmes de dentition se posent.

Avec des avantages aussi évidents que la libération des tensions de bébé ou l’apprentissage de l’autonomie, la tétine reste un objet causant des interrogations chez les mamans, mais aussi de culpabilité car une tétine permet parfois d’obtenir facilement « la paix » quand un petit enfant pleure. Avec ce dossier complet incluant les aspects législatifs et les points de vue d’experts, gagnez en confiance dans son utilisation.

 

L’attachement de bébé à sa tétine

Substitut de l’allaitement, la tétine apporte de la consolation à votre bébé. Il est courant de voir un tout-petit réclamer sa « sucette » quand il vient de se faire mal ou quand il veut s’endormir. Il arrive donc qu’une maman voie avec désespoir son enfant de 3 ans s’accrocher à sa tétine. Puis vient la crainte de l’effet néfaste que la tétine pourrait avoir sur la dentition.

Tous les bébés s’attachent à leur tétine et en deviennent dépendants. Rassurez-vous, il n’y a rien à craindre, que ce soit pour la dépendance psychique ou pour les éventuelles anomalies de la dentition. En effet, les structures osseuses de la bouche des tout-petits sont en évolution et ne risquent pas d’être altérées. De plus, les matériaux sélectionnés actuellement pour la fabrication des tétines sont moins dangereux. L’acte de sucer sa tétine ne diffère donc en rien du fait de sucer son pouce.

 

Tétine de bébé : matériaux et formes

1/ La matière des tétines

Deux matières dominent le marché des tétines pour bébé, le latex et le silicone.

- Le latex. Caoutchouc naturel, il confère aux tétines de la souplesse et de la résistance. Les tétines en latex sont de couleur ambrée ou jaune. Avec l’usage, cette matière retient les odeurs et prend du volume. C’est le signe qu’il faut une nouvelle tétine pour bébé.

- Le silicone. Ce plastique mou de fabrication industrielle apporte à la tétine de l’élasticité. Contrairement au latex, le silicone ne retient pas les odeurs et garde constamment la même forme. Les tétines en silicone n’ont pas la même résistance que celles en latex puisqu’elles se déchirent à la moindre petite entaille.

 

2/ La forme des tétines

Trois formes de tétines sont actuellement commercialisées :

- La tétine en forme de cerise : très prisée, c’est une tétine sphérique et de grand volume.

- La tétine en forme de goutte : elle a été façonnée à l’image d’une goutte d'eau. Sa forme ovalaire la préserve de déformer la structure du palais.

- La tétine anatomique : c’est la plus ergonomique, c'est-à-dire celle qui convient le mieux à la conformation de l’intérieur de la bouche de l'enfant.

 

Existe-t-il une tétine idéale ?

La tétine idéale pour un bébé sera logiquement celle qui ressemble le plus à la forme de sa bouche. C’est ce que révèlent les dernières études scientifiques, statuant la nécessité de simuler l’acte de succion sur le sein de la maman.

Rappelons le mécanisme de la tétée normale : aucun des muscles buccaux ne doit souffrir au cours de la succion. La langue se glisse en avant et la mâchoire fait un mouvement rythmé de bas en haut.

La tétine qui répondrait à ces critères optimaux serait donc un modèle qui ne force pas la bouche à s’ouvrir et qui ne fait aucune pression sur la mâchoire, ni sur le palais. Le contact entre le palais et la tétine devrait se rapprocher au mieux de la langue.

 

Tétine : la réglementation en vigueur

Les tétines doivent répondre aux normes de sécurité NF S 54-003 de la législation européenne. La règlementation porte sur la qualité, la résistance et la non-toxicité des matériaux. La tétine doit aussi être hypoallergénique. Le latex et le silicone sont autorisés, à condition de répondre à ces critères. Un plastique dénué de bisphénol A est utilisé pour la collerette et l’anneau de la tétine.

Une tétine qui répond aux normes en vigueur doit mesurer 30 mm au maximum. Sa flexibilité doit être prouvée et la prise en bouche doit être facile pour bébé.

Par mesure de sécurité, la tétine et sa collerette doivent être parfaitement fixées et non détachables, même si bébé tire sur l’ensemble. La collerette doit comprendre des orifices d’aération pour la respiration de l’enfant et être plus large que la bouche de bébé.

Les sucettes de nuit sont dépourvues d’anneau pour la protection du visage de votre enfant. Toutefois, si un anneau est présent, il doit être bien fixé.

 

Tétine pour bébé : quelques précautions d’utilisation

Ne donnez jamais la tétine à votre bébé sans l’avoir préalablement lavée à l’eau et au savon. Mieux encore, stérilisez-la.

Il est préférable de ne pas utiliser la même tétine pendant plus de 2 mois. C’est un gage de sécurité et de santé. Pour ne pas user rapidement une tétine, il vaut mieux en utiliser au moins deux simultanément et alterner.

Ne cédez pas à l’envie d’enduire la tétine de sirop ou de confiture. Cela présente un risque élevé de développer des caries dentaires chez votre bébé.

Ne laissez pas un enfant sans surveillance lorsqu’il a une tétine dans la bouche. S’il l’enfonce par mégarde au fond de sa gorge, il pourrait s’étouffer sans pouvoir vous alerter.

Vérifiez régulièrement le bout des tétines de votre bébé. Il peut arriver qu’il en morde l’extrémité.

 

Tétine : les questions des mamans

La tétine est-elle indispensable pour mon bébé ?

Non. La tétine n’est qu’un substitut du sein de la maman, conçu pour lui ressembler. Certes, elle apporte du réconfort lorsque la maman ne peut pas lui offrir le sein, mais elle ne peut pas prendre sa place dans sa vocation nourricière. La tétine n’est donc utile que lorsque la maman est obligée de s’absenter.

 

Est-ce que la tétine peut interférer dans l'allaitement ?

La prise en bouche de la tétine et du sein de la maman est différente. Pour tenir la tétine, bébé entrouvre ses lèvres. Pour téter, il prend le téton mais aussi l’aréole qui entoure celui-ci. Ainsi, la tétine peut gêner la mise en route de l’allaitement maternel, par confusion.

Si bébé a un allaitement artificiel (avec un biberon), la confusion sein-tétine ne sera pas un problème puisque le mécanisme d’action est similaire.

La théorie de la confusion sein-tétine reste toutefois une controverse. D’après les détracteurs de cette idée, la tétine n’a aucun effet nocif sur l’allaitement ou encore la dentition. À leur avis, l’échec de l’allaitement maternel exclusif est causé par l’incapacité de la maman à répondre aux besoins de bébé pour un allaitement à la demande.

Des recherches ont cependant permis de relier l’arrêt précoce de l’allaitement maternel et le fait de donner une tétine à son bébé.

 

Comment éviter que la tétine n'interfère dans l'allaitement ?

Pour que le processus d’allaitement maternel ne soit interrompu par l’usage de tétines, il faut laisser au sein le temps de stabiliser la production de lait selon les besoins de bébé. Cela prend environ 1 mois.

 

Est-ce que la tétine peut nuire à la dentition de mon bébé ?

Le souci d’un problème de dentition est lié à l’utilisation de sirop ou de miel avec les tétines. Dans ce cas, les caries apparaîtront précocement.

En absence d’anomalies génétiques des mâchoires, il n’y a pas à craindre de l’action des tétines sur les arcades dentaires. Par contre, une éventuelle malocclusion déjà installée peut être aggravée par l’utilisation des tétines.

La tétine ne doit pas être utilisée au-delà de 3 ans. C’est un âge décisif pour la croissance et la forme finale des structures osseuses de sa bouche, de ses dents et de son palais.

Les conséquences réelles de l’usage de la tétine sur l’anatomie de la bouche du bébé dépendent en fait de la durée, de la fréquence d’utilisation ainsi que de la prédisposition génétique de l’enfant pour des problèmes de malocclusion.

Comparé à la succion du pouce, le fait de sucer une tétine a des effets nocifs moindres. En effet, un bébé se sépare plus facilement de sa tétine. On peut dire que le sevrage se fait plus tôt et de manière plus douce.

 

Est-ce que dormir avec une tétine réduit le risque de mort subite du nourrisson ?

Les dernières recherches sur le sujet ont pu démontrer que le fait de sucer une tétine au cours du sommeil réduirait le risque de mort subite du nourrisson. Cela s’expliquerait par l’activité relative de bébé et la légèreté du sommeil en parallèle avec la succion.

 

Quels conseils pour l'utilisation de la tétine ?

N’utilisez pas la tétine pour remplacer votre sein. La tétine n’est pas toujours la seule et unique raison pour laquelle bébé pleure. Vérifiez d’abord s’il y a d’autres raisons avant de l’offrir sa tétine. En somme, la tétine sert à consoler bébé, mais n’a pas à devenir l’unique objet de son réconfort. Enfin, il n’est plus convenable de donner la tétine à un enfant de plus de 3 ans, que ce soit pour des raisons anatomiques ou des raisons émotionnelles.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
2 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - Dubois

    Bonjour je participe pour mes jumeaux qui arrive en juin

  • Je suis très étonnée de votre introduction : comment un objet en plastique peut il "tenir compagnie" à un enfant ?
    De plus, la confusion sein/tétine peut intervenir à n'importe quel âge. Encore cette semaine, j'ai vu des mamans de bambins (plus de 1 an, voir 2 ans) qui ont subi des confusions à cause de la sucette. La sucette est a proscrire complètement dans le cas d'un allaitement !