Les enfants souffrant d'obésité présentent un niveau plus élevé d'hormones dont le rôle est de réguler le stress que les enfants avec un poids normal. Nous vous donnons plus de détails sur une étude menée récemment aux Pays Bas.

 

Une étude menée par des chercheurs de l'Hôpital pour Enfants Erasmus MC-Sophia de Rotterdam (Pays-Bas) et publiée dans The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism est arrivée à la conclusion que les enfants obèses ont un niveau plus élevé d'hormones de stress, ce qui les rend particulièrement sujets, dans une proportion plus élevée que les autres enfants de poids normal, à subir les conséquences négatives de ce trouble.

Les spécialistes en charge de l'étude affirment que les résultats montrent que les enfants obèses de seulement huit ans ont des taux de cortisol chroniquement élevés. Toutefois, étant donné le caractère observationnel de l'étude, on ne sait pas si, en réalité, les enfants obèses éprouvent plus de stress psychologique ou si leur corps gère les hormones de stress différemment.

Pour cette raison, les conséquences de cette association entre l'obésité et les hormones de stress seront évaluées dans des études futures. Cependant, ces découvertes dans le domaine de l'obésité infantile peuvent améliorer la compréhension de ce trouble et changer la façon de le traiter.

Il ne faut pas oublier que le cortisol, une hormone qui est produite et s'accumule dans le sang quand une personne est confrontée à une situation stressante, peut causer des problèmes de santé graves dans le cas d'une exposition continue.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé