1. smilemo13
  2. Couple
Bonjour à toutes,

Je suis en couple depuis 6 ans et nous venons d'avoir une adorable petite fille qui va fêter ses 4 mois dans une semaine.
1 mois après la naissance de notre puce j'ai senti que mon conjoint était distant avec moi, plus trop de gestes tendres, plus d'attentions, libido en berne...
Quand je lui en ai fais part il m'a avoué que cela faisait déjà quelques mois (dès mes 3 mois de grossesse en mars 2015) qu'il ne se sentait pas très bien, il se sentait parfois vide de sentiments, un peu perdu dans ses sentiments... mais que ça passait petit à petit.

Au début j'ai mis ça sur le compte de la grossesse, l'engagement, devenir papa qui le chamboulait un peu. Sachant qu'il a perdu son père il y a quelques années, ça devait lui raviver des souvenirs.
Après avoir discuté de cela les choses se sont légèrement arrangées : de nouveau des attentions, des gestes tendres, niveau sexe par contre ce n'est pas ça (je n'ai pas repris la pilule et je n'ai pas encore eu le retour de couche pour stérilet donc capote qu'il ne supporte pas trop, ça lui "casse son envie" dit-il).

Mais alors que je viens de reprendre le travail et que l'on essaie de se rythmer avec la petite, la crèche, etc. il m'annonce que son problème est toujours d'actualité... et m'apprend qu'en fait son mal être est apparu un soir où, en déplacement pour son travail, dans sa chambre d'hôtel il a pensé à une autre femme, qu'il avait l'impression qu'elle lui manquait (c'est une collègue de travail, qu'il a connu quelques mois avant de changer de poste et de lieu de travail) et à partir du moment où il a eu cette pensée, il a remis en question notre couple, notre relation. Et il s'avère que cette collègue est tombée amoureuse de lui et lui a avoué alors qu'il ne s'y attendait pas !!! Il m'a juré qu'il ne s'était jamais rien passé et qu'ils ne s'étaient pas revus en dehors de quelques réunions de travail.

Il a essayé de passer outre ces pensées, comme j'étais enceinte il ne voulait pas m'en parler avant et pensait que c'était passager.
Or cela va donc faire presqu'1 an que c'est arrivé (mars) et ça le "bouffe" physiquement et mentalement. Il ne sait plus où il en est et ce qu'il veut pour l'avenir.

Aujourd'hui il souhaite prendre du recul pour réfléchir et prendre une décision : soit partir vivre une nouvelle relation avec sa collègue et donc mettre fin à notre relation. Soit revenir dans notre vie à 3.

Je me retrouve donc seule à la maison avec la petite, il dort chez sa mère qui habite à côté de chez nous, revient le matin vers l'heure du lever de la petite et repart le soir lorsqu'elle dort.

Je suis complètement perdue, anéantie. Je l'aime et je n'envisage pas ma vie sans lui. Nous avons voulu un enfant ensemble, elle a été plus que désirée et c'est même lui qui en voulait "plus que moi" (façon de parler). Si j'ai fais un enfant avec lui c'est pour construire une famille unie, voir grandir ma fille avec son père à côté...

Aujourd'hui j'ai peur de sa décision, je ne sais pas comment me comporter, j'ai l'impression que c'est perdu d'avance et que ses sentiments envers moi sont trop estompés pour pouvoir renouer quelque chose (ça fait quand même un an qu'il rumine cela et que c'est toujours pas réglé dans sa tête/son coeur...).

Je ne sais pas quoi faire, j'ai peur de me retrouver toute seule avec ma fille, à devoir réinventer une nouvelle vie alors que ma vie actuelle me satisfait pleinement. J'ai peur de le perdre alors que je l'aime plus que tout et que je ne vois pas ma vie sans lui.

Je me dis que c'est de ma faute car je n'ai rien vu venir car je devais être trop focalisée sur ma grossesse puis sur ma fille à sa naissance. Il dit n'avoir rien à me reprocher mais que c'est lui qui doute.

Bref aidez-moi à y voir plus clair, qu'en pensez-vous ? Dois-je le laisser réfléchir tranquillement et faire l'indifférente, ne pas lui donner de nouvelles pour essayer de créer un manque ? Je lui ai proposé un week-end rien que tous les deux pour nous retrouver mais m'a répondu qu'il préférait rester seul. Du coup je voudrais lui montrer que je veux sauver mon couple mais je ne sais pas comment. Je ne veux pas non plus l'étouffer dans cette période où il veut réfléchir...

Que dois-je faire ? Avez-vous vécu qq chose de similaire ?
Je tiens à préciser que c'est la première fois que notre couple traverse une crise, nous ne nous sommes jamais disputé, nous avons toujours été sur la même longueur d'ondes.. est-ce que la paternité peut avoir un lien ?

Merci d'avance
Ajouter une réponse
Réponses (29)
Réponse acceptée Pending Moderation
Salut,

Je voulais savoir si la situation s'était arrangée. Vous avez pu surmonter cette crise ?
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonsoir,

Je suis dans une situation similaire. Mon conjoint a totalement changé de comportement à mon egard dès que j'ai eté enceinte! Alors que ce bb etait vraiment voulu... Il m'a dis à une semaine de la premiere ecjo (3 mois) qu'il ne voulait plus le bb et qu'il ne savait plus où il en etait dans ses sentiments.

Je vous fais pas un dessin de ma grossesse.. Je n'ai pris que 2kg et j'etais tres surveillée par le corps medical car ça n'allait pas.. Et le pire c'est que moins j'allais bien plus il me rabaissait...


Arrive l'accouchement, les sf ne voulaient pas qu'il assiste à l'accouchement car la grossesse l'a ait dejà fortement derange.. Mais il a tenu et a "tout vu"! Et donc comme prévu... Il m'a rejeté par la suite... Tres dur à vivre.. Surtout apres une grossesse et un corps qu'il faut accepter... 1 mois apres la naissance, je lui fais par des mes doutes et il me repond qu'il n'a plus de sentiment pour moi.... Wouaaa! J'ai craqué! C'etait la goutte d'eau en trop! Je suis partie chez mes parents pour 2 semaines et à mon retour nous avons eu une discussion... Pk pas essayer de nouveau...? Mais maintenant cela fait 6 mois que nous sommes de nouveau ensemble ou devrais je dire qu'on fait de la collocation. Mais je l'aime et je ne veux pas élever ma fille sous un toit different que celui du père... Je voulais une vraie vie de famille...
Je ne suis pas heureuse dans ma situation mais je ne vois pas d'echapatoire...
Réponse acceptée Pending Moderation
Merci à toutes pour vos réponses.
Avec toute cette histoire, je suis moi même perdue et passe par une période de questionnements. J'oscille entre tristesse, désespoir, espoir, colère...
Je cogite beaucoup depuis cette annonce et me suis demandée si il y avait vraiment que cette histoire de collègue et si c'était pas une remise en question de sa vie dans sa globalité.

Nous avons donc eu une discussion lundi soir pour m'éclairer un peu plus, pour que je puisse comprendre un peu mieux la situation. Je lui ai dis que si besoin j'étais prête à ce qu'on aille voir quelqu'un d'extérieur pour trouver des solutions.
Ça lui a fait du bien qu'on en rediscute et à moi aussi, je ne pouvais plus ruminer toute seule. Nous avons toujours beaucoup discuté dans notre couple. Il m'a redit qu'il était perdu car il avait ressenti comme avec son 1e amour pour cette collègue et qu'en même temps il était bien avec moi qu'il était heureux de sa vie, qu'il n'avait rien à me reprocher, mais ce sentiment qui est apparu du jour au lendemain lui ont fait se poser bcp de questions.
Comme il en avait parlé à personne, pensant s'en sortir seul, au final il s'est retourné le cerveau tout seul... Aujourd'hui qu'il m'en a parlé et en a parlé à son entourage il sent qu'il peut avancer. Il n'aurait jamais du attendre autant de temps pour en parler, mais il ne voulait pas m'en parler pendant ma grossesse, et pour le coup heureusement.

Il ressent toujours de l'amour pour moi, il aime notre fille et son vœu le plus cher c'est de vivre en famille, heureux tous les 3. MAIS ce sentiment pour sa collègue lui met le doute et il ne veut plus nous faire souffrir. Il veut prendre du temps pour réfléchir et prendre la meilleure décision.
Il ne veut pas "tester" avec sa collègue, se rendre compte que ça ne va pas et revenir vers moi. Comme il ne veut pas rester avec moi si c'est pour toujours avoir un sentiment refoulé pour une autre, ce ne serai pas sain. Il en est conscient. Il veut prendre une décision et s'y tenir. Et il sait que si sa décision est de rester avec moi et notre fille alors nous devrons prendre le temps de nous reconstruire car quelque chose s'est tout de même cassé. Il sait qu'il devra ramer pour regagner ma confiance et qu'on se sente de nouveau bien ensemble.

Pourquoi les hommes se prennent-ils autant la tête ? On parle des femmes qui sont compliquées mais franchement...
Je lui ai dis que moi aussi à un moment donné de notre vie commune, je m'étais posée des questions, tout le monde se pose des questions un jour. Mais que c'était vraiment furtif puisque je me sentais tellement bien dans ma vie avec lui, avec pleins de projets que je n'avais pas de raison de croire que l'herbe était plus verte ailleurs... Si tu es bien dans ta vie pourquoi penser que c'est peut-être mieux ailleurs ! Vis ta vie et point barre... c'est ce que je lui ai dis lundi !

Pour résumé, il continu de réfléchir, se confie à sa mère et tout ça lui fait du bien. Le soir il continue de dormir chez elle après que la petite soit endormie puis revient le matin vers l'heure à laquelle elle se réveille.
La semaine prochaine il va revenir un soir sur deux en dormant dans le salon. J'espère qu'il aura pu réfléchir et commencer à entrevoir une solution.
Je lui ai dis que je lui laissais le temps de réfléchir mais que je n'attendrais pas 3 mois. Il est d'accord que cette situation ne peut pas durer éternellement et qu'il devra prendre une décision dans pas trop longtemps.

Voilà, j'attends. La patience n'a jamais été mon fort, sauf depuis la naissance de ma fille et les biberons qui durent... lol
Heureusement qu'elle est là, elle me permet de garder un peu le sourire.

La suite au prochain épisode ! encore merci à toutes.
Réponse acceptée Pending Moderation
HA oui je pensais qu'il était parti depuis plus longtemps !
Effectivement il est peut être bon qu'il réfléchisse mais pas trop longtemps non plus car il ne peut pas te laisser comme ça.
Il a deux solutions _soit il termine votre relation _soit il revient et il sort les rames car bien que tu l'aimes et penses à ta fille je pense que ce qui a été dit à été dit et il vous faudra reconstruire les choses.
En tout cas j'espère vraiment que tout s'arrangera.
Encore plein de courage et tiens nous au courant
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour, en vous lisant je pense qu'il à le contrôle de la situation c'est lui qui gère les sentiment il possède la situation peut être pensé a toi et ton bébé et lui montré que toi aussi tu vie et que tu as des sentiment un ressenti il faux essayé de reprendre la situation en main qu'il perde le contrôle un petit peut et qu'il se rende compte peut être qu'il risque de perdre se qu'il à peut être de plus chère mais il faut le mettre en situation pour qu il comprenne c'est mon point de vue cela pourras peut être servir d'électrochoc de voir que tu prend la situation en main et qu il perd le contrôle .Je ne suis pas parole d'évangile mais c'est mon ressenti il c'est pertinemment que tu l'aime et pour lui il se dit peut être inconsciemment (je dit bien inconsciemment) si sa ne marche pas avec ma collègue j'ai toujours la mère de ma fille mais attention j'espère que sa reste inconsciemment sinon il joue un jeux vicieux.Maintenant si il est réellement perdu dans tous sa avec cette collègue, alors pour moi je suis sincère c'est qu il à peut être aussi des sentiments inavoué tu ne pense pas comme ça a une collègue c'est aussi qu une complicité c'est faite entre eux se n'est pas honnête de sa part cela ne se crée pas un un soir!!! (excuse moi je suis en colère). quand tu est avec qu'elle qu'un que tu construit qu'elle que chose tu es adulte et responsable et tu connais les sentiment que tu a envers ton conjoint on ne joue pas avec les sentiments c'est mal sain. bon courage à toi excuse moi je suis peut être directe mais il sais qu'il te fais souffrir et il y a un moment ou il faut aussi s'assumer et prendre sa vie en main ce n'est plus un petit garçon il à conçu se petit bébé avec toi il faut qu il en prenne conscience, pour moi il faut que tu lui fasse perdre pied reprend la situation en main bon courage a toi ton bébé et à lui aussi.
Réponse acceptée Pending Moderation
bonjour
période assez compliqué pour toi donc déja je te souhaite beaucoup de courage mais surtout pense a ta puce avant tout.
perso je te conseillerais de le laisser réfléchir car peut etre et il perdu dans ces sentiment mais se qui est sur malgrés qu'il y est cette femme il y aura toujours votre fille entre vous deux donc toujours un lien d'affection entre vous deux.
Mais si t'essaye de sauver ton couple alors que ton homme a peut etre des sentiments pour une autre femme cela ne seras pas sain pour vous et la petite!
Désolé d'étre aussi séche mais laisse le réfléchir et savoir ou il en ai dans sa téte et son coeur pour avoir un bon avenir avec ou sans lui.
Pour l'instant préoccupe toi de ta puce et lui reviendra quand il auras pris la décission c'est facile a dire mais difficile de le faire...
bon courage
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonjour,

Votre situation m'a rapellé quelque peu mon histoire.
Je vous raconte un peu et je vous donnerais mon point de vu survotre histoire après.

Ma fille vient d'avoir 5ans et je me suis séparée de son père, elle avait 1ans 1/2...

Comme vous, il désirait un bébé "plus que moi".
Nous étions très complice, on s'aimait énormément.
La grossesse a commencé. Il était aux anges. Puis au fur et a mesure que mon ventre s' arrondissait il s'est éloigné.
Je me suis donc encore plus concentré sur ma grossesse.
Il souriait de moins en moins. Sortait des qu'il pouvait.
J'ai appris qu'il avait renoué avec SON ex (elle avait beaucoup comptait pour lui) j'était enceinte de 7mois.
J'ai preferé pardonner et finir ma grossesse avec le sourire.
Je tenais a mon couple et surtout a notre futur famille.
Il a participé a l'accouchement.
C'était une journée géniale.
Nous avons beaucoup rit, on s'est soutenu, de nouveau complice comme avant.... mais ça n'a durée qu'une journée !
Les jours suivant il est passé parfois en coup de vent nousvoir a la mmaternité.
Le retour a la maison m'a scotché !
Il m'a dit que d'avoir eu cet enfant été une bêtise qu'il n'était pas prêt, qu'il n'en voulais pas.
Il a fait une dépression( je me suis toujours dit que c'est lui qui avait fait le baby blues)
J'ai essayé de sauver notre couple.
Proposé d'aller voir un thérapeute de couple. Qu'il voit un psychologue... ou simplement de parler a sa mère.
Il n'a pas voulu.
Il s'est enfermé dans son mal être.
Des fois il ne me parlais pas pendant 5jours.

Ma fille m'a fait réagir un jour... elle a pris la main de papa et elle a pris ma main et les a collé l'une a l'autre.
Son père et moi avons sourit et après je me suis effondré.
Ma fille souffrait de cette situation.
Nous avons pris les valises et sommes partis en vacances ensemble pour enfin reconstruire notre famille.
Vacances géniales pleines de promesses.
Mais au fond je savais que c'était que des promesses.
Qu'il souriait qu'en façade.
Trois jours après le retour de vacances je lui ai dit que je ne pouvais plus, je ne voulais plus croire qu'il m'aimait.
Nous nous sommes quittés.

La paternité lui aura fait posé beaucoup de question sur son existence. Qui aimait il vraiment? Qui était il? Ferait il mieux que son père? Etc...

Le point positif de la rupture c'est qu'il s'est enfin occupé de sa fille et que c'est devenu un très bon père.
Nous somme en garde alternée ( dur pour une maman mais tellement mieux pour les enfants quand les parents sont assez intelligents pour mettre leur colère de côté).

Je pense que dans votre cas, c'est un peu la même situation. La grossesse lui a créé un électrochoc, ça lui a fait se poser beaucoup de questions sur lui et sa vie.
Il s'accroche a cette fille comme si il avait l'impression d'être passé a côté de quelque chose avant d'être " emprisonné" dans ce nouveau rôle.
La paternité est un lien qui ne peut pas se casser comme un contrat de mariage et c'est dur pour un homme cette idée ( DSL mes sieur je generalise un peu).

Si il veut réfléchir, laissez le. Par contre il faut qu'il soit honnête avec vous ( qu'il ne commence pas une relation avec sa collegue dans votre dos) et surtout mettez lui une limite de temps.( vous n'êtes pas une chose qu'on laisse dans un coin pendant 6mois et qu'on reviens chercher quand on ena envie)
Surtout qu'il y a bbébé et qu'il ressentira se malaise tôt ou tard.
Donc plus tôt les choses sont claires mieux c'est pour votre petit loup.
Soyez forte et courageuse pour votre famille.
Proposé lui une séance chez un thérapeute. Qui sait!?!

Et sachez que le jour ou je suis parti, il a voulu que l'on fasse des restau, qu'on voit un psy et tout et tout car il a vu que c'est moi qui pouvait partir et qu'il perdait tout ce qu'il avait construit.
(Mais c'était trop tard mon coeur était brisé. J'aurais peut être du m'imposer avant pour sauver notre famille.)
J'espère que pour vous ça s'arrangera.
Soyer ferme et croyait moi dans tous les cas avec ou sans lui si vous voulez le bonheur pour votre enfant, c'est que vous soyez heureuse et bien dans votre tête.

Courage
Réponse acceptée Pending Moderation
Bonsoir leliboux et merci pour ta franchise.

Je trouve le courage dans l'espoir de retrouver la complicité et l'amour de notre couple. Mais aussi pour voir ma fille grandir avec ses 2 parents.

Sincèrement ce n'est pas une mauvaise personne, il est réellement perdu. Je ne peux pas lui interdire l'accès à la maison, je n'ai pas le droit de le priver de voir sa fille qu'il aime.

Et je n'ai pas précisé qu'initialement il a proposé de rester à la maison dans le salon. Mais c'est moi qui ai refusé, l'ambiance est trop pesante, il est là et je ne peux pas me comporter comme je voudrai avec lui. Je ne me sens pas de faire semblant...

En temps normal, j'aurai réagi comme toi. Si tu as un doute, tu penses à une autre... on arrête tout. Sauf que là il y a quand même notre fille au milieu. On n'est pas qu'un simple couple. On a vécu beaucoup de choses pendant 6 ans et ça ne peut pas s'effacer comme ça. C'est aussi la 1e fois que nous sommes confrontés à une "crise", je pense qu'on peut se laisser une 2e chance, non ?

J'ai appris cela vendredi et j'ai passé le we chez mes parents. Je suis rentrée ce soir et nous avons décidé du coup qu'il parte dormir chez sa mère.
Nous avons aussi la chance d'avoir une fille adorable qui fait ses 12h de nuit donc ça va la nuit se passe bien (tu vas voir que ce soir ce sera pas le cas...)

Je suis peut-être aveuglée. C'est tout frais pour moi, peut-être que ces prochains jours je vais profiter de ce "break" pour réfléchir aussi et réagir différemment.

Ce qui est sur c'est que je ne le laisserai pas réfléchir 107 ans. Cette situation ne pourra pas durer ! je suis sûrement trop gentille mais ça ne dure pas trop longtemps en général...

En tout cas merci pour ton avis.
Réponse acceptée Pending Moderation
Coucou smilemo.
Je lis ton message et j'en suis vraiment triste, les larmes me montent.
Je n'ose imaginer ce que tu ressens mais je te trouve très courageuse d'accepter la situation.
Je sais que moi je n'aurai pas le courage et lui interdirai l'accès à la maison tant qu'il "réfléchi". Pour le coup il est égoïste car le temps de prendre sa décision , pépère chez maman, il te laisse dans le flou le plus total, seule avec ton bébé à imaginer le meilleur comme le pire.
Je pense qu'il faut que tu sois moins comprehensive et s'il n'est pas capable de prendre une décision il ne revient plus.
Je sais s'est radical mais il ne peut pas te laisser comme sa dans le doute permanent. ... il ne te respecte pas la.
Desolé si ma réponse ne te plais pas car radicale mais sest ce que moi je ferai.
Bisous et encore courage
  • Page :
  • 1
  • 2


Il n'y a pas encore de réponses pour cet article.
Soyez l'un des premiers à répondre à ce message!
Visiteur
Votre réponse
Je ne suis pas un robot
Afin d’éviter le spam, merci de bien vouloir introduire le code que vous voyez ci-dessous: