Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

La carence en fer est l’un des maux les plus courants de la grossesse. La formation du placenta, puis l’augmentation du volume de sang, expliquent la sollicitation du fer de l’organisme de la future maman. Une sage-femme vous explique comment confirmer que vous avez bien une anémie pendant votre grossesse et comment la soigner.

L’anémie pendant la grossesse : qu’est-ce que c’est exactement ?

L’anémie est le trouble hématologique le plus fréquent pendant et après la grossesse. Il s’agit d’une diminution du taux d’hémoglobine dans le sang. L’hémoglobine est la protéine qui transporte l’oxygène dans le sang. Son taux baisse à cause de la dilution normale du sang. En effet, le volume de liquide augmente à cause de la formation de nouveaux vaisseaux du placenta et la circulation sanguine du fœtus.

Lorsque l’anémie de la grossesse s’installe et s’aggrave, les complications peuvent être sévères pour la future maman et son fœtus. Il est donc important de la détecter à temps et de la traiter dès qu’elle est présente pour préserver la femme du risque d’infections urinaires, de la fatigue, de la dyspnée, des troubles du rythme cardiaque. Un traitement fait à temps prévient le retard de croissance chez le fœtus et diminue le risque d’accouchement prématuré.

Les consultations prénatales servent à détecter les pathologies de la grossesse, dont principalement l’anémie. Deux analyses sanguines sont réalisées respectivement pendant le deuxième et le troisième trimestres. L’analyse sanguine mesure aussi l’hématocrite et la ferritine qui est la protéine de stockage du fer.

Anémie chez la femme enceinte : quels traitements ?

Le taux d’hémoglobine donne le degré de l’anémie. La supplémentation en fer par voie orale sera prescrite par le médecin dès que le taux d’hémoglobine est inférieur à 11 g/dL. Il faudra ensuite contrôler les taux après 2 à 4 semaines.

La plupart des femmes enceinte réagissent mal aux suppléments de fer. Ces médicaments sont en effet réputés pour provoquer de la nausée, de la diarrhée et de la constipation. En cas d’effets indésirables, il vaut mieux interrompre le traitement et changer la présentation (en sirop plutôt qu’en comprimés) ou le mode d’administration.

Pour que le fer soit bien assimilé en cas d’anémie enceinte, il faut le prendre à jeun le matin. Si les effets secondaires sont insupportables, vous pouvez quand même le prendre en soirée pour éviter les malaises ou pendant les repas. Cependant, il faudra éviter les repas riches en calcium comme le lait et ses dérivés. L’action du fer est optimisé par la vitamine C, d’où la prise conseillée avec du jus d’agrumes.

La sage-femme prescrit le fer en combinaison avec de l’acide folique avant même le début de la grossesse, lorsque celle-ci est planifiée. En effet, l’acide folique a la capacité de prévenir les risques de malformation du tube neural chez le fœtus. La future maman a donc pour responsabilité de garder son équilibre nutritionnel et de suivre les conseils pourvus par son équipe de surveillance.

Anémie de la grossesse : la place de l’alimentation

Une alimentation équilibrée est un excellent moyen de lutter contre l’anémie pendant la grossesse. Ce type de besoins est couvert par une alimentation variée incluant des aliments riches en fer, des légumineuses, des légumes verts, des céréales complètes et de la viande en quantité suffisante.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé