Beaucoup de futures mamans souffrent de carence en fer pendant la grossesse. C’est d’ailleurs le trouble le plus fréquent. La sage-femme vous explique comment est diagnostiquée cette anémie et quel est le traitement à suivre.

 


L'anémie est la complication hématologique la plus fréquente chez la femme enceinte. Elle correspond à une diminution  des niveaux d’hémoglobine (la protéine qui transporte l'oxygène dans le sang) en raison du phénomène d’hémodilution physiologique du sang qui se produit pendant la grossesse. Une anémie non détectée ou non traitée pendant la grossesse peut entraîner des complications tant pour la mère (prédisposition aux infections urinaires, fatigue, dyspnée, tachycardie, etc.) que pour le fœtus (retard de croissance, accouchement prématuré, etc.).

En général, l'anémie est détectée lors du contrôle prénatal, à travers l’une des deux analyses de sang réalisées au cours de la grossesse et qui incluent des contrôles d'hémoglobine, d'hématocrite et de ferritine (protéine de stockage du fer).

Comment traite-t-on l'anémie ?

C’est le niveau d'hémoglobine qui détermine l'avancée de l'anémie. S’il est inférieur à 11 g/dL, on prescrira un traitement en fer, oral. L'analyse du taux d'hémoglobine doit être répétée 2 à 4 semaines après le traitement.

- Les suppléments en fer sont, de temps en temps, mal tolérés par les femmes enceintes, chez qui ils provoquent des nausées, de la diarrhée, de la constipation, etc. On doit parfois interrompre le traitement et changer la préparation ou le mode d'administration.

- Pour en assurer une bonne absorption, l’idéal est de prendre le fer à jeun ; néanmoins, en cas d’effets secondaires trop gênants, on peut le prendre avec d’autres aliments ou le soir avant de se coucher. Il faut éviter de prendre le fer avec des aliments riches en calcium, comme les produits laitiers. Mieux vaut l’associer avec des aliments riches en vitamine C et en acide citrique comme le jus d'orange.

- Habituellement, en plus du fer, on prescrit de l’acide folique et ce dès la planification de la grossesse. Outre l'anémie, l’acide folique permet de prévenir les risques de malformation du tube neural chez le fœtus. Il est nécessaire pour faire face à ces risques, d’adopter une attitude proactive et responsable au niveau de l’équilibre nutritionnel et du contrôle de la grossesse.

Une alimentation riche en fer

L'alimentation doit être variée et diversifiée avant et pendant la grossesse. Elle doit inclure des aliments riches en fer, tels que les céréales complètes, les légumes secs, les légumes verts (épinards et blettes) et la viande (bœuf, porc, poulet, etc.).

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM



banner mama

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg