Selon une étude de l'Association Française pour la Reconnaissance du Déni de Grossesse, il y aurait, chaque année, en France, environ 1.600 femmes qui ne se rendraient pas compte de leur grossesse avant le 5ème, le 6ème, le 7ème ou le 8ème mois… Voire à la naissance.

 

 

Il s’agit du « déni de grossesse ». La femme est dans le déni : elle n'est pas consciente d'être enceinte et son corps obéit en ne donnant pas les signes habituels d'une grossesse.

Absence de symptômes de grossesse

La femme souffrant d’un «déni de grossesse» ne présente aucun des symptômes typiques de la grossesse: son ventre se développe peu ou pas, elle continue à avoir ses règles normalement, elle ne grossit pas, n’a pas d’envies particulières, ni de nausées ou de vertiges. Certaines même continuent de prendre leur pilule.

Dans ces cas, le corps de la mère s’adapte et fournit au fœtus tout ce dont il a besoin pour se développer. L'utérus se développe vers le haut, le long de la colonne vertébrale, et non vers l’avant, comme cela se passe normalement. De fait, il ne bouge même pas et si cela arrive, la femme l’assimile à une crampe.

Pourquoi y a-t-il déni de grossesse ?

Selon le Dr Félix Navarro, président de l'Association Française pour la Reconnaissance du Déni de Grossesse, les causes sont encore inconnues et les investigations peu nombreuses : « il s’agit d’une situation tellement peu croyable qu’elle est encore assez largement rejetée socialement ». Malgré l’exceptionnalité des situations révélées en France, dans la majorité des cas, les mères reconnaissent leur enfant et une relation normale s’établit entre eux deux.

Selon le Dr Félix Navarro, le bébé meurt très rarement et, si cela arrive, c’est pour deux raisons : le nouveau-né n’a pas été réanimé ou nécessitait des soins spécifiques que la mère, étant seule, ne pouvait fournir ; ou que la mère elle-même, dans un acte de folie, a fini par tuer son enfant.

Qui est concerné par le déni de grossesse ?

Dans tous les cas étudiés, il n’existe aucune relation entre la classe sociale ou le niveau d’études, et les femmes souffrant de déni de grossesse.

Actuellement des études sont menées, en France particulièrement, pour trouver l’origine de ce phénomène et essayer de l'éviter.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM



banner mama

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg