Pertes vaginales pendant la grossesse

Femme enceinte en consultation chez le gynécologue

Certaines pertes vaginales se produisent naturellement pendant la grossesse. D'autres, par contre, sont le signe que quelque chose ne va pas, il faut donc consulter un médecin immédiatement.

 

Pertes vaginales pendant la grossesse : Est-ce une infection ? 

 Dans de nombreux cas, les pertes vaginales sont le signe indubitable d'une inflammation ou d'une infection vaginale.

Dans ce cas, la consistance des sécrétions est plus dense (mousseuse ou grumeleuse), d'une couleur plus foncée (jaune ou vert), et avec une odeur nauséabonde. Il faut alors consulter le gynécologue qui vous fera certainement un frottis vaginal afin de détecter l'éventuel micro-organisme responsable et vous prescrire le traitement le plus approprié.

La vaginite la plus courante est causée par la prolifération d'un champignon, le Candida. Les symptômes sont facilement reconnaissables: sécrétions de couleur blanche jaunâtre et grumeleuse, démangeaisons et parfois inflammation des organes génitaux. Il s'agit d'une infection gênante pour la femme, mais aucunement dangereuse pour le fœtus. Pour la soigner pendant la grossesse, mieux vaut ne pas utiliser d'antifongique systémique, mais en ovule ou en pommade d'application locale.

Les gênes ou les pertes désagréables peuvent également être causées par le Gardnerella vaginalis, une bactérie à l'origine de sécrétions jaunâtres avec une odeur particulièrement désagréable. Le traitement consiste en antibiotiques oraux.

 

Pertes vaginales pendant la grossesse : Ressemblance au liquide amniotique

 Surtout si l'accouchement est imminent, il est possible que la future maman peine à distinguer s'il s'agit de pertes vaginales physiologiques ou de la perte de liquide amniotique dû à la rupture de la poche des eaux.

Dans ce dernier cas, la perte est plus abondante, constante, et ne s'arrête pas. Pour vous en assurer, vous pouvez mettre une serviette hygiénique et l'examiner une heure après l'avoir mise: si elle est humide, comme si vous aviez vidé un verre d'eau, il est fort probable que ce ne soit pas un simple écoulement vaginal mais la rupture de la poche des eaux.

Vers la fin de la grossesse, les pertes involontaires d'urine sont tout à fait normales. La femme se rend généralement compte de ces pertes immédiatement car elles se produisent souvent lorsqu'elle éternue, rit ou fait un petit effort.

 

Pertes vaginales pendant la grossesse avec un peu de sang

 Que faire si des taches de sang apparaissent? Est-ce toujours un signal d'alarme? Pas nécessairement ; surtout en début de grossesse, dans les deux ou trois premières semaines lorsque l'embryon s'implante dans l'endomètre et que le placenta est en voie de formation, les petites pertes de sang sont fréquentes et peuvent être considérées comme quasi physiologiques. Dans tous les cas, il faut en parler à votre gynécologue, pour être plus tranquille.

Par ailleurs, il convient également de se rappeler que, en raison d'une plus grande congestion, les muqueuses vaginales ont tendance à saigner plus facilement, coïncidant, par exemple, avec un examen gynécologique ou des relations sexuelles. Ces petites hémorragies sont généralement de couleur sombre: elles indiquent un saignement lent, ce qui fait que le sang a eu le temps de s'oxyder.

Mais, plus que la couleur, c'est la quantité des pertes et les éventuels symptômes associés qui sont importants. Par exemple, vers la fin de la grossesse, si une perte importante est accompagnée de la sensation que l'utérus est dur et contracté, avec des douleurs et des crampes, il faut aller aux urgences immédiatement.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner mama