Quels vaccins pendant la grossesse ?

Femme enceinte se fait vacciner

Il arrive que la future maman doive se faire vacciner pendant la grossesse. Quel est le risque pour le fœtus ? Certains vaccins sont-ils interdits ? Qu’en est-il exactement du vaccin contre la coqueluche ?

 
Il y a encore quelques années, on déconseillait aux femmes enceintes de se faire vacciner car on ignorait quels étaient les risques pour le bébé. De nombreuses études ont été menées depuis et, aujourd'hui, on recommande au contraire certains vaccins, non seulement pour que la future maman ne soit pas contaminée par la maladie pendant sa grossesse, mais également pour que son bébé profite lui aussi, à travers le placenta, des anticorps qu’elle va développer.

 

Les vaccins autorisés et non autorisés pendant la grossesse

Pour créer ces anticorps, les vaccins contiennent une partie du micro-organisme qui provoque la maladie. Pendant la grossesse, on déconseille les vaccins pour lesquels cette partie est active-atténuée (vaccin à base de virus vivants atténués) ; en revanche ceux dans lesquels elle est morte-inactive peuvent être administrés, mais toujours après le premier trimestre.

Les vaccins non-administrables pendant la grossesse (car ils contiennent des micro-organismes vivants-atténués) sont :

- BCG (tuberculose)
- Choléra (par voie orale)
- Typhoïde (par voie orale)
- Varicelle
- Fièvre jaune
- Polio (par voie orale)
- Rougeole
- Rubéole
- Oreillons

Les vaccins administrables pendant la grossesse (car ils contiennent des micro-organismes morts-inactivés) sont :

- Grippe
- Coqueluche
- Rage
- Hépatites B
- Polio et choléra (par voie parentérale)
- Encéphalite japonaise
- Diphtérie
- Tétanos
- Méningocoques A, C, Y, W135
- Pneumocoque 23-valente et 7-valent
- Hib (Hæmophilus Influenzæ de type b conjugué)

Un cas particulier : le vaccin contre la coqueluche

La coqueluche est une maladie grave est même parfois mortelle pour le nourrisson qui ne reçoit en France son premier vaccin qu’à l’âge de 2 mois (deuxième injection à 4 mois et rappel à 11 mois). Il n’est donc pas, ou très peu, protégé durant ses premières semaines de vie.

Le vaccin contre la coqueluche, bien qu’à base de virus inactivé (donc en théorie administrable) est néanmoins déconseillé aux femmes enceintes car il est souvent mal toléré et peut entraîner des fausses-couches. Pourtant, des études menées au Royaume-Uni ont montré que le vaccin coquelucheux acellulaire (vaccin qui utilise quelques parties seulement de la bactérie plutôt que l’ensemble du germe tué) peut parfaitement être administré aux femmes enceintes au 3ème trimestre : il assurerait ainsi, dès la naissance, une protection du bébé contre cette maladie.

Sources pour cet article: 
Mes vaccins.net
Unicef

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé