Règle numéro 1 : une alimentation saine

Tout ce que la maman mange passe dans son lait et sera transmis à son nourrisson. Il est donc capital d’équilibrer le contenu de votre assiette. Le développement de votre bébé en dépend. Les repas quotidiens doivent inclure 5 fruits et légumes frais répartis dans la journée. Le menu comportera aussi idéalement des féculents comme le pain complet et des protéines issues de viandes maigres ou de légumineuses. Si la maman ne souffre pas d’intolérance, elle peut prendre des produits laitiers (fromage, lait et yaourt). En cas d’intolérance, les boissons végétales sont une excellente option (lait de soja, avoine ou riz). Au besoin, faites une supplémentation en vitamine D.

Alimentation pendant l’allaitement : boire suffisamment

La constipation est l’un des problèmes courants des mamans allaitantes. Déjà, pendant la grossesse, les hormones ont favorisé le ralentissement du transit. La période post-natale n’améliore pas toujours la situation. Pour remédier au mieux à ce trouble, il est capital de boire beaucoup, d’autant plus que la montée laiteuse est responsable d’un grand appel d’eau. Ayez donc une bouteille d’eau à portée de main et buvez entre vos repas. Ne vous privez pas de tisanes et de jus de fruits naturels.

Alimentation pendant l’allaitement : les aliments à éviter

Vous vous demandez s’il y a des interdits alimentaires propres à la période de l’allaitement. Les voici :
- L’alcool sous toutes ses formes. Même si on dit que l’alcool ne va pas dans le lait, il peut affecter négativement le goût et l’odeur du lait maternel. L’alcool est aussi responsable de troubles du sommeil chez le tout-petit. Si vous aimez le vin, prenez-en jusqu’à deux verres hebdomadaires. Autant que possible, abstenez-vous.

- Le thon ou l’espadon. À l’image de tous les gros poissons marins, le thon et l’espadon contiennent du mercure à des taux parfois élevés. Le mercure aura pour effet d’entraver le développement de l’enfant.

- Les boissons à la caféine. Café, thé ou autre boisson énergisante au cola ne doivent pas figurer dans votre menu pendant votre allaitement. La caféine a l’inconvénient de vous maintenir éveillée et votre bébé en également…

Quels aliments favorisent la production de lait ?

Si vous estimez que votre production de lait est insuffisante, prenez note des huit aliments qui peuvent vous aider à en produire plus, et ce avec une saveur particulière :

1. La farine d’avoine
L’avoine, consommé avec du lait ou un yaourt au petit-déjeuner aide à démarrer votre production de lait. Elle vous procure de l’énergie pour toute la matinée, même si l’allaitement est parfois épuisant. En plus des hydrates de carbone et des fibres en bonne quantité, l’avoine contient aussi du fer, l’élément essentiel pour le travail des glandes mammaires. Elle contribue également à réguler le cholestérol dans l’organisme et, par conséquent, la pression artérielle.

2. L’ail
Bien que décrié par ceux qui n’apprécient pas sa forte odeur, l’ail est une plante aux vertus lactagogues. Elle contribue à augmenter la production de lait maternel en étant consommée dans des préparations culinaires courantes : potage, soupes, crudités...

3. Les carottes et les betteraves
Ces légumes sont reconnus pour leur teneur en bêta-carotène, en sucres et en potassium. Les nutriments contenus dans les carottes et les betteraves stimulent la croissance du nourrisson. Ils soutiennent l’alimentation de la maman pendant l’allaitement, puisque leur effet coupe-faim fortifie sans faire gagner de kilos superflus à la maman.

4. Le fenouil
Pour parfaire l’alimentation de la maman pendant l’allaitement, pensez aux graines de fenouil. Ces dernières sont de véritables produits galactogènes, soutenant par la même occasion la digestion et prévenant les coliques.

5. Les fruits secs
Raisins secs, figues, dattes, tous les fruits secs contiennent des antioxydants en grande quantité et stimulent la production de lait maternel.

6. Le gingembre
Le gingembre, râpé ou coupés en petits morceaux, s’intègre parfaitement à de nombreuses recettes. Déjà pendant la grossesse, il figurait parmi les aliments recommandés pour lutter contre la nausée. Pour l’intégrer dans l’alimentation de la maman pendant l’allaitement, il peut être pris en infusion.

7. Le cumin
Les graines de cumin font partie des épices utilisées au quotidien et contribuent à la montée de lait grâce à leur teneur élevée en fer. Elles améliorent aussi la digestion, régulent le transit, calment les brûlures d’estomac et combattent les flatulences.

8. La cannelle
La cannelle apporte des avantages dans l’alimentation de la maman allaitante, non seulement par l’augmentation de la production, mais aussi par la saveur particulière qu’elle donne. La poudre de cannelle est à consommer dans du lait chaud au miel.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé