Les techniques pour reprendre l’allaitement

Dans certains cas et pour diverses raisons, on peut avoir besoin de suspendre temporairement l’allaitement. Une sage-femme nous explique comment le reprendre.


L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande l'allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de vie du bébé et conseille même de le poursuivre, en complément des nouveaux aliments introduits dans l’alimentation de l’enfant, jusqu'à l’âge de deux ans, voire plus. Malgré toutes ces informations, nombreuses sont les mamans qui cessent d'allaiter dans les premières semaines ou dans les premiers mois, soit par manque de motivation ou de soutien, soit par ignorance. Cependant, la maman peut reprendre l'allaitement même si elle a cessé de produire du lait.

Reprise de l'allaitement : En quoi cela consiste-t-il ?

La relactation est le processus par lequel on stimule la production de lait chez une femme qui a accouché, mais qui, pour une raison quelconque, n’a pas allaité ou a cessé précocement d’allaiter. La plupart des femmes qui reprennent l’allaitement peuvent produire assez de lait pour nourrir un enfant exclusivement au sein. Autrefois, peu de femmes reprenant l’allaitement, on ne connaissait pas bien le sujet. Aujourd’hui cependant, il existe suffisamment d'études montrant que la plupart des femmes peuvent reprendre l’allaitement.

Reprise de l'allaitement : Les techniques naturelles et pharmacologiques

Les techniques de relactation peuvent être naturelles, ou bien pharmacologiques en utilisant des galactogènes.

- La méthode naturelle
Le succès de la reprise de l’allaitement dépend du professionnel qui guide la maman, mais aussi de la stimulation du bébé et de la motivation maternelle. Plus les tétées seront longues et fréquentes, plus la maman produira de lait. Pour tirer efficacement le lait, le bébé doit bien prendre le mamelon afin de stimuler les glandes mammaires. Les bébés qui n’ont jamais pris le sein ou ont été habitués au biberon ou à la sucette auront besoin d’un peu d’aide au départ pour bien téter (suppléments, seringues, etc.).

- La méthode pharmacologique
Les galactogènes ou galactogogues sont des substances qui augmentent ou aident à maintenir l'allaitement maternel. Ils peuvent être naturels ou pharmacologiques. Il peut s’agir de plantes médicinales dont la vertu est d’augmenter la production de lait maternel, même si la plupart d'entre elles n’ont pas fait l’objet d’études scientifiques approfondies. Les plantes médicinales galactogènes les plus utilisées sont le fenugrec, le chardon béni ou cnicaut béni, le chardon-Marie et le Ricinus communis. Les médicaments, quant à eux, produisent une augmentation de la prolactine. La plupart de ces médicaments sont utilisés pour traiter diverses maladies : l'augmentation de la prolactine est un effet secondaire. De nombreuses études ont montré qu’ils étaient beaucoup plus efficaces que les plantes médicinales. Il s’agit du métoclopramide et de la dompéridone.

Les quatre clés de la réussite
Les chances de reprendre l'allaitement dépendent:

1/ Du temps écoulé depuis l'accouchement : plus le temps est court, moins la glande mammaire a eu le temps de se rétracter.
2/ De la motivation de la maman.
3/ Du soutien familial et professionnel.
4/ Du fait que la maman ait déjà allaité auparavant.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe